Naomi Klein : le coronavirus du capitalisme dans "Là-Bas si j’y suis" Le 10 avril 2020

dimanche 12 avril 2020

La crise est-elle une opportunité pour le capitalisme ? Va-t-il appliquer sa stratégie du choc pour nous faire avaler des choses qui nous semblaient impossibles il y a un mois ?

Pour Naomi Klein, « la fin de cette histoire n’est pas encore écrite ». L’auteure de La Stratégie du choc rappelle que tout dépend des idées qui traînent dans le fond de l’air et de celles qui s’imposeront. Et justement, il y a en ce moment, dans l’air, des idées qui pourraient nous être favorables. C’est Milton Friedman, notre extrémiste libéral préféré lui-même qui le disait : « c’est, je crois, notre principale fonction ; développer des alternatives aux politiques existantes, les garder en vie et à disposition jusqu’à ce que le politiquement impossible devienne politiquement inévitable. »

Une vidéo de Naomi Klein, auteure de La Stratégie du choc. Montée d’un capitalisme du désastre, diffusée le 29 mars dans l’émission d’Amy Goodman, « Democracy Now ! ».
SOURCE : "La-bas si j’y suis"


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 189 / 543085

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License