EDITORIAL : Attac Pays d’Aix se “manifeste” dans “la Campagne

lundi 9 avril 2007

Jeudi 12 avril, une conférence-débat
sur le thème « Les mouvements
sociaux confrontés à la crise
écologique » sera animée par Geneviève
Azam, membre du bureau et du Conseil
Scientifique d’Attac France. Ce thème a
été développé le 24 mars à Paris lors d’un
séminaire rassemblant des acteurs du
mouvement social (AITEC, Alternatives
économiques, Amis de la Terre, Attac,
CCFD, CFDT-CGTE, CGT, Confédération
paysanne, CRID, FNE, FSU, Global
Chance, Greenpeace-France, Politis, 4D,
Solidaires), qui s’est conclu sur
l’engagement de poursuivre le travail de
réflexion et d’action entre toutes les
organisations participantes et celles qui
ont demandé à s’y joindre.
Il s’agit de replacer les exigences sociales
et écologiques dans une perspective
altermondialiste, car la dégradation sociale
et écologique exige des mouvements
sociaux, un élargissement de leurs projets
et de leurs luttes.

MANIFESTE ALTERMONDIALISTE

A quelques jours du 1er tour de l’élection
présidentielle et des législatives qui
suivront la question essentielle reste
posée :
- comment construire un ordre mondial
délivré des contraintes de l’ultra
libéralisme imposées par l’OMC (dirigée
par le socialiste Pascal Lamy), la Banque
Mondiale (dirigée par le néoconservateur
états-uniens Paul Wolfowitz
(secrétaire adjoint à la défense de
Georges Busch), le Fond Monétaire
International et l’Union Européenne et
son crédo de la concurrence libre et non
faussée.
- comment coordonner les forces sociales
pour élaborer des alternatives capables
de concilier les revendications sociales
(réduction des inégalités sociales, des
inégalités Nord-Sud, des inégalités entre
hommes et femmes...) et une nécessaire
redéfinition de la production et de la
consommation capable d’assurer le droit
pour tous à un environnement sain et équilibré et de permettre l’égalité d’accès
aux ressources sur la planète.

Ce n’est pas la préoccupation essentielle
des candidats favoris des médias (Nicolas
Sarkozy situe clairement sa politique dans
la ligne ultralibérale des néo-conservateurs
américains). Attac, avec son « Manifeste
altermondialiste Construire un monde
solidaire, écologique et démocratique »
apporte un premier jet de propositions « 
pour scier les 7 piliers du libéralisme », qui
doivent être largement débattues.

NOTRE EUROPE....

Une autre initiative mérite un large débat
dans le contexte électoral actuel :
l’évolution des institutions et des
politiques de l’Union Européennes. À
l’occasion du cinquantième anniversaire
de l’adoption du Traité de Rome, les
ATTAC d’Europe ont publié les « 10
principes pour un traité démocratique
pour l’Union européenne ».

L’élaboration de ce texte a montré la
nécessité d’ouvrir largement les débats
pour surmonter les différences
d’appréciation, liées soit à l’avancée de la
réflexion sur « l’Europe que nous voulons »,
soit aux différences institutionnelles et
politiques entre les différents pays.
L’organisation européenne mise en place
par Attac, se révèle à cette occasion
comme un outil unique pour l’élaboration
de politiques alternatives.

Ces contributions d’Attac ont évidemment
pour vocation de déborder largement le
cadre des joutes électorales et de
constituer une contribution à l’élaboration
d’un cadre unitaire de réflexion pour le
mouvement altermondialiste en France.

LE « DÉBOUCHÉ POLITIQUE » DU
MOUVEMENT ALTERMONDIALISTE

Au 1er avril 2007 le mouvement
altermondialistes est écartelé entre
diverses candidatures, sans compter
l’attrait du « vote utile » pour Ségolène
Royal, voire François Bayrou ou celui de
l’abstention. Après l’espoir né de la
coalition du NON au TCE et du résultat du
29 mai, la désillusion peut être profonde
parce qu’un facteur essentiel a été omis,
ou volontairement relégué au second plan
dans les débats préliminaires à la
désignation « du » candidat : l’enjeu
pour les partis d’être présents dans les
assemblées élues avec les conséquences
politiques et financières qui en découlent.
Mais aussi parce que conjuguer diversité
et unité est un exercice difficile (dans
lequel Attac elle même à risqué de perdre
« son âme » dans la même période) qui
demande un temps de maturation.

C’est pourquoi nous proposons un
rendez-vous le 16 juin pour la fête des
Comités Attac des Bouches du
Rhône à Gardanne
à la veille du second
tour des législatives pour relancer le
chantier des alternatives unitaires
altermondialistes.

Bernard Lagune


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 679 / 502149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...  Suivre la vie du site Archives éditoriaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License