OGM : action pendant la campagne électorale

OGM : Réponses de candidats aux élections cantonales et régionales

rappel de l’action : nous avions adressé aux 16 candidats un courrier leur demandant de prendre des engagements sur les zones non OGM
vendredi 21 mai 2004

les 4 candidats qui nous ont répondu sont :
- pour les élections cantonales : Cyril Di Méo et Stéphane Salord
- pour les élections régionales : Samuel Johsua et Michel Vauzelles.

1- Lettre de Cyril Di Méo

Aix le 20 février 2004

Madame, Monsieur,

j’ai pris connaissance de votre courrier concernant les OGM. Comme vous devez vous en douter en tant que représentant des verts, parti écologiste, que je suis extrêmement sensible à ce sujet.
Je trouve inacceptable que les gouvernements des états européens s’engagent dans le développement de cette technologie extrêmement dangereuse. Cela à cause d’une logique de profit à court terme et d’une conception proche productiviste. Le tout évidemment dans la plus totale opacité et sous la pression des lobbies des biotechnologies et de l’agroalimentaire.

Aussi il est important qu’à son niveau le conseil général des Bouches-du-Rhône lutte contre les OGM. Cela peut se faire par l’organisation de débats et d’information des citoyens des Bouches-du-Rhône, procédure qu’il me paraît intéressant de soutenir. Les moyens très important de communication du CG13 pourraient être utilisés dans ce sens et accentuer la prise de conscience qui apparaît dans une partie croissante de la population.
Il faut à mon avis aller plus loin, car aujourd’hui un certain nombre de méfaits des OGM sont connus. Pour cette raison les OGM sont a rejeter immédiatement. De plus pour qu’un débat sur l’opportunité des OGM puisse se tenir il faut encore qu’un certain nombre de connaissances et reherches soient développées, nous en sommes extrêmement loin. Or ce n’est pas aux opposants des OGM que nous sommes de faire la preuve des problèmes engendrant les OGM, c’est à leurs promoteurs d’apporter la preuve de leur innocuité. Au nom du principe de précaution et du simple bon sens il faut donc s’opposer immédiatement à la diffusion des OGM.

C’est pourquoi, les Verts 13 ont obtenu de Jean Noël Guerini, président socialiste du CG 13, que des Bouches-du-Rhône deviennent dans quelques mois une "zone non OGM" . Cet élément a été une des conditions programmatique de l’accord entre le PS 13 et les Verts 13 pour les cantonales. C’est d’ailleurs une idée que je porterai dans ma campagne des cantonales.

Un moyen de lutter contre lesOGM est aussi la mise en place de réseaux de production et de consommation de produits non OGM. C’est en ce sens qu’il faut que le CG 13 soutienne les AMAP (association pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui permettent de maintenir une agriculture locale respectueuse de l’environnement. Le CG 13 peut aussi agir sur la diffusion de produits agricoles paysans ou bio. Il peut pour cela instaurer des cahiers des charges dans des services de restauration collective (collèges). Nous devons montrer qu’un monde qu’un mandat sans OGM et sans agriculture productiviste est possible.
Ce sont ces types de propositions que j’entends porter dans le pays d’Aix en me présentant à l’élection cantonale du 21, 28 mars prochains sur le canton Aix Sud-Ouest qui comprend une forte composante agricole.

Je me tiens à votre disposition pour répondre à tout autre question plus précise et envisager toute action locale sur ce sujet.

En vous priant d’ agréer mes salutations écologistes
Cyril Di Méo
Conseiller municipal Verts
Conseillers Communautaire du Pays d’Aix
Membre de la commission environnement de la CPA
Candidat à l’élection cantonale sur le canton Aix Sud-Ouest

2- Lettre de Stéphane Salord

Madame,

Comme vous le faites fort justement signaler lors de votre courrier daté du 15 février dernier, nous sommes tous concernés par le problème que pose aujourd’hui la question des OGM.

Il est évident que la criminalisation ou l’emprisonnement de certains citoyens luttant contre le développement des OGM n’est certainement pas la meilleure solution ; ceci dit, la destruction sauvage de laboratoires analysant les effets de la culture transgénique n’en est pas moins désolante.

Afin de mieux aborder ce débat si complexe est nécessaire dans un monde en constante évolution, il est de notre devoir d’informer et de communiquer avec la plus grande transparence les problèmes soulevés par cette question.

Quelles que soient les décisions prises au final, il est évident, par un souci d’équité et de représentativité, que les discussions soient établies entre les différentes instances en présence.

La question des OGM est l’avenir de tous. Ayant pris en compte vos revendications, sachez Madame, que si je suis élu prochainement, je veillerais à respecter ces valeurs d’expressions républicaines qui sont les nôtres.

Avec mes remerciements, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Stéphane Salord

3- Lettre de Samuel Johsua

J’approuve cette démarche et m’engage à proposer l’organisation d’un tel débat.

Comme pour toute question sociale politique ou de défense de l’environnement, l’action citoyenne reste essentielle pour résister à la dictature du marché, en l’occurrence, de l’agro business.

Merci de me tenir informer de vos actions que j’essaierai de relayer de mon mieux.

Cordialement.

Samuel Johsua

4- Lettre de Michel Vauzelles

Madame, Monsieur,

vous avez appelé mon attention sur la question cruciale des OGM et l’éventuelle décision du conseil des ministres de l’union Européenne de lever le moratoire mis en place en 1998.

J’approuve le constat très complet que vous dressez de la situation actuelle.

Ainsi, je réponds aux deux questions posées par Attac.

— le projet de la gauche unie et des écologistes prend clairement position sur la question des OGM. Si nous sommes élus, la région sera déclarée zone hors OGM.

— d’une façon générale — et je me permets de vous renvoyer à notre projet " Une région pour tous" que je joins à cette réponse — je suis tout à fait d’accord pour l’organisation, avant toute décision politique, d’un débat démocratique, représentatif, équilibré et décentralisé, sur tous les thèmes susceptibles de faire l’objet d’une action publique régionale.

Michel Vauzelle.

cette campagne peut être considérée positive : au niveau de la région, Michel Vauzelle s’est effectivement engagé pour une région "non OGM" dans son programme électoral ; nous allons donc prendre contact avec son équipe pour nous assurer du respect de cet engagement ; au niveau du département, nous allons reprendre contact avec les Verts pour qu’ils maintiennent leur engagement et nous accompagnent si nécessaire auprès des élus du Conseil Général.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1708 / 504465

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site Environnement   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License