Apartheid médical : MANIÈRE DE VOIR 73 FÉVRIER - MARS 2004

samedi 20 mars 2004

INTRODUCTION
La mort inégale
Ignacio Ramonet

INSÉCURITÉ SOCIALE
En exacerbant les difficultés du système de soins, la canicule de l’été 2003 en France a rappelé que le progrès technique et médical ne suffisait pas à défendre la santé publique. Mais le gouvernement de M.Jean-Pierre Raffarin, tout à son programme de démantèlement de la protection sociale, n’en a pas tiré les leçons... Quant à l’insécurité sociale, avec son cortège de stress, d’accidents du travail et de précarité, elle prélève un lourd tribut sur notre santé.

La « Sécu » livrée au marché
Martine Bulard

Autopsie d’un été meurtrier à Chicago
Eric Klinenberg

Face à la canicule, une France aveugle
Martin Winckler

Maux à la chaîne
Roselyne Rochereau

Biotechnologies à l’usage des riches
Philippe Chastonay, Dominique Froidevaux et Jean-Pierre Papart

L’obsession de la santé parfaite
Ivan Illich

LA MORT STUPIDE
Au Sud, les conséquences sanitaires désastreuses des programmes d’ajustement structurels deviennent évidentes, même pour leurs anciens promoteurs comme la Banque mondiale. Manque de médecins, infrastructures de santé en ruine, difficultés d’accès aux médicaments - mais aussi conseils fort peu éclairés de consultants internationaux spécialistes du « moindre coût » - ont fait de la santé une affaire privée que seuls les plus riches peuvent s’offrir. Face à ces morts « stupides », qu’on pourrait éviter avec si peu, les « malades sans frontières » peuvent-ils commencer à s’organiser ?

Quand le Nord débauche les médecins du Sud
Dominique Frommel

Haïti, l’embargo et la typhoïde
Paul Farmer

Vivre à Soweto avec le sida
Philippe Rivière

Conflits autour de la méningite en Afrique
Jean-Philippe Chippaux

Tuberculose résistante dans les prisons russes
Paul Farmer

Le retour des médecins aux pieds nus
Philippe Demenet

GUERRE DES MÉDICAMENTS
L’avidité des grandes firmes pharmaceutiques les a conduites à déclarer la guerre des médicaments contre les pays du Sud, au nom d’un respect aveugle de la propriété intellectuelle. Mais, en 2001, le procès intenté au gouvernement de Pretoria par trente-neuf d’entre elles a scandalisé l’opinion, conduisant à la recherche d’un compromis... Tandis que les morts s’accumulaient, la négociation traînait en longueur, sous l’influence des laboratoires. Pour trouver une issue, ne faudrait-il pas considérer enfin l’accès aux soins de santé comme une obligation publique à l’échelle de la planète ?

Enquête sur un apartheid sanitaire
Martine Bulard

Les médicaments, un bien public mondial ?
Germán Velásquez

Brevets : dix années passées sous la férule des laboratoires
Charlotte Cabasse

L’affaire stavudine, ou les profiteurs du sida
Philippe Demenet

Le Distilbène trente ans plus tard
Hélène Leriche

Les saboteurs de l’accord de Doha
James Love

Sous l’influence de « Big Pharma »
Philippe Rivière

Si l’OMS voulait changer le monde
Jean-Loup Motchane

Le génome humain sauvé de la spéculation
John Sulston

CONCLUSION
L’ère de l’action
Philippe Rivière


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1415 / 528904

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License