Position d’Attac pays d’Aix dans la campagne des municipales

mardi 10 mars 2020

Attac pays d’Aix comme Attac France, dans un souci d’indépendance, ne peut soutenir aucun candidat ni aucune liste lors des élections. Cela n’empêche pas des militant.e.s à titre personnel de s’engager soit sur une liste soit en soutien dans la mesure où elles-ils ne se revendiquent pas d’Attac dans leur profession de foi ou leur soutien.

Cependant Attac est bien sûr concernée par les politiques menées ou proposées par les candidat.e.s, et nous avons un certain nombre d’exigences vis à vis des candidat.e.s à l’élection municipale.

En effet des politiques de transformation pour une transition écologique et sociale peuvent être menées à l’échelle municipale, alors que les cadres nationaux, européens et internationaux les limitent structurellement. Si nous ne sommes pas dans le champ partisan, notre mouvement a vocation à exiger et promouvoir ces politiques de transformation contre un système néolibéral, mortifère pour les droits humains et la planète.

Attac pays d’Aix attend d’une future équipe municipale (liste non exhaustive) :

En préalable qu’elle mesure l’impact écologique et social avant tout grand projet.

Sur le plan écologique :

- Lutter contre les passoires thermiques en rénovant les bâtiments publics et sociaux. (avec comme avantage, des emplois pour le climat)

- Développer les transports en commun et faciliter la mobilité active (vélo, marche)

- Préserver les terres agricoles. Stopper la bétonisation de la ville d’Aix en Provence.

Sur le plan social

- Développer les logements sociaux, et l’accès à toutes et tous à un logement abordable et décent.

- Le maintien, l’amélioration et l’accès à toutes et tous des services publics gérés par la commune (transport, santé, petite enfance, personnes âgées, personnes handicapées, culture).

- Organiser et soutenir l’accueil des migrant.e.s

Sur le plan démocratique

- La non discrimination et l’égalité homme/femme dans les politiques de la ville.

- La facilitation de la vie associative avec le renforcement la Maison de la Vie associative à Aix en Provence.

- Favoriser la démocratie locale.

Un Pacte pour la transition qui propose 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes a été rédigé par une cinquantaine d’organisations dont Attac, une large consultation citoyenne et un comité d’expert.es. Ce Pacte a été soumis aux candidat.es aux municipales partout en France. C’est un outil précieux qui doit permettre dans le cadre de la campagne des municipales, aux candidat.es soucieu.ses d’une transition écologique et sociale pour leur commune, de comparer leurs mesures avec ce que propose le Pacte, voire d’aller plusloin que leur programme initial, et de le faire savoir aux électrices et électeurs.

Ce Pacte a été soumis aux candidat.e.s aux municipales dans plusieurs communes du pays d’Aix (Salon, Meyrargues…) par le Collectif aixois du Pacte pour la transition, ou par des associations locales. Il a aussi été soumis aux candidat.e.s d’Aix en Provence.

Par manque de forces militantes Attac pays d’Aix n’a participé ni à la collecte de signatures ni à la décision sur la méthode.

Nous saluons le travail fait par les membres du Collectif aixois du Pacte pour la transition, mais nous regrettons fortement qu’une signature ait eu lieu à Aix en Provence entre le RN et ce Collectif.
En effet Attac, tout en étant apartisan, ne s’adresse jamais au Rassemblement National car nos valeurs sont totalement incompatibles avec leurs idées. Ce parti reste pour nous infréquentable.

Notre position par rapport à certain.e.s candidat.e.s aixois.e.s qui ont signé le Pacte pour la transition

1) Si le RN se donne une image avantageuse en signant le Pacte, nous considérons que se peindre en vert n’effacera jamais ni ses idées nauséabondes (racisme, droits des femmes bafoués ou méprisés, rejet des migrants…) ni ses actes.

2) Attac pays d’Aix qui lutte depuis des années contre les accords de libre-échange, mortifères pour le climat et pour la démocratie, est attentif à la position des candidat.e.s sur ce sujet. En effet, dans le cadre de ces accords, une multinationale peut attaquer auprès d’un tribunal d’arbitrage privé, un état ou une collectivité territoriale, si elle juge qu’une politique publique ou une loi portera atteinte à ses profits estimés.
En l’occurrence, nous tenons à signaler que M Laquilha a voté pour le CETA (Accord de libre-échange entre Union Européenne et Canada) et que Mme Petel était absente le jour du vote...

3) Nous nous opposons au projet de réforme des retraites, proposé par le gouvernement, qui détruira le système par répartition et qui n’est pas fait dans l’intérêt collectif mais dans l’intérêt de l’industrie financière. Ce projet aura trois conséquences : travailler plus longtemps, des pensions réduites et un glissement vers la capitalisation avec l’épargne retraite pour compléter une retraite rabougrie, pour celles et ceux qui le peuvent, avec le risque de tout perdre en cas de crise financière.
Question : quel projet de société portent les candidat.e.s des partis qui soutiennent cette réforme inique ?

Nous estimons que le Pacte pour la transition est un outil qui n’a pas vocation à être récupéré de manière opportuniste par des candidat.e.s dont les actes contredisent leurs promesses. Par contre il est et restera utile, même après les élections, pour aider les élu.e.s pour qui c’est véritablement un objectif nécessaire et incontournable, à aller vers une transition sociale, écologique, démocratique et féministe.

Le Conseil d’administration d’Attac pays d’Aix


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 45 / 529562

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License