Commission femmes, genre et mondialisation

Une nouvelle commission transversale et mixte pour imaginer ensemble un autre monde.
mardi 19 octobre 2004

QUEL EST L’IMPACT DE LA MONDIALISATION SUR LES FEMMES ?

Les politiques néolibérales globales, fiscales et monétaires, sur le commerce, les investissements et la concurrence se sont fortement appuyées sur le patriarcat et ont des effets énormes sur l’emploi des femmes , leur pauvreté, leur fardeau social et sur leur bien-être en général . Dans le monde , les femmes sont 53% de la population.

Elles assurent 1/3 de la main d’oeuvre et .... 2/3 des heures du travail total comprenant le travail domestique non rémunéré .
La contribution des femmes à la satisfaction des besoins collectifs est passée sous silence dans les comptabilités nationales et internationales alors qu’elles soutiennent la société et régénèrent la force de travail de la communauté.
L’apport des femmes à l’économie marchande (emploi salarié, création d’entreprises...), mais aussi non marchande (travaux domestiques, soins aux enfants ou parents, auto-production alimentaire des jardins familiaux, régénération de la force de travail..)est trop souvent invisible.
Ce travail non rémunéré des femmes , est intentionnellement maintenu invisible et non reconnu pour servir les intérêts du néo libéralisme. Elles sont les 2/3 de la population pauvre du monde , donc les premières à subir les effets de la mondialisation.
Elles sont les premières utilisatrices des services publics en particulier de santé et d’éducation et donc les premières victimes des réductions des dépenses publiques et des privatisations de ces secteurs. En cas de récession économique dans les pays riches, et de plans d’ajustement
structurel dans les pays pauvres, il est implicitement admis que les femmes compensent les déficits des services .Elles doivent alors déployer toutes leurs ressources pour éduquer les enfants ,soigner tous les membres de la famille, les nourrir.
Elles sont 60% des chômeurs, et restructuration signifie trop souvent pour elles licenciements. Quand elles ne sont pas exploitées , sous-payées,maltraitées comme dans les "maquiladoras" latinoaméricaines, vitrines des zones franches, laboratoires du néolibéralisme prônant la liberté totale des transnationales , où sont bafoués tous les droits humains (interdiction d’être enceinte, de se syndiquer, d’aller aux toilettes etc.).
Sans parler des nouvelles possibilités que la mondialisation a offert aux criminels par la suppression des contrôles de change et la libre circulation des capitaux.
Les "multinationales" du crime se servent de l’opacité des transactions financières ,avec la complicité des banques et des grands financiers, via les paradis fiscaux , pour blanchir l’argent sale lié à la prostitution, à la marchandisation du corps des femmes (chaque année, 500 000 femmes de l’Europe de l’Est et de la CEI sont victimes de ce trafic).

Que fait la commission :

Pour révéler ces aspects de la mondialisation économique et proposer des alternatives nous travaillons sur les thèmes suivants :
- 1 :Dynamique des femmes des Suds face aux effets de la mondialisation.
- 2 :La femme n’est pas une marchandise (prostitution, mariages forcés ou blancs, média et publicité, statut de la femme dans nos sociétés ...)
- 3 : Les effets de l’OMC, des paradis fiscaux, des transnationales, des institutions financières internationales (FMI, Banque Mondiale), des accords bilatéraux ou multilatéraux sur la vie des femmes ..
- 4 : Economie non-marchande : la femme invisible.
- 5 : Quels statuts et quelles lois pour les femmes et les hommes proposons-nous pour construire un monde sans domination.
- 6 : Les femmes et le bien commun (eau, énergie, biodiversité,services publics)
- 7 : Les femmes et l’économie alternative sociale et solidaire
- 8 : Les femmes migrantes et l’économie mondiale
- 9 : Les retraites des femmes
- 10 : Femmes et travail , inégalités d’accès, de salaire, plafond de verre.....
- 11 : Les femmes et le traité de Constitution européenne

- 12 : Femmes de quartier , femmes contre les intégrismes

Plusieurs de ces thèmes ont déjà été développés et présentés au niveau national et international, mais nous sommes en recherche constante d’information et de propositions alternatives ; la plupart des sujets ont permis un travail transversal avec d’autres commissions d’ATTAC France et notamment le Conseil Scientifique. Ce travail commencé il y a 4 ans au niveau national et régional , va se poursuivre au sein du comité local du pays d’Aix et s’enrichir du travail conséquent des nombreuses commissions du Pays d’Aix ..

Méthode à suivre pour mener à bien notre travail de commission :

En préambule, nous tenons à ce que cette commission garde un caractère convivial et de mixité sociale , chacun et chacune d’entre nous apporte aux autres son expérience , sa capacité de réflexion et cela sans distinction de sexe, de religion ou d’origine sociale.

1) tout d’abord acquérir une bonne connaissance du sujet, par la lecture de documents diversifiés ayant trait aux femmes et à l’économie, par la rencontre avec des associations de défense des droits des femmes ou des chercheuses ou chercheurs ; ou apporter ses connaissances de militant(e) de terrain ,

2)analyser en groupe ces documents et pour certains sujets travailler avec les commissions spécialisées ,

3)à chaque fois pointer le lien existant entre la mondialisation et la situation des femmes,

4)en faire une synthèse écrite, accessible et compréhensible par tous

5) faire des propositions de solutions à ATTAC

6) animer des débats et des rencontres

7) travailler en collectif avec des réseaux féministes pour faire avancer les droits des femmes et nos propositions

Cette commission est ouverte sans discrimination aux hommes et aux femmes adhérent(e)s ATTAC.

Responsable de la commission :

Claudine Blasco, tél : 04 94 78 58 69


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1325 / 509928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site Commission femmes, genre et mondialisation   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License