FORUM du 3 juin 2002

Les services publics

lundi 10 juin 2002

Les Services Publics interviennent à chaque instant de la vie du citoyen.

La Santé, l’Education, les Transports publics, la Poste, l’Energie, la protection contre les risques naturels ou industriels etc... restent les piliers d’une société dont le devoir est de répondre aux besoins sociaux de sa population. La question de le continuité des services publics et de leur efficacité devient extrêmement importante. Toute rupture de cette continuité ou tout recul de leur efficacité crée des dysfonctionnements et des désagréments pour un nombre de personnes de plus en plus élevé.

Pourtant, nous assistons depuis pas mal de temps au démantèlement du service public : ainsi, après la séparation de la poste et de la téléphonie (France Télécom), EDF est touché à son tour par la séparation de la production et du transport de l’énergie.

D’ailleurs, le parlement européen vient de voter en faveur d’une libéralisation du marché du gaz et de l’électricité.

Cette course à la marchandisation touche également l’éducation, par exemple, par l’intrusion de la publicité dans les établissements scolaires. Elle touche aussi la santé et plus généralement la protection sociale, ainsi que la culture et ceci dans le cadre de l’Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) signé en 1995.

Les Services Publics représentant un enjeu financier énorme, ils sont ainsi menacés sur deux fronts :

D’une part, l’Union Européenne prône la libre concurrence et le développement du Marché unique, ce qui implique de livrer le Service Public aux lois du marché, c’est-à-dire du profit.

D’autre part, l’Organisation Mondiale du Commerce, prépare la libéralisation progressive de tous les secteurs des services.

Alors, Mesdames et Messieurs, voici mes questions :

- Pensez-vous que les services publics doivent nourrir les marchés financiers ou que leur vocation essentielle consiste à satisfaire les besoins sociaux de la population ?

Je voudrais préciser ici que, pour nous, ces besoins sociaux caractérisent la civilisation. Par exemple ce sont les besoins de bien vivre, de communiquer, de se déplacer, de travailler, de se loger, de s’éduquer, de se soigner, de se distraire. Ce sont les besoins qui, une fois satisfaits, donnent un sens au bonheur, à la sécurité face aux lendemains et permettent de réaliser des projets.

- Ces besoins sont-ils des droits ou doivent-ils être considérés comme des marchandises sources de " valeurs " pour actionnaires ?

- Les services publics, tels qu’ils sont aujourd’hui, remplissent-ils bien leurs missions et leurs fonctions vis à vis et de ces besoins ?

- Pensez-vous alors nécessaire d’élargir le nombre et le champ d’activité des services publics (à l’eau par exemple), de veiller à leur qualité ou, au contraire, de continuer leur libéralisation et leur privatisation (comme avec l’énergie, la culture, l’éducation, les transports, la santé par exemple) parce que cela vous paraît plus efficace ?

- Enfin, compter-vous répondre favorablement aux injonctions de l’Europe ou de l’Organisation Mondiale du Commerce en matière d’ouverture à la concurrence de l’ensemble des services (AGCS) ?

Mesdames et Messieurs, merci de votre attention.
Germaine Bonnafoux


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1535 / 503242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site OMC, AGCS, Service public   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License