Accueil > Dossiers > Dossiers

Dossiers

Articles de cette rubrique


Chère essence par Jean-Marie Harribey dans son blog sur Alternatives économiques 15/11/2018 (Ecologie et société)

vendredi 16 novembre 2018

Chère essence…,

J’ai longtemps hésité à m’adresser à toi pour te faire part de mon embarras, de mon inquiétude, et aussi, je te l’avoue, de mon malaise devant l’agitation et la colère qui sourdent dans la société à ton sujet. Si je m’y résous aujourd’hui, c’est parce que la lettre que j’avais écrite à ton père, le pétrole[1], il y a juste dix ans, et dont je te joins une copie, est restée lettre morte. Il est vrai que je l’avais lancée à la mer dans un baril vide à la dérive, espérant qu’elle finirait bien par échouer aux pieds de quelque gouvernant plus éclairé que la moyenne, par exemple par cette fée nucléaire, ta concurrente mais, nous dit-on, ô combien salutaire.

Las ! Il ne se passa rien. Depuis ce moment, dix nouvelles COP se sont succédé, avec, parmi elles, un tapage aussi tonitruant que sans lendemain lors de la vingt-et-unième



Tibune dans Libération : La taxation des carburants renforce l’injustice fiscal par Jean Gadrey, Dominique Plihon et Aurélie Trouvé, économistes et membres d’Attac France — 15 novembre 2018 (Ecologie et société)

vendredi 16 novembre 2018

Au-delà du 17 novembre, il faut sortir de l’alternative réductrice de « taxer ou pas ». D’autres pistes restent à explorer sur la mobilité des personnes.

On n’évitera pas une catastrophe climatique dont les premiers effets sont de plus en plus visibles sans réduire très fortement le recours aux énergies fossiles dans leurs principaux domaines d’utilisation,



La hausse des prix des carburants est injuste et inefficace en l’absence d’une véritable transition écologique et sociale |mardi 13 novembre 2018|, par Attac France (Ecologie et société)

mardi 13 novembre 2018

Attac considère que l’urgence climatique implique une politique radicale pour assurer la transition écologique et réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les objectifs de l’accord de Paris sur le climat. Elle considère aussi que l’accroissement sans fin des inégalités sociales impose une politique volontariste pour l’égalité.
Mais le président Macron ne fait ni l’une, ni l’autre.



Lordon, Casaux, Ziegler, etc. : faut-il être anticapitaliste pour « sauver la planète » ? par Jean Gadrey dals le blog de Jean Gadrey dans Alternatives économiques 16/10/2018 (Ecologie et société)

mardi 13 novembre 2018

Frédéric Lordon vient de poster sur son blog un texte qui condamne « sans appel » divers appels qui ont circulé récemment, en particulier sur le climat. Ce texte s’intitule « Appels sans suite ». En voici trois courts passages pour ceux et celles qui ne l’auraient pas lu (mais ils ou elles devraient le faire) :



Quand un tribunal invente le délit de citoyenneté 15 oct. 2018 Par Patrick Saurin Blog : Le blog de Patrick Saurin (Impôts, Taxations globales, Paradis Fiscaux)

lundi 12 novembre 2018

Dans une décision du 27 septembre 2018, les juges du tribunal administratif de Grenoble ont condamné trois citoyens défendant leur collectivité contre les pratiques mafieuses des banques à payer 1 200 euros au titre des dépens dans le cadre d’une action en justice, créant de ce fait un nouveau délit : le délit de citoyenneté.

Les banques ont escroqué les collectivités locales…



#Pas lui, pas maintenant, jamais - Déclaration après l’élection de Jair Bolsonaro. lundi 29 octobre 2018, par Attac d’Europe (Altermondialisme)

lundi 5 novembre 2018

Nous voulons exprimer notre soutien et notre solidarité à tous les mouvements, aux militant·e·s, aux communautés marginalisées du Brésil qui se réveillent ce matin dans le cauchemar de Jair Bolsonaro élu président.

Aucun mandat électoral ne rend acceptable ou démocratique le fait d’accéder au pouvoir par la démonisation des adversaires, l’utilisation de l’étiquette « terroriste » pour discréditer les mouvements sociaux et les menaces sur les droits et les libertés des citoyen·ne·s désignés comme boucs émissaires des problèmes causés par l’économie mondialisée. Ceux qui s’adonnent à ces pratiques sont responsables des crimes les plus atroces du vingtième siècle.



Banque de l’ombre et titrisation, le cynisme des financiers pour les pays pauvres ! 23 octobre par Nicolas Sersiron* (Finance)

mercredi 24 octobre 2018

Voir la BM (Banque mondiale) et le FMI (Fonds monétaire international) favoriser le « shadow banking » [1] et la titrisation [2] - responsables majeurs de la grande crise de 2007-2008 - pour financer le truc invraisemblable qu’on appelle les ODD (Objectifs du développement durable) est insupportable. Une fois de plus il faut le redire les pays dits « développés » ne sont devenus riches et industrialisés que parce qu’ils ont pillé les ressources naturelles, humaines et financières des pays dits en « développement », cela depuis des siècles et plus particulièrement depuis un demi-siècle, justement depuis que le Club de Paris [3] existe. Depuis que la dette illégitime, la corruption et les assassinats des leaders nationalistes ont remplacé les armées coloniales d’occupation. Il fallait amplifier le vol des richesses des pays nouvellement indépendants, pour faire advenir la société de conso-gaspillage et ainsi développer les profits de ses capitaines.



Tribune : "Refusons l’accord commercial avec le Japon Jefta" dans POLITIS (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

mercredi 24 octobre 2018

TRIBUNE d’Isabelle Thomas, Guillaume Balas et Édouard Martin (Génération-s), Maria Arena (Parti socialiste belge) dans Politis
La Commission européenne reste addict au libre-échange et à ses promesses dépassées de nouveaux points de croissance. Avec le Jefta, nouveau venu dans l’univers de ces accords de libre-échange après le TTIP et le Ceta, elle frappe un grand coup



Urgence climatique : quels défis relever pour passer à la vitesse supérieure ? 15 oct. 2018 Par Maxime Combes Blog : Sortons de l’âge des fossiles ! (Ecologie et société)

mercredi 24 octobre 2018

Sidérant. Il est proprement sidérant de voir avec quel désintérêt Emmanuel Macron et son gouvernement ont accueilli le récent rapport publié par le GIEC pour contenir le réchauffement à 1,5°C. Alors que les marches pour le climat ont été un succès, plusieurs défis vont devoir être relevés pour obtenir les décisions visionnaires et courageuses qui ne viennent pas et dont nous avons besoin.



Samedi 13 oct 11h30 à 14h à Marseille* - 15 à 19h à Aix* Plus qu’une marche pour le climat (Ecologie et société)

vendredi 12 octobre 2018


Deux marches
- à Aix : www.facebook.com/events/1006071636220141/ *Aix en Provence : de la place de l’hôtel de ville à l’office du tourisme
- à Marseille : https://www.facebook.com/events/335119010579863/ *Vieux Port : Marseille : Ombrière
Soyons nombreux pour faire bouger le gouvernement !!!
L’urgence climatique est là : Océans de plastique, phénomènes climatiques extrêmes, épuisement de la biodiversité, fonte des glaciers et des banquises, migrations climatiques…



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 509672

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License