Editorial : L’avenir radieux d’Attac

dimanche 5 novembre 2006 par Bernard LAGUNE

Le 9 décembre, Attac aura élu un nouveau conseil d’administration
qui aura pour première tâche, non pas de proclamer abstraitement
l’avènement d’une nouvelle ère démocratique pour l’association,
mais de mettre en place des pratiques permettant de restaurer
progressivement la coopération et la complémentarité de ses
différentes composantes : élus, membres fondateurs, comités locaux,
conseil scientifique. Ce n’est pas un pari gagné d’avance, d’une part
parce que si la fraude électorale lors de l’élection de juin est
maintenant prouvée matériellement, les fraudeurs ne sont pas identifiés
et certains d’entre eux pourraient se retrouver dans le nouveau CA,
d’autre part parce que les réformes de statut souhaitées par une forte
majorité del’association pourraient ne pas aboutir faute de quorum
(nous appelons les adhérents qui ne l’ont pas fait à participer au vote).
Il sera donc nécessairement long d’établir un nouveau consensus, portant
à la fois sur les " nouveaux fondamentaux d’Attac " et sur ses principes
de fonctionnement.

Ceci se réalisera si la conviction est ancrée qu’Attac est plus que
jamais indispensable dans une période où le mouvement altermondialiste
cherche à élaborer et à promouvoir une alternative au néolibéralime.
En France où s’ouvrent deux années d’échéances électorales aux enjeux
élevés, des initiatives diverses se développent dans le même sens. Ainsi
les comités"unitaires" issus de la campagne pour le NON au traité
constitutionnel ont élaboré une "charte antilibérale" et tentent de faire
naître un pôle politique antilibéral face aux tenants du dogme du libre
échange généralisé.

Attac se dote avec le "Manifeste de rupture avec les politiques
néolibérales"d’un outil qui doit apporter aux militants et aux comités
locaux un ensemble de réflexions leur permettant d’approfondir la réflexion
et de développer des initiatives de débat et de rassemblement au niveau
local, national et européen.Il s’agit de promouvoir, notamment dans les
relations Nord Sud, une dynamique,soucieuse à la fois des préoccupations
sociales, écologiques et économiques.
Cette dynamique ouvre la porte à un large débat sur le développement,
la croissance (décroissance), la répartition des richesses et la réforme
des institutions internationales ( OMC, Banque mondiale, FMI, ONU ?..),
les relations entre l’Europe et les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique)
etc ?.Elle permet également de s’interroger sur de nouvelles formes
d’organisation sociale mises en ?uvre pour résister aux dommages causés
par le capitalisme néolibéral. Le dernier film de Fernando Solanas
"La Dignité du Peuple" présente "les petites victoires quotidiennes
des "laissés- pour-compte", les actions solidaires qui démontrent comment
ce monde peut être changé" filmées après la crise subie par le peuple
argentin..
Signalons ici, outre la sortie du "Manifeste", deux échéances importantes
au cours du premier semestre 2007 : Le séminaire organisé par le Conseil
Scientifique d’Attac le 17 ou 24 mars 2007, à Paris " LE MOUVEMENT SOCIAL
QUESTIONNÉ PAR L ?ÉCOLOGIE.En juin 2007, une réunion du conseil de l’Union
européenne et une rencontre du G8 qui vont se tenir à Rostock en Allemagne".
L’objectif de notre comité local est de faire en sorte que l’avenir de notre
association se présente, sinon sous un jour "radieux", du moins en ordre de
marche pour participer efficacement au rassemblement du mouvement
altermondialiste.

Bernard Lagune


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 859 / 502149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License