"La fausse annulation de dettes africaines annoncée par le président Macron" par Renaud Vivien , Antonio Gambini , Milan Rivié dans - Carte blanche publiée le 16 avril 2020 dans le journal belge Le Soir

samedi 18 avril 2020

L’annulation des dettes africaines figure depuis longtemps à l’agenda des pays créanciers. En l’évoquant lundi dans son intervention télévisée, Emmanuel Macron a suscité un espoir qui pourrait toutefois être déçu…

Dans son allocation télévisée du 13 avril, le président français Emmanuel Macron annonçait « l’annulation massive de la dette » des pays africains pour les aider à lutter contre le coronavirus et à surmonter la crise économique. Cet engagement fut de courte durée. En moins de vingt-quatre heures l’« annulation massive » se transformait en un simple report de paiement sur une partie de la dette des 77 pays classés parmi « les plus pauvres ».

S’exprimant à l’occasion d’un point presse, le ministre français de l’Économie et des Finances annonçait dès le lendemain, avoir trouvé un accord au sein du Club de Paris et du G20 (deux groupes informels représentant les principaux États créanciers), pour seulement suspendre le remboursement d’une partie de la dette due en 2020 par ces 77 pays.

Confirmé ce 15 avril lors de la réunion des ministres des Finances du G20, ce moratoire partiel n’est absolument pas à la hauteur de la crise et contredit même le président français.

Premièrement, l’accord conclu par les principaux États créanciers exclut de nombreux pays frappés par le Coronavirus. Le moratoire annoncé ne concerne que 77 pays pour autant qu’ils ne soient pas déjà en retard de paiement envers le FMI et la BM. Leurs dettes cumulées représentent moins de 10 % de la dette extérieure publique des pays en développement.

SUITE sur le site du CADTM ICI


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 16 / 532661

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Dette Nord et Sud   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License