Editorial : Après la victoire du NON quel rôle pour Attac ?

Editorial de la lettre aux adhérents n°39
mercredi 6 juillet 2005

Il est nécessaire de rappeler que le sens du vote "NON" pour Attac a été le refus d’une constitution qui condamne
les peuples européens à subir des politiques ultralibérales. En participant à l’information des citoyens et en s’engageant dans la campagne pour le « NON », Attac Pays d’Aix a le sentiment d’avoir assumé sa fonction « d’association d’éducation populaire tournée vers
l’action », dans la continuité de son action « altermondialistes » de dénonciation des politiques de l’OMC et des institutions financières internationales.

Le débat sur le projet de Constitution n’est pas clos pour autant. Des pays doivent encore le ratifier et le délai a été prolongé au-delà de 2007. Si un pôle antilibéral s’est fortement affirmé au cours de cette campagne référendaire,
nombre de ceux qui ont voté « OUI » n’en manifestent pas moins leurs critique des politiques libérales de l’UE. Si des adhérents d’Attac ont manifesté leur prise de distance avec l’association, d’autres, notamment lors du café citoyen
de juin, ont souligné l’intérêt du débat et les avancées sur les questions européennes. Nous ne devons pas non plus négliger les actions communes menées précédemment avec les organisations, les militants et les élus à tous les niveaux (local, national, européen), notamment sur l’AGCS et la
défense des services publics.

Aussi l’une des tâches prioritaires d’Attac reste de poursuivre la mobilisation sur le thème du traité constitutionnel et de renforcer les liens qui ont commencé à
se nouer avec les Attac d’Europe pour élaborer des propositions alternatives sur la méthode et sur le contenu. Attac France va proposer aux autres Attac d’Europe la tenue, au début del’automne, d’une Convention des Attac
d’Europe qui pourrait déboucher sur une plateforme commune à soumettre à chaque gouvernement.

De cette période d’intense mobilisation nous retiendrons :

- La forte participation électorale et la réhabilitation du débat politique, conséquences de l’action impulsée essentiellement par les partisans du « Non », un NON européen, qui a obligé les partisans du « OUI » à se mobiliser et à entrer dans le débat. La forte participation électorale donne au résultat obtenu une légitimité
incontestable.

- La mobilisation des militants d’Attac :
Attac a entamé l’analyse du texte constitutionnel dès septembre 2003. (Vers un traité constitutionnel
premières analyses d’Attac) et a proposé en novembre 2003 « les 21 exigences dAttac pour le traité constitutionnel ». Elle a élaboré des outils pour l’appropriation des enjeux et des contenus du traité constitutionnel (week-end de formation, réunions
publiques d’information et de débat, tracts, diaporamas, vidéos, livres). Attac a constitué une force militante
importante dans la campagne pour le « non ». Le groupe Attac jeune d’Attac Pays d’Aix s’est particulièrement investi
dans ce travail militant.

- La mobilisation populaire qui est le prolongement des mouvements sociaux qui se déroulent en France : 1995, 2003,
mars 2005. Les collectifs qui se sont développés partout en France attestent d’une volonté populaire de donner un
coup d’arrêt à des politiques européennes et nationales qui
privilégient les intérêts des propriétaires du capital et maintiennent un chômage de masse, accroissent la pauvreté et la précarité, détruisent les services publics.

- L’établissement de liens avec d’autres groupes Attac d’Europe, et particulièrement avec Attac Allemagne, qui autorise l’élargissement, au niveau européen, des
bases du « NON » altermondialiste.

- L’unanimisme des grands médias de masse en faveur du « oui » : (nous distinguons médias et journalistes même
si certains ont fait preuve de manquements graves à l’équité dans le traitement de l’information) dont les
propriétaires sont de grands groupes industriels et des institutions financières.

- La situation politique et sociale qui nécessite de rester vigilants et mobilisés face au gouvernement français et aux
projets de l’UE : directives Bolkestein, temps de travail, brevets logiciels, libéralisation des transports, libéralisation des services publics, etc

QUELS PROJETS POUR ATTAC PAYS D’AIX

Quelques axes d’intervention peuvent être évoqués :

- Attac Pays d’Aix organise le festival de cinéma « Images mouvementées » sur le thème de « la fabrique de l’opinion » du 11 au 16 juillet 2005, en collaboration avec le cinéma Mazarin. Une excellente occasion pour revenir sur cet épisode référendaire et le rôle des médias.

- Relations avec le réseau des Attac d’Europe : nous avons accueilli des militants d’Attac Allemagne pendant la campagne référendaire et lors de la fête d’Attac 13 le 4 juin. Lors du Forum social de Barcelone nous avons pris contact avec des militants d’Attac Catalogne.
Et lors du dernier CA d’Attac Pays dAix nous avons décidé de réfléchir aux échanges que nous pouvons mettre en place avec un groupe Attac allemand et un groupe Attac catalan. Nous faisons appel à tous les adhérents désireux de participer à cette réflexion.

- Suivi du processus de ratification et internationalisation du « NON » européen et altermondialiste, poursuite du débat sur la constitution : quelle constitution, quels traités alternatifs ? Définition de politiques européennes répondant aux attentes qui se sont exprimées ce 29 mai.

- Renforcement des « coopérations altermondialistes » au niveau européen avec le Forum social Méditerranée (à Barcelone du 16 au 19 juin 2005), le Forum Social Européen à Athènes en 2006 qui prennent de ce fait une dimension
particulière pour Attac, pour les mouvements sociaux et pour les peuples européens. Ces coopérations doivent permettre de créer des mobilisations européennes et internationales contre les politiques intérieures et extérieures del’UE ;

- Développer la prise de conscience des liens entre les politiques nationales et celles décidées au niveau européen et au niveau mondial notamment à l’occasion du G-8 en Écosse en juillet et de la réunion de l’OMC, à Hongkong en décembre, où la libéralisation supplémentaire de l’agriculture et des services (AGCS) sera à l’ordre du
jour. Attac va s’inscrire dans ces deux grands combats ainsi que dans ceux des taxes internationales, des paradis fiscaux, des OGM et de l’eau, dans la campagne d’action mondiale contre la pauvreté « 2005 plus d’excuse » pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), l’annulation de la dette des PED, l’augmentation de l’aide publique au développement....

L’enjeu principal reste, face à la crise de l’UE, de prolonger la mobilisation de toutes les forces antilibérales pour élaborer des propositions pour la construction d’une Europe sociale et solidaire.

Valérie Brûlant et Bernard Lagune
co-président(e)s d’Attac pays d’Aix


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1075 / 502050

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License