Accueil > Dossiers > Commerce, Services Publics > Commerce, Services Publics

Commerce, Services Publics

titre documents joints

Pourquoi l’AGCS est-elle une bombe à retardement de l’OMC contre les services publics et la démocratie, au profit des firmes multinationales ?

24 juin 2003
info document : PDF
298 ko

La réponse dans les 17 planches pour transparents qui correspondent à l’exposé de Michelle Fourny et Anne Marie Alary au CAC du 14 mai 2003 à Aix en Provence


Articles de cette rubrique


Urgence AGCS : un message de Pascale Fourier des sous et des hommes (Commerce, Services Publics)

, l’annonce deux enregistrements d’émissions et leur transcription sur l’AGCS
samedi 8 octobre 2005

Deux émissions faites avec Frédéric Viale, coordinateur de la Commission OMC/AGCS du mouvement Attac sur le site des sous et des hommes.
Rappel : Des Sous...et des Hommes est une émission d’initiation à l’économie diffusée par Aligre (FM, 93.1 en région parisienne) les vendredis de 18 à 18h30,et animée bénévolement, mais aussi un site internet, "des sous et des hommes".
Pour plus d’informations sur "des sous et des hommes" lire l’article



BOLKESTEIN : C’EST LE MOMENT D’AGIR ! : Un message de Raoul Marc Jennar et une proposition d’actions (Commerce, Services Publics)

et sur Attac Réunion , la position de plusieurs députés
jeudi 6 octobre 2005

Contrairement à ce que nous ont dit, au printemps, les Chirac, Hollande, Raffarin, Sarzoky et Strauss-Kahn, la « proposition relative aux services dans le marché intérieur », mieux connue sous le nom de proposition Bolkestein, n’a jamais été et n’est pas dans les poubelles de l’Histoire.
Elle n’a jamais été abandonnée...
Lire aussi sur Attac-Var"Tout sur Bolkeistein":De nombreux liens concernant la directive



BOLKESTEIN REVIENT... PASSONS à L’ACTION ! Un message de Raoul Marc Jennar, une proposition d’action (Commerce, Services Publics)

jeudi 6 octobre 2005

Cette proposition de directive européenne, si elle devait être adoptée telle quelle, aurait pour conséquence que tous les services fournis au sein de l’Europe des 25 seraient considérés comme des produits économiques ordinaires. Ainsi, des secteurs essentiels comme la culture, l’éducation, les soins de santé et tous les services relevant des systèmes nationaux de protection sociale pourraient être soumis aux mêmes formes de concurrence économique que les marchandises.



L’OMC : DE DOHA A HONG-KONG VIA GENEVE (II) par Raoul Marc JENNAR (Commerce, Services Publics)

dimanche 11 septembre 2005

Ce document vient du site de l’URFIG



L’OMC : DE DOHA A HONG-KONG VIA GENEVE (I) PAR RAOUL MARC JENNAR (Commerce, Services Publics)

mercredi 10 août 2005

Le programme de Doha (2001)

Lors de la quatrième conférence ministérielle de l’OMC, à Doha, en novembre 2001, les pays industrialisés, et en particulier l’UE et les USA, ont réussi à imposer l’ouverture d’un cycle de négociations commerciales internationales qu’ils ont baptisé « Agenda de Doha pour le Développement ». Un programme de négociations qui, tout évoquant à de multiples reprises les questions de développement, faisait surtout la part belle aux attentes des pays riches.



Le projet Bolkestein est bien sur les rails. Un article paru dans L’Humanité du 4 mai 2005 (Commerce, Services Publics)

jeudi 26 mai 2005

Parlement européen. Les députés de droite et une majorité de ceux du Parti socialiste européen ont repoussé un amendement qui invitait la Commission à revoir sa copie.



Des sous et des hommes

Transcription de l’émission du 23 novembre 2004 : Le projet de directive Bolkestein avec Raoul-Marc JENNAR (Commerce, Services Publics)

Une émission proposée et présentée par Pascale Fourier sur ALIGRE FM 93.1 en région parisienne
mardi 8 mars 2005

D’actualité même si la directive est provisoirement mise en sommeil...
Vous pouvez écoutez cette émission sur le site des sous et des hommeset de nombreuses autres aussi passionnantes

Pascale Fourier : Il ne l’a pas dit, mais il est chercheur à URFI et à Oxfam si je ne me trompe, et il est l’auteur d’un livre absolument excellent qui s’appelle : « Europe, la trahison des élites » aux éditions Fayard. Alors, si je vous ai invité aujourd’hui, Raoul Marc Jennar, c’est parce que vous êtes, me semble-t-il en tous les cas, un des meilleurs connaisseurs de l’OMC, l’AGCS et de ce qui se trame en Europe. Or, pas en lisant les journaux pour une fois, mais plutôt ce qui se passe sur les sites alternatifs, j’ai eu vent d’une directive, un projet de directive qui s’appelle la directive Bolkestein, qui a l’air de s’intéresser aux services en Europe, un petit peu finalement comme l’AGCS.
Alors j’aurais voulu savoir d’une partce qu’est un projet de directive, parce qu’on s’y perd un petit peu avec ce qui se passe en Europe, et puis surtout ce qui est visé finalement dans l’affaire ?



QUELQUES VERITES SUR BOLKESTEIN par Raoul Marc JENNAR (Commerce, Services Publics)

Chercheur, animateur de l’URFIG
samedi 5 mars 2005

La « proposition de directive sur les services dans le marché intérieur » conçue par les services de la Commission européenne sous la direction du Commissaire Frits Bolkestein, donne lieu, en particulier en France, à de bien étranges manipulations politico-médiatiques qui brouillent la réalité des faits et trompent les citoyennes et les citoyens appelés à se prononcer sur le « traité établissant une Constitution pour l’Europe. » Chacun se démène aujourd’hui pour apparaître comme le plus résolu et le plus ancien à s’opposer à cette proposition. Il est bon de rappeler les faits afin d’apprécier la sincérité des oppositions claironnées ici ou là.



La preuve par Bolkestein par Geneviève Azam du Conseil scientifique d’Attac (Commerce, Services Publics)

Politis du 24 février 2005 ! "A contre courant"
samedi 5 mars 2005

Le projet de directive Bolkestein, visant à libéraliser les services dans l’Union européenne, n’est pas un Ovni tombé hier sur la tête de Jacques Chirac et de Dominique Strauss-Kalm II a été approuvé en janvier 2004 par Pascal Lamy, tout comme par Michel Barnier. Il reste à l’ordre du jour de l’Union. Cette directive est le patient résultat d’une construction idéologique et juridique qui trouve son accomplissement dans le projet de traité constitutionnel européen.



DE L’AGCS À LA DIRECTIVE BOLKESTEIN : LES ENJEUX DE LA MARCHANDISATION DES SERVICES PUBLICS par Arnaud Zacharie - Directeur du Département Plaidoyer et Recherche du CNCD-11.11.11 (Commerce, Services Publics)

vendredi 4 mars 2005

CNED

Depuis quelques années, la libéralisation des services est à l’agenda des décideurs politiques internationaux, aussi bien dans le cadre de l’OMC que de l’Union européenne, avec l’AGCS (Accord général sur le commerce des services) et la directive sur la libéralisation des services dans le marché intérieur de l’UE (dite « Bolkestein »). Une manifestation européenne est prévue le 19 mars 2005. Présentée comme la voie la plus sûre vers plus de commerce et de croissance, cette optique n’est en effet pas sans représenter une menace pour la survie des services publics, aussi bien sociaux que culturels ou environnementaux. Explication.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 518429

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Commerce, Services Publics   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License