mardi 29 avril à 20h30 au Mazarin : projection débat organisé par Attac Pays d’AIX et Collectif de Vigilance Gaz de Gardanne et Pays d’Aix

lundi 21 avril 2014

Il y a trois ans, la France interdisait l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique sur son territoire. Doris Buttignol et Carole Menduni reviennent sur les circonstances qui ont conduit au vote de cette loi. Elles font œuvre de pédagogie sur les risques induits par l’exploration et l’exploitation de ce gaz. Elles dénoncent les manœuvres des multinationales pour parvenir à leurs fins. Elles lancent des pistes de réflexion sur l’utilisation des énergies fossiles et sur les modalités possibles de l’action politique et citoyenne.

Des milliers de citoyens découvrent que des permis d’exploration de gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret. Ce déni de démocratie provoque alors une mobilisation sans précédent qui enflamme le Sud-est de la France et fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure.
Face à la pression du lobby pétrolier sur le gouvernement, citoyens et élus locaux se préparent à la désobéissance civile. Ils dénoncent l’illusion d’un eldorado financier et les risques sur la santé et l’environnement.
Mais de nouvelles tentatives démarrent en Seine-et-Marne…

Le risque subsiste…
La fracturation hydraulique est interdite en France depuis la loi Jacob de juillet 2011. Le risque n’est pas complètement écarté. Les lobbies pétroliers jouent quotidiennement de leurs influences au Parlement européen et à la Commission. Qui nous dit que dans quelques années cette fameuse loi ne sera pas abrogée sous leur pression, d’autant que le Grand Traité Transatlantique, en cours de négociation, autoriserait les gaz de schiste ?

Défaut d’information

Dans l’affaire du gaz de schiste, la difficulté d’accès à des informations claires, une certaine récupération politique, le climat général de crise économique sont autant d’obstacles à la claire compréhension des enjeux par le grand public

Une nécessaire mobilisation citoyenne

Ce film est encourageant à plus d’un titre parce qu’il montre, contrairement aux idées reçues, qu’une mobilisation citoyenne peut avoir des effets tangibles et faire reculer les multinationales


Ce qu’ils en disent :

>>> Risque santé
Professeur André Picot, Toxicologue, Paris :
« Le benzène, le formaldéhyde et l’oxyde d’éthylène peuvent entraîner à plus ou moins long terme des leucémies chez l’Homme. En mettre sciemment dans le liquide de fracturation est criminel. »

>>> Démocratie
Michèle Rivasi, Députée européen
« Ce n’est pas à l’industrie de décider de notre avenir énergétique, c’est aux citoyens de le faire. »

Claude Pradal , Maire de Villeneuve-de-Berg, Ardèche
« Si ce projet ne comporte aucun risque, pourquoi nous l’avoir caché ? Pourquoi ces projets ont-ils été développés quasiment en secret ? Voilà de quoi réveiller le passé de rebelle de notre sud-Ardèche...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 90 / 528761

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License