Accueil > Dossiers > Travail, Retraite > Travail, Retraite

Travail, Retraite

Articles de cette rubrique


Sauver la croissance ou sauver les retraites ? par Geneviève Azam et Thierry Brulavoine (Travail, Retraite)

mardi 17 septembre 2013

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/130913/sauver-la-croissance-ou-sauver-les-retraites
Au lieu de rafistolages plus ou moins douloureux qui prolongent l’agonie du système par répartition actuel, osons rouvrir le dossier de la baisse du temps de travail », proposent Geneviève Azam, membre du Conseil scientifique d’Attac, et Thierry Brulavoine, du Mouvement des objecteurs de croissance.



Signez sur ce site la pétition "Retraites : les femmes demandent réparation ! (Travail, Retraite)

lundi 9 septembre 2013

Un appel unitaire "Retraites : les femmes demandent réparation !" vient d’être lancée.
Vous pouvez signer directement sur ce site ou sur le site du collectif retraite 2013 : http://www.retraites2013.org/retraites-les-femmes-demandent-reparation/

Le gouvernement avait promis une réforme des retraites « basée sur l’équité », mais ce qu’il a présenté ne répond pas à sa promesse et poursuit la logique des réformes passées. Les mesures en direction des femmes sont très marginales alors que les inégalités de pension entre les sexes sont importantes : la pension de droit direct des femmes est inférieure en moyenne de 42 % à celle des hommes, leur pension globale de 28 %.

Les femmes ont en moyenne des carrières plus courtes que les hommes ; elles partent plus tard à la retraite (1,4 an plus tard pour les personnes parties en 2008) ; elles sont plus souvent concernées par la décote et bénéficient beaucoup moins de dispositifs comme la surcote ou la retraite anticipée pour carrières longues...
Lire le texte de la pétition et signez ci-dessous



Réforme des retraites : des mesures en trompe-l’oeil pour les femmes par Christiane Marty* (Travail, Retraite)

lundi 2 septembre 2013

*membre d’Attac et de la Fondation Copernic

Le gouvernement avait promis une réforme des retraites basée sur l’équité et qui réduirait les injustices. La fausse équité des mesures annoncées est pointée à juste titre par de nombreuses réactions à gauche, mais peu commentent les mesures à destination des femmes. Ces dernières sont pourtant très loin de répondre à l’objectif affiché tant elles sont marginales.

Selon le document du Premier ministre présentant la réforme1, trois mesures rendront le système plus juste pour les femmes : il s’agit de la validation de trimestres pour les petits temps partiels, la meilleure prise en compte de la maternité et la refonte des majorations de pension pour enfants. De quoi s’agit-il ?



Brochure : Petit guide d’autodéfense en temps de réforme des retraites par Attac France (Travail, Retraite)

vendredi 30 août 2013

Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites [4]

L’avenir de nos retraites n’est pas une question anecdotique, ni une affaire d’« experts ». Il s’agit d’un choix de société qui nous concerne tous et toutes, jeunes et vieux, femmes et hommes, salariés, indépendants, précaires ou chômeurs.

Au moment où le gouvernement annonce une nouvelle réforme des retraites qui s’inscrit dans la continuité des réformes précédentes menées par la droite, et où les experts du MEDEF nous expliquent qu’« il n’y a pas le choix », il est essentiel que les citoyens aient toutes les cartes en main pour permettre un véritable débat de société.

Ce petit guide d’autodéfense publié par Attac, et auquel a collaboré les Dessous de Bruxelles, a pour vocation de déconstruire les idées toutes faites ressassées à longueur d’antenne dans les grands médias, et de montrer que d’autres perspectives sont possibles pour sortir de l’impasse et financer des retraites de qualité et solidaires.

(version PDF disponible ici : http://dessousdebruxelles.ellynn.fr/IMG/pdf/livret.pdf) [5]



Femmes et retraites : saison 2013 Par Christiane Marty – Fondation Copernic – 4 juillet 2013 (Travail, Retraite)

vendredi 30 août 2013

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article953
Une nouvelle réforme est prévue en 2013 pour faire face à une aggravation plus importante que prévue du déficit des caisses de retraite, qui atteindrait progressivement 20 milliards d’euros en 2020. La raison de ce déficit n’a rien à voir avec des évolutions démographiques, mais est essentiellement liée à la crise, comme l’indiquent le Conseil d’orientation des retraites (COR) et après lui le rapport Moreau. Les politiques d’austérité, la baisse d’activité et le chômage conduisent en effet à une baisse des recettes sociales (et fiscales).

Le gouvernement annonce que cette réforme sera menée au nom de la justice sociale et de la réparation des injustices. Rien de nouveau, cette référence à l’équité était omniprésente lors des précédentes « réformes » de retraite… qui ont pourtant fait peser tous es efforts sur les salarié-es et les retraité-s et ont conduit à une importante baisse du niveau des pensions. Elles ont eu des conséquences encore plus négatives pour les femmes, et leurs effets n’ont pas fini de se faire ressentir, alors que les inégalités de pension sont très importantes entre les sexes. Il est donc utile de faire un point sur la situation et les enjeux actuels pour les femmes.



Pétition : Je soutiens le Collectif Retraites 2013 : http://www.retraites2013.org/je-soutiens/ (Travail, Retraite)

vendredi 12 juillet 2013

Lors de la Conférence sociale du 20 juin, François Hollande a annoncé que, dans le cadre de la prochaine réforme des retraites, l’allongement de la durée de cotisation sera « la mesure la plus juste » face à « cette chance formidable qu’est l’allongement de l’espérance de la vie ». Cette voie n’est pas acceptable. Les réformes de 1993, 2003, 2007 et 2010 ont déjà réduit les droits à pensions de plus de 30 %, en aggravant les inégalités déjà fortes entre les pensions des femmes et celles des hommes. Elles doivent donc être remises en cause.

Refusons les régressions sociales

« On vit plus vieux, il faut donc travailler plus longtemps », tel est l’argument qu’on nous rabâche. Mais on oublie de préciser qu’augmenter la durée de cotisation, c’est en réalité programmer la baisse des pensions. Baisse immédiate pour tous ceux – chaque année plus de la moitié des nouveaux retraités – qui passent directement du chômage, ou de l’inactivité, à la retraite, et qui ne pourront jamais atteindre cette durée. Baisse à venir pour les nouvelles générations entrées plus tard dans la vie professionnelle du fait de l’allongement des études et qui connaissent déjà un chômage massif, aggravé par l’incitation faite aux seniors qui le peuvent de prolonger leur activité. On oublie aussi de rappeler que l’allongement de la durée de cotisation et la décote pénalisent plus fortement les personnes aux carrières courtes, en majorité des femmes. L’espérance de vie augmente, mais l’espérance de vie en bonne santé, elle, diminue depuis plusieurs années. La souffrance au travail se développe, de nouvelles pathologies apparaissent. Les plus dures années au travail sont entre 60 et 65 ans. Les meilleures années de la retraite sont entre 60 et 65 ans. L’allongement de la durée de cotisation, c’est la double peine. Nous ne pouvons pas l’accepter.

L’austérité sans fin est suicidaire



NOS RETRAITES 2013 9 juillet 2013 par Solidaires Union syndicale (Travail, Retraite)

vendredi 12 juillet 2013

Partager les richesses, c’est taxer les richesses, pas notre niveau de vie
Le gouvernement prépare de nouveaux reculs, organisons la mobilisation !

Pendant l’été, le gouvernement prépare une nouvelle loi sur les retraites qui sera présentée en Conseil des ministres le 18 septembre avec un débat au parlement dès le mois d’octobre ! Il prétend faire de la concertation mais décide d’un calendrier ultra serré. Il veut ainsi éviter un véritable débat citoyen et espère de cette façon empêcher toute mobilisation sociale contre ces mauvais coups…
Ce projet s’inscrit dans les politiques d’austérité généralisée promues par l’Union européenne et reprises par les gouvernements. Ces politiques
conduisent à la catastrophe : elles sont inefficaces économiquement et injustes socialement !
Le patronat pour sa part exige toujours plus de déréglementation sociale pour conserver ses profits

4 pages en document joint



Retraites : assez de mensonges, place à un vrai débat ! par Attac France (Travail, Retraite)

mardi 11 juin 2013

Une obsession récurrente anime les gouvernements depuis vingt ans : réformer les retraites. En France, le gouvernement Hollande-Ayrault projette une quatrième réforme à l’automne prochain en raison de trois arguments qui sont de faux prétextes : il y aurait un déficit plus important que prévu des caisses de retraites ; on vit plus longtemps et il faudrait travailler plus longtemps ; la Commission européenne l’exige pour ramener les déficits publics à 3 % du PIB. Le rapport présenté par Mme Yannick Moreau propose des solutions qui sont dans le droit fil des réformes précédentes ayant conduit à une diminution importante du montant des pensions sans résoudre aucun problème à long terme.



Déficits, retraites, la mégamachine libérale est repartie…par Jean-Marie Harribey (Travail, Retraite)

lundi 3 juin 2013

http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey/2013/05/21/351/

Ça bruisse de partout : puisque les déficits publics sont énormes, puisque les retraites en constituent une part appelée encore à s’accroître, la machine à broyer le social a été réenclenchée, si tant qu’elle se fût jamais arrêtée depuis quarante ans. L’INSEE a beau publier que l’économie s’enfonce (deux chutes de PIB de 0,2 % en deux trimestres consécutifs : le 4e de 2012 et le 1er de 2013), rien n’y fait : « La France doit réformer à sa manière mais elle doit réformer » titre l’éditorial du Monde du 16 mai 2013, juste en dessous de l’annonce de récession…

Les retraites sont la cible de choix



Retraites : pour un choc de répartition Par Jean-Marie Harribey, Pierre Khalfa et Christiane Marty (Membres d’Attac et de la Fondation Copernic) (Travail, Retraite)

samedi 1er juin 2013

publié dans le Monde.fr. Fondation Copernic | 24.05.2013

Une nouvelle réforme, ou plutôt contre-réforme, des retraites est en préparation. L’effet catastrophique des précédentes est connu. Une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques a calculé que si les réformes de 1993, 2003 et 2008 s’étaient appliquées aux affiliés de la CNAV (régime général des salariés du privé) et de la MSA salariés de la génération 1938, ceux-ci auraient eu des pensions de base réduites de 28 % en moyenne lors de la liquidation, et de 35 % sur l’ensemble de leur période de retraite



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 531492

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Travail, Retraite   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License