Les jeunes Français lancent des « grèves scolaires » pour l’environnement Par Audrey Garric publié le 09 février 2019 dans le Monde

lundi 11 février 2019

Les étudiants parisiens mèneront des actions de désobéissance civile chaque vendredi à partir du 15 février. Ailleurs en France, un mouvement plus large se structure.
Ils ont décidé de sauver leur futur, celui qui « se dérobe sous [leurs] yeux ». Vendredi 8 février au soir, une clameur émane d’un amphithéâtre plein à craquer sur le campus de Jussieu à Paris. Plus de 300 jeunes, en majorité des étudiants de la capitale, viennent de voter, en assemblée générale, le lancement d’un mouvement de « grèves scolaires » pour l’environnement en France.

Ils rallient ainsi la mobilisation des étudiants et des lycéens qui essaime depuis plusieurs mois partout dans le monde

(Australie, Etats-Unis, Canada, Belgique, Pays-Bas, Allemagne ou encore Suisse) pour tenter de répondre à l’urgence climatique.

Tous les vendredis (à l’exception des Belges qui ont choisi le jeudi), à l’appel de la jeune Suédoise Greta Thunberg, ces jeunes militants sèchent les cours et descendent dans la rue pour demander aux gouvernements des actions immédiates afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

« Le changement doit être politique »

Les étudiants parisiens, eux, ont choisi de défendre l’environnement au sens large, essentiellement sous la forme d’actions de désobéissance civile

LIRE LA SUITE


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 33 / 509672

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Ecologie et société   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License