En 2005 et 2006 il aura fallu compter avec la jeunesse

dimanche 14 mai 2006

En septembre 2005 le groupe Attac Campus d’Aix ne comptait plus que deux personnes.La mobilité des étudiants pose toujours le même problème de l’instabilité d’une année sur l’autre, mais force est de constater que le renouvellement se fait sans problème chaque année.
Le collage de quelques centaines d’affiches en ville et sur le campus a permis de rassembler une trentaine de personnes pour la première réunion de début octobre ; l’effectif s’est ensuite maintenu autour d’une quinzaine de membres pendant environ un mois. La charge de travail de certains et l’approche des examens nous ont encore fait perdre 5 membres, le groupe se stabilisant alors à 10 personnes qui assistent régulièrement aux réunions bihebdomadaires et sont présentes lors des stands tenus chaque jeudi à la fac de lettres.

loin gauche (1)

Notre activité habituelle a consisté en une réunion tous les deuxième et quatrième mardis du mois à l’annexe du centre social Jean-Paul Coste, ainsi que la tenue d’un stand d’information chaque jeudi midi sur le parvis de la faculté de lettres. Cette activité s’est d’ailleurs doublée d’une dégustation de produits du commerce équitable qui nous a permis d’attirer beaucoup de monde en distribuant thé, café, chocolat et biscuits en l’échange d’une contribution libre. L’effet a été très positif puisque les gens y voyaient l’occasion d’obtenir leurs boissons à un prix cinq ou sept fois inférieur à celui de la cafétéria tout en nous permettant de faire un bénéfice de l’ordre de 50%. Bien évidemment cet argent servait à financer la diversification des produits offerts afin d’attirer plus de monde et faire mieux connaître le concept du commerce équitable. Le but de la démarche est de sensibiliser le grand public aux alternatives économiques positives qui existent face à la division internationale du travail, dont le principe est d’exploiter au maximum les habitants des pays pauvres afin de réduire toujours plus le prix des produits consommés au nord.

Il est important de démontrer que par un choix individuel simple on peut contribuer à changer les règles du commerce international, à condition bien-sûr de se placer dans une démarche collective. Au-delà des effets concrets sur le niveau de revenu des agriculteurs du Tiers-Monde le message est très important : la construction d’un monde meilleur dépend de chacun d’entre nous et ne pourra se faire que si tous fournissent un effort. On remarque d’ailleurs que le sujet intéresse les gens puisque nombreux sont ceux qui expriment un rejet du commerce équitable en raison des défauts de ce système. En effet de nombreuses critiques sont formulées à mesure que le succès de Max Havelaar grandit, et il faut évidemment en tenir compte pour trouver des solutions. Mais l’opposition en bloc au concept même n’a pas de sens puisqu’au fond tout est criticable : l’éducation nationale a des défauts, la sécurité sociale a des défauts, le système de santé plublique a des défauts, l’Etat a des défauts, l’exercice des libertés publiques peut produire des effets pervers. Faut-il supprimer tout ça pour autant ?

Quoi qu’il en soit avec le commerce équitable on a voulu insister sur le fait que des altermondialistes ne devraient plus se cantoner à la seule dénonciation des ravages du capitalisme sauvage. Il s’agit maintenant de proposer des solutions concrètes, efficaces et novatrices. Rien n’avancera tant que les citoyens ne prendront pas conscience de leur pouvoir d’améliorer la société ;l’exemple du commerce équitable a avant tout un rôle pédagogique pour lutter contre la résignation ambiante. Et offrir le gobelet de café à moins de 10 centimes ne peut qu’aider à rendre nos idées sympathiques !

Le groupe Campus d’Attac Pays d’Aix réalise également un collage d’affiches par semaine sur la base de deux groupes de deux à trois personnes qui couvrent la zone des facultés et le centre ville.

A l’occasion du sommet de l’OMC à Hong Kong nous avons mis en place une action symbolique de rue à Marseille puis à Aix. Le père noël de l’OMC y était entouré de cadeaux marqués "agriculture industrielle", "services publics privatisés", "brevetage du vivant", "AGCS" et autres. Les lutins coiffés de chapeaux loufoques distribuaient des tracts pour que les passants viennent retirer un cadeau, qui se révélait être un point d’information sur les enjeux du sommet de Hong Kong. Pour éviter une trop grande déception on offrait tout-de-même une friandise à ceux qui s’arrêtaient, d’autant plus que la plupart n’avaient aucune idée de ce dont on leur parlait !
En tout cas les enfants avaient l’air d’apprécier. Cette initiative nous a valu les honneurs du site national d’Attac dont la première page a affiché la photo ci-dessous pendant les mois de décembre et janvier. De plus "La Marseillaise" du 12 décembre 2005 a consacré un article avec photo sur l’épisode qui s’est tenu à Aix.

Ensuite de janvier à mars notre groupe s’est consacré à la préparation d’une journée "Jeunesse en lutte" organisée par un groupe de supporters marseillais, les "South Winners" sur le thème "Peuples en lutte". Il se trouve que le Monde Diplomatique de décembre consacrait justement son supplément à ce sujet, sur la base duquel j’ai rédigé la synthèse suivante afin de pouvoir y puiser ensuite un certain nombre d’informations utiles aux différents groupes de travail. Cette contribution n’a pas été valorisée puisqu’au dernier moment le sujet a été changé pour porter sur Nicolas Sarkozy.
Attac Campus Aix a donc été présent à cette journée, avec un stand exposant des articles du "Canard Enchaîné" portant sur la recrudescence des violences policières, l’augmentation de la délinquance, la disparition de la police de proximité et ses effets désastreux, l’échec des Groupes d’Interventions Régionales, la manipulation des statistiques et le fait que le gouvernement avait déjà appliqué, à l’époque, 15 des 30 points figurant dans le programme du Front National.

Quant à la grève des étudiants à cause du CPE chacun d’entre nous a fait campagne dans son université. Pour ce qui est de la faculté de droit les tracts juridiques qui figurent dans le dossier "matériel militant" ont été distribués à 2000 exemplaires chacun, avant et après l’annonce de la "promulgation sans application suivie d’une modification qui en fait est une abrogation" du CPE. Les étudiants d’U3 ont également participé au "débat contradictoire" organisé à la fac de droit où trois professeurs en chaire ont fait une apologie du CPE pendant 20 minutes chacun avant de nous autoriser à poser des questions. La surprise vient du fait que toutes les interventions des étudiants exprimaient un rejet de la précarité, à part deux membres de l’UNI qui ont dit qu’"à l’âge des fusées et des ordinateurs il ne faut pas espérer avoir un emploi à vie".
Nous avons aussi profité du blocage de la fac de lettres pour y tenir une table de dégustation de café et thé équitables ; les grévistes assuraient déjà ce service mais avec des produits discomptés achetés à Ed. Le grand nombre de personnes présentes et avides de café ont permis de faire une large publicité au commerce équitable, ne serait-ce qu’en informant chaque consommateur que la boisson est biologique et équitable.

Depuis la fin de la grève nous expérimentons le collage de grandes affiches de 1m20 de haut. La prochaine sera mise en page avec moins de texte et une caricature pour attirer l’oeil. L’essentiel c’est de toujours aller dans le sens de l’amélioration !

En tout cas le bilan de cette année est excellent puisqu’on a réussi à mettre en place un groupe soudé avec une grande variété de talents et de personnalités. D’ailleurs rien de tout ça n’aurait été possible sans le soutien constant et chaleureux des membres du Conseil d’Administration d’Attac Pays d’Aix et nous tenons à les en remercier du fond du coeur. En attendant de faire mieux l’an prochain !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 686 / 506334

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site Groupe "Jeunes"   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License