AG d’Attac : DECLARATION DE JACQUES NIKONOFFsuivi du Compte-rendu de l’Assemblée générale d’Attac par Attac France

mardi 20 juin 2006

L’assemblée générale d’Attac s’est tenue à Rennes les 17 et 18 juin en
présence de près de 400 adhérents. Vous trouverez ci-dessous :
- les résultats des votes des adhérents de l’association ;
- deux déclarations de membres élus au Conseil d’administration ;
- un vou adressé au Conseil d’administration par les membres d’Attac
présents à cette Assemblée générale ;
- un communiqué du Conseil d’administration ;
- un appel des adhérents présents à l’Assemblée Générale d’Attac du
17 et 18 juin à Rennes.

DECLARATION DE JACQUES NIKONOFF,
PRESIDENT D’ATTAC-FRANCE

L’Assemblée générale d’Attac-France s’est tenue à Rennes les 17 et 18 juin. Plus de 6 000 adhérents ont participé à l’élection du Conseil d’administration où sont représentés tant les membres fondateurs que les adhérents.

Pour la première fois dans l’histoire de l’association, une liste de candidats des adhérents avait été présentée, en opposition à la direction actuelle d’Attac. Cette liste n’a obtenu que 9 sièges sur 24 à pourvoir. Le vote des adhérents pour ces élections, a donc fait apparaître une majorité et une minorité. Cette minorité, sous la houlette de représentants de certaines organisations fondatrices, a affirmé que des « anomalies » auraient été constatées lors du dépouillement des votes par correspondance, et que des résultats en seraient « statistiquement aberrants ». Un membre fondateur, dans un entretien au journal Libération du 19 juin est allé plus loin en parlant d’ « irrégularités » sans pour autant les identifier. Les élus de la minorité, en attendant les résultats d’expertises qu’ils demandent, ont décidé de « suspendre » leur participation au Conseil d’administration.

Comme j’ai eu l’occasion de le dire à la tribune de l’Assemblée générale d’Attac le 17 juin, aucun doute ne doit venir entacher l’élection du Conseil d’administration de l’association. L’opinion que les adhérents ont exprimée par leur vote doit être scrupuleusement respectée. Les expertises statistiques demandées doivent donc être menées.

C’est pourquoi, sans attendre la mise en place du Bureau de l’association et après avoir consulté les membres qui siègent au Conseil d’administration, les mesures suivantes ont été prises :
- des scellés ont été apposés sur la porte de la pièce où sont stockés les bulletins de vote au siège d’Attac ;
- un huissier viendra rompre ces scellés dans les jours qui viennent pour procéder au recomptage public des bulletins de vote ;
- une étude a été demandée au délégué général et au responsable de la gestion, salariés de l’association en charge de l’organisation du scrutin, pour faire état des conditions de déroulement de ces élections et indiquer les dysfonctionnements éventuels qu’ils auraient pu constater ;
- un appel à candidatures sera lancé pour mener les études statistiques nécessaires.

Si des « anomalies » ou même des « irrégularités » avaient été constatées, le plus simple, au lieu de faire appel aux médias et de provoquer une nouvelle crise, aurait été d’en informer la Commission électorale mise en place par l’ancien Bureau de l’association et d’en informer le Conseil d’administration. Ce dernier aurait alors pu faire procéder, dans le calme, à toutes les investigations nécessaires.

J’invite les élus au CA qui ont suspendu leur participation à se saisir de leur tout nouveau mandat pour venir enrichir la vie de l’association au lieu de le démarrer par une initiative de division. Nous avons besoin de toutes nos forces pour faire entendre les idées d’Attac.

Jacques Nikonoff, le 20 juin 2006.


RESULTATS DES VOTES

----

1 - Report de l’Assemblée générale extraordinaire sur la modification des
statuts

Au 15 juin 2006, l’association comptait 19 914 adhérents à jour de
cotisation. La situation est aujourd’hui très encourageante : 9579 votes
sont comptabilisés. Le Conseil d’administration du 20 mai a voté la
prolongation du scrutin sur la réforme des statuts, dont la clôture était
initialement prévue le 17 juin. Les adhérents qui ne l’ont pas déjà fait ont
dorénavant la possibilité de voter jusqu’au 30 novembre 2006. Les adhérents
et les comités locaux sont invités à continuer à se mobiliser pour rendre
possible la réforme des statuts.

2 - Résultats de la liste des membres fondateurs

Suffrages exprimés 5428
Blancs 77 1,42%
Nul 29 0,53%

Pour 3549 66,7%
Contre 1090 20,5%
Abstention 683 12,8%
5428 100%

La liste de candidats proposée par le Collège des fondateurs est donc élue
au Conseil d’administration.

3 - Résultats de l’élection des candidats membres actifs (candidats élus)

Suffrages exrimés : 6051
Blancs 135
Nul 47

Candidats élus au Conseil d’administration :

- NIKONOFF Jacques (95) 3720 61,48%
- TROUVE Aurélie (21) 3476 57,45%
- HARRIBEY Jean-Marie (33) 3371 55,71%
- AZAM Geneviève (31) 3280 54,21%
- TASSI Régine (37) 3073 50,78%
- JONQUET Bernadette (30) 2948 48,72%
- KARBOWSKA Monika (75) 2767 45,73%
- WEBER Jacques (94) 2718 44,92%
- VEILHAN Bénédicte (64) 2713 44,84%
- BERNIER Aurélien (86) 2703 44,67%
- LUDI Aurore (75) 2698 44,59%
- GOUSSOT Danielle (84) 2670 44,12%

- BÉNÉTEAU Chloë (69) 2609 43,12%
- BAUNEZ Christelle (13) 2562 42,34%
- LAMBERT Renaud (75) 2488 41,12%
- VERDIN Cécile (22) 2478 40,95%
- ROLET Lysiane (67) 2471 40,84%
- LAURENT Matthieu (78) 2465 40,74%
- GAZIELLO Emmanuelle (06) 2430 40,16%
- BARRAL Audrey (77) 2415 39,91%
- COIGNARD Valérie (91) 2412 39,86%
- JAUFFRET Sabine (81) 2359 38,99%
- MERCIER Isabelle (04) 2326 38,44%
- GICQUEL Michel (22) 2291 37,86%

Les résultats de tous les candidats sont fournis à la fin du présent
document.

4 - Résultats des votes sur les résolutions

Compte tenu de l’ampleur du travail qu’a représenté le dépouillement de l’ensemble
des votes, celui concernant les résolutions n’est pas complètement achevé,
il sera communiqué le plus rapidement possible.


DECLARATIONS A L’AG----

1 - Déclaration de certains élus fondateurs et actifs au Conseil d’administration

Nous venons d’être élus au Conseil d’administration, et pourtant nous avons
décidé de suspendre notre participation à cette instance, et donc de ne pas
siéger pour le moment. Notre attitude est déterminée par les anomalies
constatées lors du dépouillement des votes par correspondance au siège d’Attac. En vue de leur dépouillement, les bulletins avaient été classés, très
justement, par ordre alphabétique des votants. Un tel classement permet leur
répartition aléatoire, au contraire par exemple d’un classement par région
ou par ordre d’arrivée. En effet, il n’y a aucune raison a priori pour que
la première lettre du nom d’un adhérent détermine sa préférence électorale.
La méthode de classement alphabétique permet de s’assurer que les paquets de
bulletins ainsi constitués ne penchent pas particulièrement pour certains
candidats et contre d’autres, ce qui exclut donc toute forte variation des
résultats à mesure que progresse le déroulement du dépouillement. Commencé le samedi 10 juin après-midi, le dépouillement a porté sur 2000
bulletins dès dimanche soir. 1000 bulletins supplémentaires ont été
dépouillés lundi et mardi. Mardi soir, nous avions donc un premier décompte
portant sur un lot de 3000 bulletins, sur un total d’environ 5600 votants.
Ce décompte indiquait que les candidats soutenus par Susan George comptaient
14 élus sur 24. Le dépouillement a repris mercredi 14. Nous avons alors
assisté à un renversement spectaculaire, puisque, sur 1900 nouveaux
bulletins, seulement 7 des candidats soutenus par Susan George étaient élus.
Plusieurs candidats soutenant Jacques Nikonoff et placés à la limite de l’éligibilité
sur la base des 3000 premiers bulletins dépouillés ont connu une progression
de 10 à 12 points de leur résultat électoral entre les deux lots, alors que
plusieurs autres candidats soutenus par Susan George ont perdu plus de 7
points. Or, pour la raison évoquée ci-dessus, une telle inversion entre les
résultats du premier lot et ceux du deuxième lot est de la plus haute
invraisemblance et échappe à toute rationalité statistique.
Le caractère statistiquement aberrant d’un tel résultat apparaît d’autant
plus à la lumière du troisième lot dépouillé jeudi après-midi, constitué de
750 enveloppes non ouvertes dont le résultat est similaire à celui du
premier lot.
Au-delà des résultats, ce qui est en jeu, c’est l’avenir de notre
association, la sincérité de nos combats et l’authenticité des principes qui
nous guident.
Nous considérons, en l’absence d’explication crédible à cette situation, qu’un
doute sérieux pèse sur ce vote. Nous demandons donc qu’une expertise
extérieure, indépendante et décidée par les deux parties soit menée le plus
rapidement possible pour s’assurer de la sincérité du scrutin. Si cette
expertise confirmait nos doutes, une nouvelle élection deviendrait
inévitable.

Premiers signataires
Jacques Cossart, Geneviève Azam, Christian Delarue, Christelle Baunez, Marc
Delepouve, Chloë Bénéteau, Gérard Durand, Jean-Marie Harribey, Susan George,
Isabelle Mercier, Pierre Khalfa, Lysiane Rollet, Gus Massiah, Aurélie
Trouvé, Christian Pilichowski, Cécile Verdin, Annie Pourre, Bénédicte
Veilhan, Gérard Régnier, Anne-Françoise Taines

2 - Voeu adressée au Conseil d’administration par les membres d’Attac
présents à l’AG du 17 juin 2006

Cette motion, présentée par Bernard Cassen, a été adoptée par 210 voix
contre 50 et 40 abstentions.

Après la proclamation des résultats des élections au Conseil
d’administration d’Attac, plusieurs participants ont déclaré avoir détecté
certaines "anomalies statistiques" susceptibles, selon eux, d’entacher la
sincérité du scrutin.

La légitimité du Conseil d’administration d’Attac ne saurait faire l’objet
du moindre soupçon. C’est pourquoi les membres d’Attac présents à l’AG du
17juin 2006 à Rennes demandent au Conseil d’administration nouvellement élu
de prendre toutes les dispositions nécessaires pour :
- lancer rapidement des études indépendantes afin de faire la lumière sur
les "anomalies" présumées, et informer les adhérents de leurs résultats ;
- éventuellement, dans l’hypothèse où une manoeuvre frauduleuse serait
avérée, organiser de nouvelles élections au CA avant la fin de l’année ;
- ne pas exclure l’éventualité de poursuites judiciaires.

Par ailleurs, les membres d’Attac présents à l’AG demandent au Conseil
d’administration de se mettre immédiatement au travail pour assurer la
continuité et le renforcement des actions et campagnes de l’association,
tant au niveau national qu’européen et international. Ceci concerne, en tout
premier lieu, l’élaboration du Manifeste 2007 d’Attac visant à mettre dans
le débat public plusieurs séries de mesures de franche rupture avec les
politiques néolibérales.

3 - Déclaration d’élus du Conseil d’administration

Certains élus au Conseil d’administration ont cru déceler des anomalies
statistiques, sans, pour l’instant, en apporter la preuve, dans les
résultats du scrutin.
Ils ont décidé de suspendre leur participation au CA.
Afin que l’élection du CA ne soit entachée d’aucuns doutes, nous proposons :
- de mettre en ouvre le vou proposé par Bernard Cassen adopté
par 210 voix pour, 50 voix contre et 5 absentions,
- de tenir, comme prévu, la réunion du Conseil d’administration
ce soir à 20h30 afin d’assurer la continuité du fonctionnement de l’association,
- de prendre contact avec des organismes ou personnalités
indépendantes qui pourraient mener des expertises sur les résultats du
scrutin.

Nous appelons les élus qui ont décidé de suspendre leur participation au CA
à revenir sur leur décision et à se mettre au travail sans délai.

Signé par :
Membres actifs : Sabine Jauffret, Michel Gicquel, Valérie Coignard, Audrey
Barral, Emmanuelle Gaziello, Mathieu Laurent, Renaud Lambert, Jacques Weber,
Aurélien Bernier, Danielle Goussot, Monika Karbowska, Aurore Ludi,
Bernadette Jonquet, régine Tassi, Jacques Nikonoff
Membres fondateurs : Les Pénélopes, ESCOOP, FFMJC, Daniel Monteux, Politis,
Le Monde Diplomatique.

4 - Communiqué du Conseil d’Administration

Le nouveau Conseil d’administration réuni le samedi 17 juin à 20h30 siégeant
en présence de : Les Pénélopes (Michèle Dessenne), Emmanuelle Gaziello,
Danielle Goussot, Matthieu Laurent, Michel Gicquel, Aurélien Bernier, Sabine
Jauffret, FFMJC (Cécile Guillerme), Audrey Barral, Valérie Coignard, Jacques
Weber, ESCOOP (Evelyne Cognet, Pierre Guiard-Schmid), Bernadette Jonquet,
Monika Karbowska, Régine Tassi, UNEF (Jean-Baptiste Prévost), Daniel
Monteux, Politis (Jean-Pierre Beauvais), Aurore Ludi, Le Monde Dipomatique
(Bernard Cassen), Jacques Nikonoff, Jean-Louis Sounes et Elisabeth Miclo
(siège) a procédé à l’élection du président et de la trésorière.

Jacques Nikonoff, seul candidat, a été élu avec 14 voix pour et une
abstention sur 15 votants.
Cécile Guillerme a été reconduite comme trésorière.

Le prochain CA se tiendra samedi 24 juin et procédera à l’élection du
bureau, du secrétaire général et des vices présidents.

Le CA unanime souhaite que les membres élus qui ont déclaré suspendre leur
participation reviennent sur leur décision et siègent dans le prochain CA,
notamment afin de participer à l’élection du bureau.
En tout état de cause, le CA est au travail et assure dès maintenant la
continuité de l’association.

Ordre du jour du Conseil d’administration du 24 juin :

1 : Mode de travail du CA et du Bureau
- élection du bureau
- situation créée par l’élection du CA à l’AG

2 : Point sur la planification stratégique
- les campagnes
- les Chemins de découverte
- l’université d’été

3 : Débat sur le manifeste

5 - Appel des adhérents présents à l’Assemblée Générale d’Attac du 17 et 18
juin à Rennes

Les adhérents, réunis au cours de la matinée du 18 juin en dehors des
membres élus, des membres fondateurs et des membres du conseil scientifique
 :

- expriment, à la suite du déroulement catastrophique de cette Assemblée
Générale :
- une détresse,
- une grande volonté de continuer l’expérience formidable d’Attac ;

- demandent que les deux tendances s’exprimant nationalement, rédigent leur
position respective, sous forme d’un texte de deux pages maximum, portant
sur les orientations d’Attac qu’ils défendent, c’est à dire :
- l’expression externe d’Attac,
- le fonctionnement interne d’Attac, compte tenu du déficit
démocratique constaté ces deux jours ;

- demandent la mise en place, au plus vite, d’une CNCL (Conférence Nationale
des Comités Locaux) préparée dans les Comités locaux sur la base des deux
textes d’orientation ;

- demandent au Conseil d’Administration de diffuser à tous les adhérents par
courrier postal les deux textes d’orientation, ainsi que ce voeu lu en
Assemblée Générale. Ce travail de diffusion et de discussion devra être
relayé par les Comités Locaux et les adhérents souhaitant s’impliquer dans
la vie de l’association.

Ce voeu a été voté en fin d’AG du 18 juin par 130 présents, 10 abstentions
et 0 contre.


Résultats de l’élection des candidats membres actifs (ensemble des
candidats)

- Eprimés 6051
- Blancs 135
- Nul 47

NOM DU CANDIDAT TOTAL

- NIKONOFF Jacques (95) 3720 61,48%
- TROUVE Aurélie (21) 3476 57,45%
- HARRIBEY Jean-Marie (33) 3371 55,71%
- AZAM Geneviève (31) 3280 54,21%
- TASSI Régine (37) 3073 50,78%
- JONQUET Bernadette (30) 2948 48,72%
- KARBOWSKA Monika (75) 2767 45,73%
- WEBER Jacques (94) 2718 44,92%
- VEILHAN Bénédicte (64) 2713 44,84%
- BERNIER Aurélien (86) 2703 44,67%
- LUDI Aurore (75) 2698 44,59%
- GOUSSOT Danielle (84) 2670 44,12%

- BÉNÉTEAU Chloë (69) 2609 43,12%
- BAUNEZ Christelle (13) 2562 42,34%
- LAMBERT Renaud (75) 2488 41,12%
- VERDIN Cécile (22) 2478 40,95%
- ROLET Lysiane (67) 2471 40,84%
- LAURENT Matthieu (78) 2465 40,74%
- GAZIELLO Emmanuelle (06) 2430 40,16%
- BARRAL Audrey (77) 2415 39,91%
- COIGNARD Valérie (91) 2412 39,86%
- JAUFFRET Sabine (81) 2359 38,99%
- MERCIER Isabelle (04) 2326 38,44%
- GICQUEL Michel (22) 2291 37,86%

- LANDFRIED Julien (75) 2282 37,71%
- COIFFARD-GROSDOY Geneviève (44) 2233 36,90%
- COULOMB Jean Michel (75) 2225 36,77%
- PRADEAU Raphael (13) 2202 36,39%
- BLASCO Claudine (83) 2201 36,37%
- ROUQUET Thierry (56) 2109 34,85%
- ETCHEGARAY José (34) 2067 34,16%
- CIPIERE Jean-Luc (69) 2021 33,40%
- SILVA JACINTO Ricardo (29) 2013 33,27%
- MAUREL Evelyne (13) 1992 32,92%
- MAURIN Wilfried (75) 1967 32,51%
- CLOCHEPIN Philippe (76) 1947 32,18%
- VIALE Frédéric (75) 1931 31,91%
- BRUSTIER Gaël (93) 1891 31,25%
- TOSTI Jean (66) 1884 31,14%
- HENRY Frédéric (67) 1855 30,66%
- LALOT Gérard (59) 1803 29,80%
- FANIEL Alain (54) 1784 29,48%
- BENOIT Marie-Louise (74) 1767 29,20%
- DOUILLARD Luc (44) 1733 28,64%
- CLEQUIN Nicolas (45) 1670 27,60%
- JOUVE Gérard (75) 1622 26,81%
- PICART Patrice (60) 1609 26,59%
- NIKICHUK Alex (91) 1477 24,41%
- NURIER Roland (69) 1421 23,48%
- DENIMAL Florent (59) 1370 22,64%
- DUMAS Renaud (75) 1325 21,90%
- JALOUSTRE Gilles (07) 1299 21,47%
- MALLET Pierre (13) 1265 20,91%
- HEMET Patrice (77) 1244 20,56%
- FRAJERMAN Toby (75) 1244 20,56%
- SIMONET Jean (69) 1088 17,98%
- GAYOSO José (76) 1066 17,62%
- CIOFI Bruno (68) 1052 17,39%
- GRUNINGER Robert (13) 1026 16,96%
- TRIC Olivier (44) 943 15,58%
- ROCHE Serge (05) 840 13,88%
- BOIS Alain (34) 418 6,91%


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 865 / 531492

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License