Appel aux militants de RENE PASSET suivi d’un nouveau message le 20 novembre et le 22 "Deux mots de R. Passet concernant les fondateurs"

René Passet est président d’honneur du Conseil scientifique d’Attac. Il est le co-président avec Nuri Albala de la commission d’enquête sur la fraude à Attac
mercredi 22 novembre 2006

Puisque rien n’y a fait, puisqu’en dépit des multiples chances qui leur étaient offertes, aucun des fraudeurs ou de leurs complices n’a trouvé en lui le courage d’effectuer le sursaut qui lui aurait permis de retrouver sa dignité, puisque certains ont poussé l’opprobre jusqu’au parjure, c’est entre les mains des militants que repose aujourd’hui l’honneur d’ATTAC. La justice rattrapera les coupables et ces derniers doivent savoir que nous l’y aiderons. Mais, pendant la trop longue période qui s’écoulera jusqu’à ce qu’elle ait tranché, il est impensable - sous peine de rendre l’air irrespirable - que certains de ceux qui ont participé à l’expédition nocturne du 13 juin puissent siéger dans les instances d’ATTAC. Vous ne les connaissez pas ? mais vous savez de quel côté se trouvent les bénéficiaires et les victimes de cette glorieuse opération.

On me rendra peut-être cette justice que je ne suis jamais intervenu dans les querelles internes de notre mouvement, sinon pour en appeler à l’apaisement et à la raison. Mais on ne saurait renvoyer dos-à-dos les coupables et les autres. Il n’y a pas de juste milieu, il n’y a ni compromis ni réconciliation possible, avec la fourberie. On ne transige pas, on balaie ! Si vous ne faites pas cela, sur quelles valeurs prétendrons-nous demain fonder cet autre monde que nous déclarons possible ? Mobilisez-vous, seul une réaction massive pourra nous rendre l’honneur que certains ont souillé. Que chacun prenne la juste mesure de sa responsabilité : l’avenir d’ATTAC ne saurait se trouver du côté de la fraude et de la canaillerie.

René PASSET

Lire aussi le "Rapport Commission d’enquête sur les élections au C. A. d’Attac"

Lire "Lettre ouverte aux fraudeurs anonymes d’ATTAC"du 06/10/2006


Nouveau message de René Passet du 20 novembre 2006 concernant les élections d’Attac

Chers Amis,

Pour aggraver mon cas et répondre du même coup à ceux qui faisaient semblant de n’avoir pas compris que mon message se situait dans le contexte des élections, je préciserai que je me rallie à la liste proposée par Susan George à laquelle j’ajouterai les noms de Régine Tassi, Frédéric Henry, Henri Racine afin d’ouvrir les propositions au-delà d’une seule liste, tout en limitant le risque de dispersion des voix.

En effet, ne perdons pas de vue la préoccupation essentielle qu’exprime Gérard Gourguechon : « Avec la fraude confirmée, mais non avouée, nous avons un problème supplémentaire, celui de ne pas élire une personne qui a participé à cette fraude (...) pour moi, ça me gênerait fortement d’être abusé encore une fois, et maintenant de risquer de voter pour un fraudeur ou une fraudeuse, qui se présente aux suffrages, sans complexes ni scrupules ».
En tout état de cause, ce sont les électeurs qui trancheront.

Bien amicalement à tous.

René Passet


Deux mots de R. Passet concernant les fondateurs

Chers amis,

Deux mots concernant les fondateurs. Il ne suffit pas, à mon sens, d’éliminer les fraudeurs. Il faut aussi qu’un nouveau CA soit en mesure d’agir avec le maximum d’autorité et d’efficacité. Tout ce qui l’affaiblirait serait une victoire du camp dans lequel se dissimulent les fraudeurs et leurs complices. Il est donc indispensable que la liste des fondateurs soit largement adoptée.

A ceux de nos amis qui, de très bonne foi, pensent le contraire, je dirais qu’il faut toujours distinguer les problèmes et hiérarchiser les urgences :

- L’urgence absolue aujourd’hui est d’évacuer toute perspective de voir la présence de fraudeurs empoisonner les instances d’ATTAC ; mais une nouvelle équipe ne pourra redresser une situation catastrophique (perte d’adhérents, abîme financier, disparition de tous nos relais parlementaires, discrédit auprès de l’opinion, etc.) que si elle dispose de tous ses atouts ; le boulot sera immense ;

- La question des fondateurs, que d’honnêtes militants (mais pas seulement eux...) souhaitent voir réexaminée, ne pourra l’être vraiment, avec sérénité, que si le premier problème est réglé ; c’est une question structurelle et de long terme qui met en cause un certain nombre de principes et ne doit en aucun cas être tranchée dans la fièvre d’une échéance électorale immédiate. Cela ne veut pas dire qu’il faut la renvoyer aux calendes grecques ...

Je pense donc qu’il importe de voter oui à la liste des fondateurs.

Bien amicalement à tous

René PASSET

PS. Certains de nos amis ont exprimé la crainte qu’en évoquant trois noms supplémentaires je n’induise certains électeurs à émettre un vote nul en ajoutant purement et simplement ces noms à la liste de Susan que je soutiens sans réserve. Bien que ne croyant guère à une telle bévue, je rappelle ce que disait mon dernier message : il ne s’agit que d’ouvrir éventuellement (et sans se disperser) un éventail de choix et, surtout pas d’émettre un vote allant au-delà du nombre de noms autorisé.

Quant aux bonnes âmes qui s’offusquent de mes interventions, je leur rappellerai à toutes fins utiles que je suis un militant à part entière d’ATTAC - autorisé comme tout autre, à exprimer ses opinions - et que la neutralité en face de la fraude, ne s’appelle pas « neutralité », mais « complicité » ; il en est, de toute évidence qui devraient s’en souvenir pour eux-mêmes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 923 / 528724

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License