Accueil > ARCHIVES > Dossiers > Dossiers

Dossiers

Articles de cette rubrique


1938, Munich – 2015, Berlin par Jean-Marie Harribey pour Alternatives économiques (Europe)

vendredi 17 juillet 2015

Les accords de Munich en septembre 1938 sanctionnèrent la victoire politique de l’Allemagne sur la France et la Grande-Bretagne pour sceller la fin de l’indépendance de la Tchécoslovaquie, puis son démantèlement. On sait ce qui suivit cette démission de la France et de la Grande-Bretagne.

L’accord – ou dénommé tel – qui est intervenu le 13 juillet 2015 entre les membres de la zone euro risque de consacrer la mort économique, sociale et politique de la Grèce. Et il faut avoir le culot, le cynisme ou la bêtise de Hollande pour marteler l’idée que cet « accord » sauve la Grèce, l’euro, l’Europe, la France, et aussi lui-même, croit-il. Au moins Daladier, Président du Conseil des ministres français, de retour de Munich, était conscient qu’il s’était fait berner. Hollande, lui, croit qu’il a remporté le match contre Merkel et Schäuble. Il est au contraire fort probable que le « couple » qui a bien fonctionné n’est pas le couple franco-allemand, mais le couple Schäuble-Merkel. Le premier parce qu’il a exprimé publiquement la position la plus dure : exclure temporairement la Grèce, ce qui était juridiquement un non-sens au regard des traités européens, donc un bluff et un leurre ; la seconde affichant une attitude plus mesurée, lui permettant de faire adopter la position en apparence de repli de son ministre : faire un hold-up magistral de 50 milliards d’euros sur le peu de biens publics grecs qui restent à privatiser. Un partage des tâches dans le couple inter-allemand parfaitement orchestré. Mais, dira-t-on, est-ce la bonne analyse de ce qui s’est déroulé ces derniers jours entre Bruxelles, Berlin et Athènes ? Pour le savoir, il n’est que de lire le texte de l’« accord ».



1960-2010 ? : libérons-nous de cinquante ans de Françafrique Texte collectif (*) (Dette Nord et Sud)

Article paru dans L’Humanité le 31 mai 2010
lundi 31 mai 2010

http://www.humanite.fr/article2767048,2767048

Comment en finir avec le néocolonialisme et refonder la politique de la France en Afrique ? ?

À l’occasion du cinquantenaire des indépendances africaines, les autorités françaises ont pris l’initiative opportuniste d’organiser cette année un programme de rassemblements, célébrations et autres commémorations pour mettre à l’honneur la relation franco-africaine. Déséquilibrée, marquée par le poids de l’histoire coloniale, par des épisodes tumultueux qui ont conduit à une contestation croissante de la présence française sur le continent, cette relation attend depuis longtemps un aggiornamento maintes fois annoncé mais qui tarde à venir.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 550907

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Dossiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License