Des assemblées d’élus disent NON à l’Accord général sur le commerce des services (AGCS)

mercredi 14 mai 2003

Des assemblées d’élus disent NON
à l’Accord général sur le commerce des services (AGCS)

Après le Conseil Général de Haute-Garonne en janvier, le Conseil de Paris en février et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées en mars, déjà près de 15 collectivités françaises ont voté des motions demandant notamment une suspension des négociations AGCS en cours actuellement dans le cadre de l’OMC. Ces décisions résultent d’un large mouvement de sensibilisation des élus auquel Attac participe par sa campagne « 100 collectivités locales contre l’AGCS ».

Pourquoi cette mobilisation de nos élus locaux ?

L’AGCS fait peser de graves dangers sur les services publics, la cohésion nationale et la démocratie. Il accentue le poids de la compétition entre les territoires locaux en livrant toujours plus d’activités de services au commerce mondial et aux grands groupes multinationaux (l’AGCS comporte son propre accord sur l’investissement) . Par ailleurs, il s’applique à tous les échelons administratifs, de l’État aux communes, en passant par les régions et les départements. Ces négociations sont menées dans le plus grand secret. C’est pour cela que se développe cette campagne d’appel de collectivités territoriales contre cette remise en question des prérogatives des élus.

Que peut faire le comité local Attac Pays d’Aix dans le cadre de cette campagne ?

Plusieurs actions ont été entreprises à notre niveau et doivent être poursuivies :
- nous avons déjà rencontré plusieurs élus afin de les sensibiliser aux enjeux de cet accord et de les inciter à faire voter une motion dans leur assemblée d’élus. Nous avons pour objectif de faire en sorte que le Conseil Général des Bouches du Rhône, le Conseil Régional PACA et le maximum de communes du Pays d’Aix votent une motion relative à l’AGCS
- nous avons créé un groupe de travail dont une des tâches prioritaire est de former des militants sur le sujet afin de pouvoir démultiplier les démarches auprès des élus, des partis politiques, des syndicats, des entreprises, des associations, .... Nous avons déjà entrepris ce travail d’information, mais nous devons être plus nombreux pour pouvoir toucher un public encore plus large. Notre prochaine réunion, ouverte à tous les volontaires aura lieu le lundi 5 mai à 19 heures 30 au Café de la Madeleine.
- Nous allons consacrer notre prochain CAC, le mercredi 14 mai, à 19 h. 30 salle Voltaire aux enjeux de l’AGCS et nos élus y seront conviés. Nous vous invitons à y venir nombreux et à en parler autour de vous.

Au delà de cette campagne, quels axes de mobilisation pour Attac Pays d’Aix ?

- l’éducation populaire ....
Il faut multiplier les actions d’information et de formation afin d’alerter sur les enjeux et d’expliquer les mécanismes de l’accord. C’est la stratégie de « Dracula » : mettre en lumière les dangers pour mieux les neutraliser : pleins feux sur l’AGCS !.
- ... tournée vers l’action ...
Nous devons nous mobiliser autour des échéances importantes des négociations : le conseil des ministres de l’OMC à Cancun en septembre 2003 est la prochaine étape. La fin des négociations est prévue le 1 janvier 2005, cela nous laisse le temps de nous organiser pour résister et imposer un moratoire.
- ... et articulée avec le mouvement social
Tous les acteurs économiques, politiques et sociaux sont concernés par les conséquences de l’AGCS, de la petite entreprise aux élus locaux, en passant par les syndicats et le monde associatif. Nous devons y résister collectivement.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1691 / 503242

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site OMC, AGCS, Service public   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License