Enfants en difficultés. Quelles réponses politiques ?

mercredi 8 novembre 2006

Mercredi 8 novembre à 19h Conférence-débat à la MMSH organisée conjointement par Attac Pays d’Aix et la Ligue des Droits de l’Homme.

Le fil conducteur...

Ces dernières années la perversité naturelle des enfants est devenue un genre à la mode dont les effets, parfois étonnants, sont montés en « faits divers » propres à effrayer les braves gens à l’ouverture du 20 heures. Récemment une exclusion de huit jours d’école maternelle a été prononcée par un inspecteur d’académie à l’égard de 4 petits garçons de moins de 5 ans soupçonnés de pratiquer « une sorte de tournante » dans la cour de l’école. Un tourbillon médiatique s’est aussitôt emparé de cet « événement ». Bonne aubaine dans un contexte où deux lois sont aujourd’hui encore en instance au Parlement : la loi relative à la Prévention de la délinquance adoptée le 21 septembre par le Sénat et la loi relative à la Protection de l’enfance , adoptée le 21 juin, qui prétendent apporter des réponses politiques à ces « étranges maladies mentales » dont soufrent maintenant les enfants et/ou à cette « précocité » de la délinquance qui semble aller au delà de toute limite.

Interrogé sur cette affaire, Boris Cyrulnik dans Marianne du 7 octobre 2006 nous rappelle que tous les petits garçons ont soulevé les jupes des filles pour les embêter et faire rire les copains. Les filles, c’est leur rôle, ne veulent pas se laisser faire. « Nommer « agression » ce qui est une découverte indispensable, est la preuve que les adultes ne savent plus apprendre la sexualité aux enfants. On doit apprendre aux enfants à respecter le corps de l’autre, non par un « procès » et en excluant, mais par des récits, des chants, des rondes et des « gronderies ». ... Dans les crèches si les bébés avaient des mitraillettes, ce serait un carnage, mais la fonction de la culture c’est précisément d’empêcher la violence. »

Ces vérités toutes simples, il semble que progressivement les institutions en oublient le sens. Immergés dans ces lieux collectifs d’éducation que sont les écoles, les collèges, livrés souvent à eux-mêmes faute d’adultes en nombre suffisant pour les encadrer, intoxiqués pendant leurs loisirs par la publicité pour toutes sortes de produits les concernant, les dessins animés, les jeux électroniques, dont la transgression est le fond de commerce, les enfants subissent la déshumanisation ambiante de la société. Et quand ils font des « bêtises », ou bien on déclare qu’ils sont malades et on les mène chez le docteur, qui a sûrement un bon remède à proposer, ou bien on les sanctionne comme les grands !

Etrange contradiction d’une société qui renvoie le vécu individuel, soit à d’étranges « maladies », le plus souvent qualifiées de « génétiques », qu’il s’agirait de soigner, soit à la « rationalité » de l’individu dont il faut punir la perversité. Quelle place pour la culture et les conditions sociales d’existence dans cette construction des personnalités ? Quelle place au courage et à la volonté politique de résister à la plus grande pente imposée par la dérive néo-libérale dans laquelle nos sociétés s’engloutissent et qui déconstruit les solidarités ?

Tel sera le thème de la rencontre organisée par la Ligue des Droits de l’Homme et Attac Pays d’Aix, avec le soutien de « Pas de Zéro de conduite pour les enfants de 3 ans », Mercredi 8 novembre 2006 à 19 heures à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue Château de l’Horloge au Jas de Bouffan. Après une présentation des risques de médicalisation des difficultés scolaires des enfants, les principales mesures des projets de loi en cours seront abordées et suivies d’un débat.


titre documents joints

Tract soirée LDH Attac

25 octobre 2006
info document : Word
197.5 ko

A diffuser sans modération


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1012 / 528874

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License