Un autre monde est possible...si l’Europe gagne la guerre interne à l’occident

lundi 3 mai 2004 par Bernard LAGUNE

C’est le titre de l’un des chapitres
de l’ouvrage de Susan George,
Un autre monde est possible
si.... Il s’agit de savoir si « le modèle
social européen » va évoluer vers plus de
libéralisme et de dérégulation ou vers
l’élargissement des droits sociaux, de la
solidarité, des services publics et de la
protection sociale à l’ensemble des pays
européens.
Malheureusement la période que nous
vivons, voit se mettre en place ou se
décider un ensemble de mesures qui
convergent vers l’ultralibéralisme et
dessinent l’avenir de quelques
générations de « citoyens » européens,
en général, et français en particulier

En effet, le 1er mai, dix nouveaux pays
intègrent officiellement l’Union
européenne, le 13 juin auront lieu les
élections des députés au parlement
européen et, avant ou après ces
élections, va se décider l’adoption du
projet de traité constitutionnel de l’Union.
Pendant la même période en France
après le démantèlement (en cours) du
système de retraites par répartition et la
création des fonds de pension, on va
adopter une loi de « réforme » de
l’assurance maladie, une loi de
privatisation de EDF-GDF, la loi de
décentralisation. On va poursuivre le
démantèlement des services de l’État et
avec le plan « Hôpital 2007 » la
privatisation de l’hôpital public.
Quels sont les enjeux de ces
mesures ?

L’élargissement de l’Union européenne
c’est l’élargissement du dumping fiscal
(le taux moyen de l’impôt sur les
bénéfices des sociétés est passé en vingt
ans de 45 à 30%) et du dumping social,
des délocalisations, du chômage,de la
précarité et des inégalités.
L’adoption de la constitution
européenne, c’est l’inscription de
l’ultralibéralisme comme doctrine de
construction de l’Europe, c’est le marché
avant le progrès social et la citoyenneté,
c’est un consensus qui se met en place
avec l’appui de la droite libérale et de la
gauche sociale libérale.
Quant à la politique de Raffarin III qui
parachève celle de Raffarin I et II, c’est le
démantèlement et la privatisation des
services publics et de la protection
sociale.
Nous sommes donc appelés à nous
mobiliser et à nous rassembler le plus
largement, tant au niveau européen que
national et local, contre une Europe
pensée principalement comme une zone
de libre échange, dominée par le
patronat des transnationales qui exige
une baisse constante du « coût du
travail », donc des salaires et des
cotisations sociales...
Les campagnes d’Attac visent à
proposer des réponses politiques à
cette orientation.

C’est le sens de la campagne pour le
droit à la santé et à une sécurité sociale
solidaire et démocratique et de la
constitution d’un « Collectif du Pays
d’Aix, tous ensemble pour une sécurité
sociale solidaire et le droit à la santé ».
C’est le sens de la campagne, qui
débute, pour une union des peuples et
des citoyens des pays d’Europe sur des
valeurs de liberté, de démocratie et de
solidarité. Ainsi le 22 mai sera organisée
une journée régionale de formation
ouverte à tous les adhérents d’Attac.
Plusieurs rendez-vous sont
programmés à Aix : le 1er juin un débat au
Jas de Bouffan sur le thème « un
parlement européen, pour quoi faire ? »,
précédé le 6 mai par une conférence
avec Yves Salesse sur « les services
publics et l’Europe » et le 13 mai par une
conférence avec Susan George, qui
subordonne la marche vers cet « autre
monde possible » à la victoire d’un « 
modèle européen » porteur des valeurs
de solidarité.
Bernard Lagune


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1295 / 509442

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License