L’ ACHARNEMENT CONTRE DENIS ROBERT

Denis ROBERT a été condamné pour un article...qu’il n’avait pas écrit

Toujours l’affaire CLEARSTREAM
jeudi 28 décembre 2006

Nous vous communiquons sa réaction ci dessous, ainsi que les moyens de le soutenir

Le jugement me condamnant hier pour propos diffamatoire est incompréhensible tant par la lourdeur des sommes mises à ma charge que sur le fond et sur le précédent qu’il crée.
Les journaux et agences, informés par les avocats de mon adversaire, ont annoncé que Clearstream venait de gagner un procès en diffamation contre moi et que j’étais condamné à 1500 euros d’amende pour avoir dit à VSD le 24 mai dernier que la multinationale ayant son siège à Luxembourg était " le poumon de la finance parallèle. "
Tout est faux dans cette information. D’abord ma condamnation est beaucoup plus lourde. Je dois verser 1500 euros de dommages et intérêts à Clearstream, 2000 euros à Richard Malka, l’avocat de Clearstream et 4000 euros en frais de publication.

Ce jugement est exécutoire. Cela signifie que même si je fais appel, et je ferai appel, je dois payer. Et je paierai.

Par ailleurs, je n’ai pas été condamné pour la raison évoquée plus haut. Il suffit de comptabiliser les milliers de comptes ouverts par Clearstream dans la quarantaine de paradis fiscaux qui figurent dans les listes de mes livres pour trouver ce jugement encore plus incompréhensible.

Si j’avais dû me défendre, j’aurais au moins amené ces documents. Mais je ne me suis pas défendu sur le fond. Je n’avais aucune raison de le faire, puisque je n’avais pas accordé d’interview à VSD. Mon avocat a plaidé cela. Le texte publié par VSD est en effet le fruit d’un bidouillage et l’a été sans mon accord. Les mots de cet article ne sont pas les miens. Je ne l’ai découvert que plusieurs semaines après sa publication. La condamnation
d’hier incroyablement lourde est le fruit d’une réflexion juridique très alambiquée.
Le président du tribunal a jugé que comme je ne m’étais pas opposé à cette publication, je la cautionnais. Ce qui n’est pas le cas. D’où mon effarement aujourd’hui.

Pour comprendre, il faut remonter à la période précédant la sortie de mon livre " Clearstream, l’enquête ". J’étais sollicité de toute part pour faire des interviews. Parmi ces sollicitations, un pigiste régulier de VSD. Journaliste sympathique connaissant mes livres, il m’interroge par téléphone. Je lui réponds .Il me renvoie l’interview par mail. Je le corrige et donne mon accord. L’interview passe sans problème le 17 mai.

A mon retour de vacances, je trouve une plainte de Clearstream et découvre que VSD a publié sans mon accord cette fois un second entretien réalisé à partir des scories du premier, avec une titraille accrocheuse et des photos prises de l’intérieur de Clearstream . "Voyage au coeur de la lessiveuse "Etc.. Le journaliste (ou son rédacteur en chef), dans la frénésie de l’affaire, inventent questions et réponses, font des coupé-collés avec des passages de mon livre Révélation$, ciblent sur le fonctionnement de Clearstream alors que l’entretien de départ était plus politique. Envoyé, c’est pesé !

C’est pour ce simulacre d’interview que j’ai été condamné hier. Se sentant très limite déontologiquement dans cette histoire, VSD avait proposé de prendre en charge ma défense -mais pas les honoraires de mon avocat-
si j’assumais les propos de l’article. J’ai failli accepter. " Tu as déjà assez de procès pour des propos que tu as tenus, pas la peine d’en rajouter pour des propos que tu n’as pas tenus " m’avait conseillé, à juste titre,
mon avocat Michel Zaoui. Je l’ai écouté. Je ne le regrette pas, même si ce soir je suis blessé par ce que je considère comme une injustice.

Il en va ainsi de cette affaire Clearstream. Je paie aujourd’hui pour ma liberté de parole. Clearstream va utiliser jusqu’à la corde ce jugement dans tous les
procès qu’ils m’intentent. Des médias, en nombre, peu informés, ont déjà publié la nouvelle de cette condamnation sans chercher à comprendre.

Quand je m’exprime sur ce dossier, on me met en examen ou on me poursuit quasi systématiquement. Quand je ne m’exprime pas, on me condamne. Quelle alternative me reste-t-il ?

Nous faisons appel et réfléchissons à une action en justice contre VSD. Le combat continue. Nous ferons bientôt sur ce blog un point détaillé des actions intentées et de leur coût. Ceci pour répondre aux internautes qui sont de plus en plus nombreux à participer à mon comité de soutien. Et que je remercie.

Je ne pensais jamais en arriver là. Je n’ai écrit que des livres dénonçant les pratiques troubles d’une multinationale de la finance. Je jugeais que ces livres
étaient utiles à l’information du public. Voilà mes seules motivations.
Voilà pourquoi je me bats. Voilà pourquoi je suis violemment attaqué aujourdhui.

Denis ROBERT, le 6.12.2006


L’entourage de Denis ROBERT a crée un comité de soutien ;
vous pouvez le soutenir financièrement en adressant un chèque libellé
à l’ordre de : Comité de soutien à Denis Robert - BP 93602 54016 Nancy Cedex

Vous pouvez aussi le soutenir en achetant ses livres ou ses films,
des premiers ("Révélation$", "l’affaire CLEASTREAM racontée à un ouvrier
de DAEWOO"...) au dernier (l’affaire CLEARSTREAM) .

Vous pouvez également acheter, à titre de soutien, les cartes de voeux d’ATTAC ROMANS :
Ces cartes sont réalisées à partir des dessins fournis par les amis de Denis ROBERT.
Le Comité d’ATTAC ROMANS en assume la prise en charge financière , la réalisation matérielle est effectuée en partenariat avec une maison de quartier .

Ces cartes sont diffusées à prix coûtant. Le but est de faire connaître à ceux qui veulent soutenir Denis l’existence d’une Association permettant de recueillir leurs dons .
Les cartes postales sont envoyées par feuille de 4 cartes différentes

Les prix frais d’expédition inclus sont de :

- Pour 3 feuilles (12 cartes ) 2,5 €

- Pour 9 feuilles (36 cartes ) 6 €

- Pour 23 feuilles(92 cartes) 12 €

Passez vos commandes dès maintenant ; le jour de l’an est proche, en adressant votre chèque de commande libellé ATTAC Romans, à ATTAC Romans 14 Place du Chapitre 26100 Romans, qui vous les enverra par retour, à réception du chèque .

Pour en savoir plus sur le comité de soutien

Pour avoir en direct des nouvelles de Denis Robert

et signer la pétition



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 729 / 502019

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License