Le marché européen du CO2 attire les escrocs par Grégoire Allix

LE MONDE | 11.02.10
dimanche 14 février 2010

Avant tout, rassurer. Au lendemain de l’escroquerie de grande ampleur qui a permis, fin janvier, à des hackers de s’emparer des permis d’émission de CO2 de plusieurs industries européennes, les autorités du marché du carbone défendent la fiabilité d’un mécanisme sur lequel reposerait rien moins que la baisse mondiale des gaz à effet de serre. "Ce n’est pas le système lui-même qui a été attaqué, ce sont ses utilisateurs", explique Barbara Helfferich, la porte-parole du commissaire européen (sortant) à l’environnement, Stravos Dimas.

Créé en 2005, le système européen d’échange de quotas, qui permet aux entreprises soumises à des plafonds d’émission de CO2 d’échanger des permis de polluer, forme le plus grand marché de gaz à effet de serre jamais instauré.

La mésaventure a de quoi embarrasser, au moment où la Commission européenne prépare l’élargissement du dispositif au secteur aérien pour 2012, et s’apprête à franchir une étape décisive en 2013, quand les quotas, alloués jusqu’alors gratuitement, deviendront en majorité payants. "Nous savons que la fraude risque d’avoir un impact sur la crédibilité du système", a reconnu une représentante de la Commission, mercredi 10 février, lors d’un colloque consacré au marché européen du carbone à l’université Paris-Dauphine.....

Lire la suite de l’article sur le site du Monde


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 244 / 502149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Finance   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License