Les sans-papiers ont fait escale à Aix. Marche et Cercle de silence : quelques photos par Isabelle-Clara

Suivi 1. du CR de Nikolaz : Voici la quasi-fin du Contre-sommet France-Afrique 2. Sommet Afrique France : rien à signaler par Attac France
mercredi 2 juin 2010

Bonjour,

Chapeau Bas Messieurs, Mesdames Sans papiers, fichue bataille, fichue énergie. Un rythme sans faille, un pas plus qu’alerte après ces centaines de kilomètres, une force compacte, émanant de ce rassemblement ; force diffusée partout autour de vous, et rejaillissant sur nous...Merci, indéniablement merci à vous tous... Nous vous souhaitons bonne route, l’Arrivée est toute proche... Nous espèrons tous vos efforts enfin “récompensés”...(?!) Dans quelques jours le sommet, la Croisette vous est déjà fermée ; Mais vous ne plierez pas ; Vos mots sauront impacter chaque fenêtre, de chaque hôtel, recevant les chefs d’Etats africains à Nice, telle de minuscules cailloux ébréchant un pare-brise...

Un grand merci aussi aux organisateurs de ces deux jours, du “coucher au manger”. Merci pour la soirée de Vendredi, si chaleureusement orchestrée, entre pique nique et musique ( Concert ZEP aux chansons coupantes, cassantes, imparables) , un melting pot formidable , que l’on aimerait plus souvent se produire dans des circonstances dites “ normales” et non pas “extrêmes” comme notre monde sait les créer...
Merci aussi pour cette matinée de marche où tout était minuté, au cordeau, jusqu’au bout : de la route de Galice jusqu’à la Rotonde ( puis plus loin), où notre cortège était ouvert par la Police Nationale... ;-)
Nous les avons accompagnés un petit bout de chemin...entre chansons et revendications scandées ( “première deuxième troisième génération nous ne partirions pas nous sommes ici chez nous ! “ ) ; notre pas était soutenu et alerte, rythmé par plusieurs percussions que les protagonistes portaient sur eux. Des passants nous ont applaudis, des voitures “ont” klaxonné, des lecteurs de tracts nous ont accompagnés...(bon, j’ai attrapé une sale phrase sortant de la bouche d’un type sortant d’un magasin des Allées, mais sinon, RAS )
Les prises de paroles sur l’esplanade des Allées, furent dures, fermes, concrètes ; pas de langues de bois ni de “blabla” ; ...
Encore Merci pour la densité de ces journées ; si j’avais pu, je crois bien que j’aurais fait encore quelques kilomètres avec eux.

Isabelle-Clara

Allez, on chante banderolle mouvante Devant le commissariat, un petit stop en plein rond a fait du bien

Cercle de silence autour de la Rotonde : "la place comme on ne l'a jamais connue" Prise de paroles : syndicats


Voici la quasi-fin du Contre-sommet France-Afrique.
http://www.attac.org/en/node/1953

Les Marcheurs sans papier reviennent de la plage où nous les avons
emmenés ce midi. La question de leur retour sur Paris est enfin réglée :
c’est la solution onéreuse du train de nuit Nice/Paris de ce soir (1).

La manifestation contre la Françafrique de ce lundi soir a été assez
bien réussie, malgré un départ des plus chaotiques.

Banderole unitaire de tête : "Arrêtons le soutien aux dictateurs /
Soutenons les peuples africains / Ensemble contre la Françafrique"
Suivaient : le cortège de Survie avec son fameux Carnaval de la
Françafrique, la grosse centaine des Marcheurs qui pendant 2 heures ont
enflammé la rue, puis les autres organisations.

Ce sont 1000 personnes qui étaient réunies pour cette manifestation,
soit le double de la veille.

Débat en soirée au village associatif, avec notamment :
- Anzoumane Sissoko (Porte-parole des Marcheurs)
- Odile Biyidi (Présidente de Survie)
- Bruno Dalberto (Responsable Espace Europe / International de la CGT)

Faux journal gratuit réalisé par Survie et distribué ce lundi à Nice en
un millier d’exemplaires :
http://www.afrique2010.fr/agir/article/numero-special-du-journal-cetro

Nikolaz

(1) Manière délicate d’en appeler à la solidarité financière des Comités
locaux...
Le prix des 110 places est de 6140 €. Le Ministère de la régularisation
de tous les sans-papiers verse 2500 € ; le collectif de Marseille donne
2000 €. Il reste donc 1660 € à payer par le collectif de Nice (sachant
que les différents collectifs enverront par ailleurs leur reliquat financier).
Si vous souhaitez contribuer au retour des Marcheurs sur Paris, vous
pouvez envoyer vos dons à ATTAC 06, 13 rue Amiral de Grasse, 06 000 Nice
(chèques à l’ordre de ATTAC 06)


Sommet Afrique France : rien à signaler par Attac france

Les affaires continuent comme à l’habitude. Certes Nicolas Sarkozy a évité d’évoquer « l’homme africain, qui n’est pas rentré dans l’histoire », comme dans son discours de Dakar. Sans pour autant offrir aucune perspective nouvelle.

À la demande de l’Afrique d’être représenté avec deux sièges permanents au Conseil de sécurité de l’ONU, il répond par une promesse creuse : « la France prendra des initiatives » pour que l’Afrique « occupe toute la place qui lui revient ». Sur le réchauffement climatique, la déclaration finale réclame que les pays du Nord débloquent « 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 », et évoque « le principe d’une taxe sur les transactions financières internationales » au profit du développement et de la lutte contre le changement climatique. Des promesses vagues et lointaines, alors que Nicolas Sarkozy n’a pris aucune initiative pour mettre ces questions à l’ordre du jour du prochain G20. En outre la déclaration prône un renforcement du marché des droits d’émission de CO2, qui a démontré son incapacité à réduire les émissions de gaz à effets de serre.

La France s’engage à soutenir l’agriculture africaine à travers un fonds d’investisseurs de 120 millions de dollars. Somme dérisoire, alors que depuis les années 1960, les agricultures africaines ont été dévastées par les effets conjugués des exportations agricoles européennes et nord-américaines à des prix de dumping, des politiques d’ajustement structurel imposant les cultures d’exportation et l’ouverture des frontières, et des premiers dégâts du réchauffement climatique…

Les 100 milliards de dollars annuels actuels « d’aide publique au développement » du « Nord » vers le « Sud » servent largement à entretenir la dépendance et ne pèsent guère face aux 200 à 300 milliards de bénéfices déclarés par les multinationales, et aux 600 à 800 milliards de transferts illicites via les paradis fiscaux.
Après 50 ans d’une « aide » aux résultats si catastrophiques, un vrai changement de cap serait indispensable. La coopération avec l’Afrique doit d’abord passer par l’annulation de la dette illégitime (déjà plusieurs fois remboursée par le biais des taux d’intérêt élevés), la suppression des accords qui asservissent les économies africaines, ainsi que la reconnaissance du droit des États africains à protéger leurs économies. Il faut mettre fin à l’interventionnisme militaire français et au soutien politique constant aux pires dictateurs mafieux du continent. Au-delà, de nouveaux accords internationaux sont indispensables, ne serait-ce que pour imposer des mesures efficaces contre l’utilisation de tous les paradis fiscaux et judiciaires et mettre en place un véritable fonds mondial de réparation de la dette écologique sous contrôle des Nations-Unies.

C’est pour transformer, avec les mouvements sociaux d’Afrique, ces propositions en actions et en mobilisations qu’Attac France et le réseau des Attac du monde participeront au Forum social mondial, prévu à Dakar en février 2011.

Attac France,
Montreuil, le 2 juin 2010
http://www.france.attac.org/spip.php?article11414


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 713 / 528904

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License