REUNION PUBLIQUE : Avec la peuple tunisien aussi SOLIDARITÉ INTERNATIONALE ! Exigeons la libération des 34 militants emprisonnés après les procès à Gafsa ! 27 janvier 2009

mardi 27 janvier 2009

Attac pays d’Aix fait partie des organisateurs de la réunion publique du 27 janvier contre la répression en Tunisie. Radia Nasraoui a participé au Forum Social Mondial Aixois en janvier 2008. La commission Méditerranée d’Attac est aussi très présente sur ces questions.

Nous vous invitons à venir nombreux à cette conférence.

Réunion publique Mardi 27 janvier 2009 - 20h30 Centre de congrès Carnot, bd Carnot - Aix-en-Provence

Avec la participation de Radia NASRAOUI et Mohamed JMOUR, avocats des militants emprisonnés

à l’initiative de : Aix Solidarité, Initiative Citoyenne, Unis pour un monde solidaire, ATMF, NPA, Solidarité et Liberté, UEC, JC, Attac pays d’Aix, Rouge vif, PCF, ASTI d’Aix, fédération LDH 13

Le 3 février 2009 se tiendra à GAFSA le procès en appel de 34 militants emprisonnés en raison
de leur participation aux grèves et manifestations de l’année écoulée dans la région de Gafsa
(bassin minier de Redeyef situé à 400 km au sud-ouest de Tunis).
Malgré la discrétion des médias il faut savoir que dès le 6 janvier 2008 un important
MOUVEMENT SOCIAL s’est déroulé dans cette région minière de Tunisie contre le chômage massif,
la corruption des autorités locales, la marginalisation économique de toute une population.
D’immenses manifestations se sont déroulées et ont perduré pendant cinq mois, malgré une
répression féroce (deux morts et de nombreux blessés).
Ce mouvement populaire est d’autant plus remarquable que toute expression publique est interdite
en Tunisie.
En effet, malgré le côté « Club Med » de ce pays apprécié des touristes, il faut savoir
qu’EN TUNISIE RÈGNE LA DICTATURE la plus dure du Maghreb :
- aucune liberté de la presse,
- aucune liberté d’expression et d’association,
- aucune indépendance de la justice, etc.
C’est dire si la colère de la population de Gafsa était grande pour qu’elle ose descendre dans la rue...
À l’heure où l’on nous parle de construire une grande Union de la Méditerranée, il est plus qu’urgent
d’être solidaire de tous les peuples de la région qui luttent pour LEURS DROITS LES PLUS ÉLÉMENTAIRES.
Il n’y aura pas de Méditerranée pacifique et harmonieuse avec des laissés pour compte de la démocratie.

Dans le contexte de la mondialisation, plus que jamais les citoyens et les travailleurs doivent lutter
ensemble pour LES MÊMES DROITS POUR TOUS PARTOUT.
Voilà pourquoi nous devons nous mobiliser pour obtenir la libération des 34 militants qui vont être jugés à Gafsa.
Ce sont des enseignants, des ouvriers, des syndicalistes. Ils ont été condamnés en première instance, à l’issue
d’un simulacre de procès, où leurs avocats n’ont même pas pu plaider, à de lourdes peines de 2 à 10 ans de prison,
par exemple :
- Adnane Hajji, 10 ans ; Bechir Laabidi, 10 ans ; Taieb Ben Othman, 10 ans ; Adel Jayar, 10 ans ;
Tarek Halimi, 10 ans ; Hassen Ben Abdallah, 10 ans ; Maher Fajraoui, 10 ans...
- Mouhieddine Cherbib, citoyen français d’origine tunisienne, co-accusé pour délit de solidarité et
divulgation d’informations sur le bassin minier à l’étranger, a été condamné à 2 ans de prison.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 325 / 531581

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License