CAC 15 mai

L’affaire ENRON ou les désastres de la déréglementation

mercredi 15 mai 2002

L’énergie, un bien pour tous : débattre et agir pour préserver le service public. Il y a urgence d’une appropriation publique des questions de l’énergie
Point de vue du syndicat CGT PROVENCE EDF GDF

Après le succès du référendum anti-FN et des mobilisations populaires contre l’extrème droite, l’objectif d’Attac est de faire émerger dans la campagne électorale des législatives, les thèmes qui sont détaillés dans son Manifeste 2002 : services publics, agriculture et OGM, impôts, retraites, dette des pays du sud, institutions financières internationales et paradis fiscaux, sans oublier " la taxe Tobin ". C’est aussi d’agir en cohérence avec les forces sociales qui mènent des combats similaires aux nôtres. Les accords conclus à Barcelone par les chefs d’État et de gouvernement de l’UE (dont MM. Chirac et Jospin) sur la privatisation d’EDF, doivent nous rappeler l’urgence de l’action à mener, notamment en prévision du sommet de l’UE fin juin à Séville, pour s’opposer à la liquidation du services public de l’énergie.

- " L’affaire ENRON " c’est d’abord l’abandon au secteur privé du Service Public de production et de distribution de l’énergie électrique. Comme dans le cas des chemin de fer ou de la santé au Royaume Uni, on aboutit à une catastrophe. Et qui en sont les victimes ? En premier lieux les salariés de ces entreprises, ensuite les usagers les plus pauvres, enfin les citoyens qui par l’impôt vont devoir réparer les désastres.
- " L’affaire ENRON " c’est aussi le commerce libre (" trading ") de l’énergie électrique, où comme à la bourse on vend et on achète des kilowatts.
- " L’affaire ENRON " c’est encore le rapport entre l’argent et la politique où les dirigeants de cette entreprise financent le candidat à la présidentielle Georges W. Bush ; c’est la fraude fiscale et les paradis fiscaux (4000 filiales dont 881 dans des paradis fiscaux et 693 aux îles Caïmans).
- " L’affaire ENRON " ce sont encore les fonds de pension, l’épargne salariale, la retraite par capitalisation et la ruine des salariés actionnaires, les stocks options et les dirigeants qui se remplissent les poches au moment où ils ruinent les salariés et les retraités .
- " L’affaire ENRON " c’est enfin la connivence entre les acteurs du monde économique : agences de notation, commissaires aux comptes, organismes de conseil aux entreprises, COB (SEC), presse financière, analystes financiers, banques, conseils d’administration des entreprises, dirigeants politiques.

Il y a urgence d’une appropriation publique des questions de l’énergie Point de vue du syndicat CGT PROVENCE EDF GDF

Effets de contagion ? Le désastre Enron est-il reproductible ? Voilà la question essentielle et notamment en Europe où le processus de déréglementation est en marche. Et en marche accélérée. La faillite californienne avait déjà ébranlé nombre de certitudes. Pour se rassurer, pouvoirs publics, commissaires européens, opérateurs, avaient essayé de marquer les différences entre le modèle californien de déréglementation et le modèle européen. Sans convaincre ! Enron vient effondrer le fragile argumentaire des forcenés de la déréglementation.

Après tout, si la Californie était pour les gouvernements le modèle de déréglementation, ENRON était pour tous les opérateurs électriques le modèle d’entreprise moderne dans le système déréglementé. L’activité de " trading " tout le monde s’y est mis EDF GDF, en tête cela malgré les avertissements de toutes parts sur les risques encourus. Aujourd’hui les pertes s’accumulent, sans que les pouvoirs publics n’y trouvent à redire.

La stabilisation du secteur électrique ne nécessite-t-elle pas de tirer tous les enseignements de l’échec californien et de la faillite d’Enron ? Cela suppose une véritable détermination politique de tous et une appropriation publique des questions de l’énergie


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2358 / 504276

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License