SORTIE DE CRISE POUR ATTAC ?

Texte d’adhérents d’Attac Pays d’Aix et de la Ciotat présents à l’université d’été de Poitiers
mercredi 30 août 2006

Lors de l’AG d’Attac France à Rennes le 17 juin 2006, des élus fondateurs et actifs au Conseil d’administration, décidaient de suspendre leur participation à cette instance en raison des anomalies constatées lors du dépouillement des votes par correspondance, au siège d’ATTAC.

Rendu public le 24 août 2006, le rapport de René Passet (ex-président du Conseil Scientifique d’Attac) sur le résultat des analyses statistiques demandées à des experts indépendants, confirme les « anomalies » constatées le 17 juin. Selon le rapport, tous les experts estiment « qu’(il y a donc eu « manipulation » : jamais les écarts enregistrés et concentrés dans le temps n’auraient été possibles sans l’intervention providentielle de quelque « main invisible »)......Ces écarts ont effectivement faussé le résultat des élections. »

Ainsi donc la fraude électorale est avérée, ses bénéficiaires identifiés, mais ses auteurs n’en sont pas connus.

En raison de la situation créée par cette publication, « les élus non siégeant » ont participé à la réunion du CA convoquée à Poitiers le 25 août 2006 , avant l’ouverture de l’Université d’été. Ils ont affirmé leur volonté de ne pas entraver le bon déroulement de l’Université d’été. Ils ont proposé un projet de motion permettant d’adresser aux adhérents d’ATTAC, un signal fort et explicite, exprimant la prise en compte de la gravité de la situation créée par la fraude électorale dans une association comme ATTAC où l’éthique doit être à la base des comportement des adhérents et des dirigeants.

La lecture par Jean-Marie Harribey de ce projet de motion a ouvert un long débat, qui a abouti après divers rebondissements, à des décisions unanimes venant compléter la décision prise le 24 juin d’élire un nouveau CA en décembre :
-  dépôt d’une plainte contre X pour fraude électorale ;
-  lancement des travaux d’une commission d’enquête interne
-  adoption d’une motion qui déclare
« Le Conseil d’administration d’Attac réuni le 25 août 2006 enregistre la prise en compte du rapport de René Passet. Il met en place une commission de conciliation pour constituer, lors du
CA du 29 août 2006, une commission exécutive mixte et paritaire, dans le cadre du CA, chargée de faire fonctionner l’association jusqu’aux prochaines élections. Cette commission exécutive mixte et paritaire se substituera au Bureau et à la présidence, qui à cette occasion remettront leur mandat à disposition du CA. ».

Adhérents d’Attac présents à l’Université d’été 2006 à Poitiers, nous nous félicitons de cet accord. Nous estimons que la fraude électorale est une humiliation pour les adhérents et les militants qui considèrent, à juste titre, qu’Attac constitue un pôle de rassemblement et d’ouverture sur le mouvement social, au niveau local, national et international (de l’Europe et du monde). Attac doit continuer à jouer ce rôle dont sont garantes toutes ses composantes : membres fondateurs, Conseil Scientifique, Attac Campus, Comités locaux. L’Université d’été qui se déroule actuellement est une illustration éclatante de leur apport fondamental pour Attac.

Nous attendons de la direction provisoire et de celle qui sortira des élections du CA en décembre, qu’elles rendent leur dignité à l’association, à ses adhérents et à ses militants et qu’elles relancent la dynamique d’action et d’éducation populaire qui fait la spécificité de notre association.

Fait à Poitiers le 27 août 2006

Anne Marie Alary, Jocelyne Ducrocq, Michelle Fourny, Jean Fourny, Bernard Lagune (ATTAC Pays d’Aix)
Lina Chocteau (Attac La Ciotat)


MOTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION D’ATTAC

Le Conseil d’administration d’Attac réuni le 25 août 2006 enregistre la
prise en compte du rapport de René Passet.
Il met en place une commission de conciliation pour constituer, lors du
CA du 29 août 2006, une commission exécutive mixte et paritaire, dans le
cadre du CA, chargée de faire fonctionner l’association jusqu’aux
prochaines élections.
Cette commission exécutive mixte et paritaire se substituera au Bureau et
à la présidence, qui à cette occasion remettront leur mandat à
disposition du CA.
Cette motion a été votée à l’unanimité. (Sur 42 membres du CA : 41 pour
présents ou représentés, et une absente)

Poitiers, le 25 août 2006


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 681 / 528904

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License