En hommage à Denise Comanne " Femmes d’Europe, soulevez-vous ! "

26 mai 2010
dimanche 6 juin 2010

www.cadtm.org/Femmes-d-Europe-soulevez-vous

Nous, femmes réunies au séminaire du CADTM intitulé « Du Nord au Sud de la planète : des clés pour comprendre la dette publique », les 22, 23 et 24 mai 2010 en Belgique, protestons contre les mesures d’austérité imposées à la population par le gouvernement grec, le FMI et l’Union européenne, sous prétexte de la dette publique grecque.

Ces mesures constituent un tournant historique et, hier encore, inimaginable, dans l’histoire de l’Europe contemporaine : elles brisent d’un coup les droits et acquis sociaux de millions de Grecs et surtout des Grecques. Elles préfigurent notre destin à toutes et tous en Europe. Leurs conséquences ? La vie dans la pauvreté absolue, le chômage, la violence et l’angoisse constante pour la survie.

Nous soutenons l’action des femmes du réseau grec de la Marche Mondiale des Femmes qui ont brisé le tabou et pris l’initiative d’un rassemblement de protestation contre les dépenses militaires du gouvernement grec devant le ministère de la Défense, le 9 mai 2010 à Athènes.

La Grèce bat un triste record : elle occupe la 5e place dans le monde et la 1ère en Europe en tant que client des marchands de canons. Elle achète des frégates françaises, des sous-marins allemands, des avions de combat, des chars, sacrifiant sur l’autel des industries militaires occidentales, les besoins vitaux de ses citoyens et citoyennes : l’emploi, la santé, l’éducation, la joie de vivre. Quelle hypocrisie ! D’une part, les puissances occidentales prêtent l’argent à la Grèce, prétendument « pour la sauver » mais d’autre part, elles l’obligent à acheter leurs armes !
La raison devrait nous dicter, à l’heure où la Grèce se trouve dans un moment critique, d’abandonner cette politique insensée de sur-armement afin de satisfaire les besoins sociaux élémentaires des retraités pauvres, des chômeurs, des familles monoparentales dont la grande majorité sont sous la responsabilité des femmes.

Nous, les femmes du CADTM, exigeons la suspension immédiate du paiement de la dette publique grecque ! Nous exigeons que soit mené dès maintenant un audit de cette dette afin de déterminer la part des dettes illégitimes qu’il faudra abolir purement et simplement ! Nous exigeons l’arrêt des dépenses d’armement et l’investissement des sommes ainsi économisées dans les dépenses socialement utiles : les besoins sociaux et la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes.

Nous appelons à la révolte contre l’austérité que nous imposent les capitalistes. Nous ne payerons pas les pots cassés ! Nous exhortons la Marche Mondiale des Femmes et tous les mouvements sociaux qui se réuniront à Istanbul du 30 juin au 4 juillet 2010, à l’occasion du Forums Social Européen, à soutenir notre appel à la révolte.

Aujourd’hui, ces attaques contre les droits des Grecs au nom de la dette sont un test de notre capacité de résistance. Ces attaques aggravent déjà les conditions de vie en Lettonie, en Islande, en Roumanie. Aujourd’hui, en Grèce et demain, dans l’Europe entière.

Femmes d’Europe, levez-vous ! Soulevez-vous !

Les femmes du CADTM

Adresse de contact :eurofemmes@cadtm.org


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 272 / 503242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Dette Nord et Sud   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License