% Attac Pays d’Aix au Ligourès Jeudi 15 avril 2010 "Le Niger, victime de l’uranium" avec projection d’extraits de documentaires. Débat animé par Claude Quémar, président du CADTM France

jeudi 15 avril 2010

Depuis 40 ans, le groupe français Areva tire près de 40% de sa
production d’uranium du Nord Niger et vient d’obtenir la concession
du site géant d’Imouraren.
Les bénéfices réalisés par Areva n’ont eu aucune retombée
économique pour les populations locales. Riche en uranium, le Niger
figure toujours parmi les pays les plus pauvres du monde

Comme
nous le verrons dans les extraits de documentaires, autour des sites,
les populations se voient spoliées de leurs terres agro-pastorales sans
aucune compensation. A la destruction de la flore, de la faune et
l’épuisement des aquifères fossiles, s’ajoute la contamination de l’air,
des sols et de l’eau.

139 autres permis d’exploitation, englobant les meilleurs pâturages,
ont été vendus à des groupes concurrents d’Areva, sans consultation
des populations autochtones à majorité touarègue. Certaines sont
entrées en rébellion contre le pouvoir en place. Tacitement soutenu
par l’état français, le gouvernement nigérien a donné plein pouvoir à
son armée pour écraser la résistance touarègue.

Un tiers des réacteurs d’EDF fonctionnent avec de l’uranium
nigérien. Pouvons-nous accepter que notre confort électrique repose
sur cette exploitation néo-coloniale de l’uranium ? C’est ce que nous
verrons avec Claude Quémar, président du CADTM France, qui a
participé à des forums sociaux au Niger.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 577 / 528788

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License