Manifestation Régionale à 15h aux Mobiles à Marseille : L’AVORTEMENT,un droit, un choix, notre liberté

LA LOI VEIL A TRENTE ANS !
samedi 15 janvier 2005

Hier, certaines ont osé parler dans une société muette. Beaucoup ont été mutilées par
l’avortement clandestin, d’autres ont payé de leur vie. Des millions ont continué à se
battre.
Aujourd’hui, nous sommes fiers et forts du combat féministe gagné à l’issue de luttes
sans répit pour le droit fondamental à l’avortement. Crions notre détermination à le
défendre et à le renforcer.

L’avortement nous concerne toutes et tous : une femme
sur deux fera ce choix personnel. Pourtant cet acte
reste tabou et culpabilisé. Les réticences à reconnaître
aux femmes le droit à disposer de leur corps sont
encore très fortes.

Demain, ici et ailleurs, nous ferons de
l’avortement une vraie liberté.
Restons vigilants, le droit à l’avortement est toujours
menacé :
- Obstacles à l’application de la loi du 4 juillet 2001.
- Régressions et remise en cause du système de santé
dans son ensemble.
- Offensives, affichées ou sournoises, de l’ordre moral en
France, en Europe et dans le monde.
- Insuffisance d’information et difficultés d’accès à
l’avortement et à la contraception.

Réaffirmons avec force notre combativité
pour défendre un droit fondamental et
inaliénable.

Mobilisons-nous :
- Pour en finir avec le tabou et la culpabilisation.
- Pour l’application de la loi du 4 juillet 2001.
- Pour la mise en place de campagnes régulières
d’information sur la contraception et l’avortement.
- Pour l’attribution des budgets spécifiques pour l’avortement.
- Contre la remise en cause du système public de santé.
- Pour que partout en Europe soit garantie la liberté
d’avortement
- Pour affirmer notre solidarité avec toutes les femmes
privées de ce droit dans le monde.

quelques dates
- 1975 - Légalisation de
l’avortement (définitive
en 1979).
- 1982 - Remboursement de
l’avortement.
- 1990 - L’utilisation de
l’avortement médicamenteux
est autorisé dans les centres
IVG.
- 1993 - Dépénalisation de
l’auto-avortement et création
du délit d’entrave à l’IVG.
- 2001 - Le délai légal passe
de 10 à 12 semaines de
grossesse, la femme majeure
n’a pas d’obligation
d’entretien social, la femme
mineure qui ne peut
obtenir l’autorisation
parentale, a la possibilité
d’avoir recours à un adulte
accompagnant.
L’information sur la
contraception et l’avortement
est dépénalisée.
- 2004 - Le décret mettant en
place les IVG
médicamenteuses hors
établissement de santé sort,
mais il est non applicable.
Modification et revalorisation
des forfaits relatifs à l’IVG.

MANIFESTATION REGIONALE A MARSEILLE
LE 15 JANVIER A 15 HEURES aux MOBILES


titre documents joints

tract à diffuser sans modération...

12 janvier 2005
info document : PDF
72 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1693 / 502149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License