UFAL SANTE N°17

vendredi 17 juin 2005 par Claude

Cet Ufal santé a pour ambition de permettre la compréhension des mécanismes
de privatisation, de faciliter l’action pour y résister et de participer à l’émergence
de pistes alternatives.

ÉDITO

Quand le pouvoir économique supplante le pouvoir politique
Quand la laïcité économique n’est plus respectée
Il est temps de réagir.

L’espoir du 29 mai 2005 répond à l’accablement du 21 avril 2002. Ne laissons pas
passer cette chance. Il est temps de discuter politique, il est temps de faire de la
politique.

Les citoyens ont des droits ; les services publics sont les moyens de vivre ensemble,
échappant à la loi du profit.
Les citoyens ont des devoirs ; par paresse, par naïveté, ils ont délégué la gestion,
l’organisation, l’amélioration de ces services publics. Ils ont oublié que c’est leur
bien public. Ils ont renoncé à les défendre. Ils ont oublié qu’ils pouvaient revendiquer
leur extension.

Les néolibéraux, eux, savent le profit qu’ils peuvent tirer de la privatisation de
ces services publics, et peut leur importe que des pans entiers de la population
en soient exclus.
Quand ces néolibéraux sont élus, ils se servent de leur pouvoir politique pour
leurs priorités économiques. Ils détournent leur mandat électif. Sans surprise, les
pires de ces ripoublicains antilaïques économiques sont des antilaïques religieux.
Ils confondent leur sphère privée avec la sphère publique et prétendent organiser
la société selon leurs intérêts.
Ils nomment comme experts, des hauts fonctionnaires prétendument neutres qui
cachent derrière une phraséologie « défense de l’intérêt public » leurs intérêts
claniques.
Nul besoin de réfléchir trop longtemps pour avoir des exemples en tête.

Mais le pouvoir qu’ils ont, c’est nous qui leur avons cédé. Reprenons-le !

Dans ce numéro d’ufalsanté, de drôles d’équations
- • PPP+CSIS+ canceropôles
- • OMS et OMC
Toujours les même résultats économiques : privatisation, marchandisation, accumulation
de profits pour les capitalistes et appauvrissement de la population.

Toujours les mêmes résultats politiques ; détournement du pouvoir politique et
déni de démocratie, prépondérance du pouvoir économique sur le pouvoir politique.
Les seules variables permettant de changer ces résultats sont l’intervention
citoyenne et l’union des forces populaires. La seule garantie de réussite est de
mêler le combat laïque et le combat social.

Cet Ufal santé a pour ambition de permettre la compréhension des mécanismes
de privatisation, de faciliter l’action pour y résister et de participer à l’émergence
de pistes alternatives.

SOMMAIRE

- Édito P. 2
- Privatisation : protocole opératoire p. 3
- Les PPP : partenariats public-privé
ou la laïcité économique « ouverte ». p. 3 - 4
- Les Partenariats Public-Public :
une possible alternative
pour une réelle laïcité économique p. 5
- OMS et OMC Les remèdes prioritaires
pour l’Europe et le monde p. 5 - 7
- Priorités de santé publique p. 7
- La laïcité économique
au service du droit à la santé p. 8 - 9


titre documents joints

UFAL santé n°17

17 juin 2005
info document : PDF
205.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1278 / 507899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site Santé   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License