Hommage à Jean Ferrat

samedi 13 mars 2010

"Les enfants des Trente Glorieuses reconnaissent ces notes. Les enfants des Trente Glorieuses ont un bout de Ferrat dans le coeur.
C’était leur France, celle des 4L, de l’autoradio sur la nationale 7. Les vieux sont au pouvoir : de Gaulle et le Parti.
Ferrat, c’est Federico Garcia Lorca et ma môme.
C’est la guerre froide et Que serais-je sans toi.
Et Deux enfants au soleil.
Toute une génération, toute une France, connait son Jean Ferrat par coeur.
Car Ferrat était sincère. C’est tout" Sur le site de La-bas sy j’y suis

Dans
- Humanité
- Libération


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 112 / 502050

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Des livres, des vidéos, des films...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License