Le SNUI (Syndicat National Unifié des Impôts)et les élections internes à Attac de Décembre 2006

Le SNUI est membre Fondateur d’Attac depuis sa création.
mardi 28 novembre 2006

Dans sa contribution de Septembre 2005, le SNUI souhaitait « une Attac forte et rassembleuse ». Un an après, le SNUI ne peut que déplorer de voir une Attac plus faible que jamais. Ainsi donc quelques individus auront-ils réussi à compromettre durablement l’image d’Attac par un détournement frauduleux de la démocratie interne. Un tel comportement est impardonnable pour ceux qui, au sein d’Attac, portent sincèrement l’idée d’un autre monde souhaitable et possible.

Alors que s’ouvre une période décisive pour Attac, le SNUI, syndicat fondateur présent dès l’origine d’Attac, souhaite à nouveau faire part de sa position. En préalable, le SNUI rappelle que les membres qui le représentent dans Attac ne sont candidats à aucun poste de direction et qu’ils ont régulièrement rendu compte au conseil syndical du SNUI (organe directeur entre deux congrès) des positions qu’ils ont prises dans les instances d’Attac. Précisons enfin que le SNUI a toujours porté loyalement les messages d’Attac, en interne (dans ses journaux, ses assemblées générales, ses congrès...) comme en externe.

Comme nous l’avions décidé au sein du SNUI, nous ne nous sommes pas exprimés en dehors des instances d’Attac (Conseil d’administration et collège des fondateurs) même si, parfois, cet engagement fut dur à tenir compte tenu des propos portés à l’encontre de certains fondateurs et notamment des organisations syndicales. Ces dernières, en particulier, ont en effet encaissé une campagne de dénigrement grossière et insupportable de la part de quelques membres du Conseil d’administration, d’autant plus qu’elles font partie des syndicats peu nombreux qui ont choisi, en s’engageant dans Attac, de marquer leur engagement contre l’idéologie néolibérale dominante et contre la dictature des marchés financiers.

Dans la continuité de la conception qu’il a d’Attac et qu’il a développée dans sa contribution de septembre 2005,
le SNUI tient donc à préciser et à affirmer les points suivants :

Il n’a jamais été question d’une quelconque « OPA » des syndicats sur Attac. Cette approche relève au mieux du fantasme, au pire de la manoeuvre. Si cela avait été le cas, le SNUI aurait accepté la présidence d’Attac lorsqu’elle lui a été proposée (celle-ci devait initialement être tournante et le SNUI devait l’assurer peu de temps après la naissance d’Attac à la suite de Bernard Cassen) et se serait porté candidat sur la liste des fondateurs. Cela n’a pas été le cas. Ces accusations sont infondées à 100 %.
Attac ne constitue en rien une concurrence pour le SNUI. Attac n’est pas un syndicat et ne se présente pas aux élections professionnelles à la Direction générale des impôts. De nombreux adhérents du SNUI font partie d’Attac et cela, non seulement n’entrave en rien l’action du SNUI dans son secteur professionnel, mais le renforce au contraire dans ses analyses. Nous répétons que, dès lors que nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes approches sur un grand nombre de sujets, nous avons intérêt à ce qu’Attac se développe.
La fraude a atteint durablement la crédibilité d’Attac. Le SNUI souhaitera jusqu’au bout que les fraudeurs retrouvent une partie de leur honneur en se dénonçant. Si cela n’arrive pas, dépasser cet épisode pitoyable impliquera nécessairement l’identification du ou de coupable(s) par la voie judiciaire. Le SNUI regrette que les véritables motivations de quelques individualités tentées par une aventure personnelle n’aient été davantage révélées.
Le SNUI déplore vivement les pratiques de ceux qui, notamment par l’appropriation des fichiers d’adhérents rendue possible par l’exercice passé de responsabilités au sein d’Attac, ont mené une campagne partisane parallèle essentiellement sur la base du « rejet » : à cet égard, le persiflage à l’encontre des membres fondateurs par les partisans du texte « avenir d’Attac » ne peut que laisser songeur quant à leur réelle volonté de poursuivre éventuellement l’aventure ensemble...
Pour le SNUI, Attac doit retrouver sa capacité d’action et sa crédibilité. Ceci implique notamment que le nouveau Conseil d’administration soit légitime pour qu’il puisse porter les valeurs d’Attac, populariser son manifeste et poursuivre sans entrave l’action qui a forgé son succès. C’est bien de cette clarification dont Attac a besoin pour poursuivre son indispensable combat.

Pour toutes ces raisons, le SNUI :

· votera oui à la liste des fondateurs,

· votera pour les candidat qui soutiennent le texte « une Attac altermondialiste et démocratique ».


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 794 / 531561

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Altermondialisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License