Jeudi 16 octobre 2008 journée de mobilisation à Aix en Provence à l’appel de : Aix Solidarité, Asti, ATMF, ATTAC, le CADTM, le CCFD, la Cimade, la LDH, RESF contre le fichier Edvige, pour une autre politique européenne des migrations "Des ponts pas des murs"

vendredi 10 octobre 2008

12h30 : Rassemblement contre le fichier Edvige devant la sous-préfecture d’Aix

19h00 : Réunion publique au Ligourès* "Des ponts pas des murs" pour une autre politique européenne des migration
Intervention de Jean-Pierre Cavalié de la Cimade après
la projection du film "le piège".
Un débat aura lieu sur la politique européenne de migration
avec le public et les organisations présentes.
Tacts des deux actions en documents joints

*Maison des associations, Le Ligourès,
place Romée de Villeneuve, à Encagnane, Aix en Provence
Co-voiturage au retour


“Des ponts pas des murs”
N. Sarkozy a fait du thème des migrations l’une des priorités de la présidence française
de l’Union européenne du second semestre 2008.

Les 15 et 16 octobre le conseil des chefs d’états de l’Europe (Conseil européen)
se réunit pour adopter un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ».
Une deuxième conférence interministérielle euro-africaine en matière de migration
et développement se déroulera quelques jours plus tard.

La France, entend y faire la promotion d’une immigration « choisie » associée à la mise
en oeuvre de moyens démesurés pour empêcher l’accès à son territoire et expulser les sans papiers.
On peut être sûr que l’Union Européenne exercera toutes les pressions possibles pour imposer sa
politique aux pays du Sud.

L’aide économique va être conditionnée à l’acceptation de la mise en place par les pays
du sud d’un dispositif policier de blocage des migrants, et à des accords de réadmission des
expulsés même dans les pays de transit.
Des accords vont être conclus avec des dictatures telles que la Libye pour sous traiter les droits humains,
et tout particulièrement le droit d’asile.

Plus de 250 organisations du monde entier réclament une autre Europe que celle qui
se transforme en forteresse, empêche l’accès à son territoire, expulse les sans papiers, une Europe
source de déséquilibres entre le Nord et le Sud.

Il est grand temps que la question des migrations et du développement soit réellement
pensée sous l’angle des intérêts mutuels.

*Maison des associations, Le Ligourès,
place Romée de Villeneuve, à Encagnane, Aix en Provence
Co-voiturage au retour


“Des ponts pas des murs”
N. Sarkozy a fait du thème des migrations l’une des priorités de la présidence française
de l’Union européenne du second semestre 2008.

Les 15 et 16 octobre le conseil des chefs d’états de l’Europe (Conseil européen)
se réunit pour adopter un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ».
Une deuxième conférence interministérielle euro-africaine en matière de migration
et développement se déroulera quelques jours plus tard.

La France, entend y faire la promotion d’une immigration « choisie » associée à la mise
en oeuvre de moyens démesurés pour empêcher l’accès à son territoire et expulser les sans papiers.
On peut être sûr que l’Union Européenne exercera toutes les pressions possibles pour imposer sa
politique aux pays du Sud.

L’aide économique va être conditionnée à l’acceptation de la mise en place par les pays
du sud d’un dispositif policier de blocage des migrants, et à des accords de réadmission des
expulsés même dans les pays de transit.
Des accords vont être conclus avec des dictatures telles que la Libye pour sous traiter les droits humains,
et tout particulièrement le droit d’asile.

Plus de 250 organisations du monde entier réclament une autre Europe que celle qui
se transforme en forteresse, empêche l’accès à son territoire, expulse les sans papiers, une Europe
source de déséquilibres entre le Nord et le Sud.

Il est grand temps que la question des migrations et du développement soit réellement
pensée sous l’angle des intérêts mutuels.

*Maison des associations, Le Ligourès,
place Romée de Villeneuve, à Encagnane, Aix en Provence
Co-voiturage au retour


“Des ponts pas des murs”
N. Sarkozy a fait du thème des migrations l’une des priorités de la présidence française
de l’Union européenne du second semestre 2008.

Les 15 et 16 octobre le conseil des chefs d’états de l’Europe (Conseil européen)
se réunit pour adopter un « pacte européen sur l’immigration et l’asile ».
Une deuxième conférence interministérielle euro-africaine en matière de migration
et développement se déroulera quelques jours plus tard.

La France, entend y faire la promotion d’une immigration « choisie » associée à la mise
en oeuvre de moyens démesurés pour empêcher l’accès à son territoire et expulser les sans papiers.
On peut être sûr que l’Union Européenne exercera toutes les pressions possibles pour imposer sa
politique aux pays du Sud.

L’aide économique va être conditionnée à l’acceptation de la mise en place par les pays
du sud d’un dispositif policier de blocage des migrants, et à des accords de réadmission des
expulsés même dans les pays de transit.
Des accords vont être conclus avec des dictatures telles que la Libye pour sous traiter les droits humains,
et tout particulièrement le droit d’asile.

Plus de 250 organisations du monde entier réclament une autre Europe que celle qui
se transforme en forteresse, empêche l’accès à son territoire, expulse les sans papiers, une Europe
source de déséquilibres entre le Nord et le Sud.

Il est grand temps que la question des migrations et du développement soit réellement
pensée sous l’angle des intérêts mutuels.


titre documents joints

trac "des ponts pas des murs" à distribuer sans modération...

10 octobre 2008
info document : PDF
131.4 ko

Tract Non à Edvige à distribuer sans modération

10 octobre 2008
info document : RTF
20.8 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 378 / 528838

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières  Suivre la vie du site Les rendez-vous d’Attac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License