Accueil > Dossiers > Ecologie et société > Ecologie et société

Ecologie et société

Articles de cette rubrique


Aurélie Trouvé * : "Des exploitations ravagées par les marchés financiers" | VENDREDI, 19 JUIN, 2015 HUMANITÉ DIMANCHE (Ecologie et société)

vendredi 24 juillet 2015

*Aurélie Trouvé, ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts et docteur en sciences économiques, membre d’ATTAC. Elle dénonce une industrialisation de l’agriculture à courte vue. Entretien.
HD. Qu’est-ce qui caractérise les fermes-usines, à part leur taille ?

AURÉLIE TROUVÉ. En France, la plupart des exploitations sont encore familiales. À partir de l’après-guerre, on a assisté à une grande restructuration : le nombre d’agriculteurs a baissé fortement, les exploitations se sont concentrées. Le travail salarié s’y est développé, prenant le pas sur le travail familial et affirmant une agriculture patronale. Plus récemment, les capitaux sont devenus extérieurs au monde agricole, c’est le cas de la ferme des 1 000 vaches où Michel Ramery, entrepreneur en BTP, investit. On passe alors d’une exploitation patronale avec des salariés à une exploitation détenue par des financiers. Ces exploitations capitalistes sont présentes partout dans le monde. Aux États-Unis, la production de lait provient pour moitié de fermes de plus de 1 000 vaches.



Communiqué de presse de la Coordination européenne des Alternatiba Vendredi 19 juin 2015 + COMMUNIQUE DE PRESSE ALTERNATIBA MARSEILLE : "Marseille, première ville à refuser la mobilisation citoyenne Alternatiba !" (Ecologie et société)

samedi 20 juin 2015

En pleine année de la COP21, le maire de la seconde ville de France, Marseille, interdit dans sa commune la tenue d’Alternatiba, rassemblement de promotion des alternatives au changement climatique, et le passage du Tour Alternatiba, parcourant 5 600 km pour sensibiliser les populations à l’urgence climatique.
La Coordination européenne des Alternatiba a décidé de maintenir ces deux manifestations, et lance un appel solennel à y participer de manière massive, déterminée et 100 % non-violente.



jeudi 25 juin 2015, le tour Alternatiba fait étape à Aix en Provence ! (Ecologie et société)

dimanche 14 juin 2015

Le Tour Alternatiba traversera, du 5 juin au 26 septembre 2015, six pays européens sur un vélo à 4 places et deux "triplettes", symboles d’Alternatiba, illustrant à la fois la solidarité, l’effort collectif et la reconversion écologique et énergétique.

Il passera par 180 ville-étapes en effectuant plus de 5000 kilomètres. L’objectif est de faire de ce Tour une mobilisation climatique de masse et de faire connaitre au grand public les alternatives au changement climatique.

Le Tour passera par Aix en Provence le jeudi 25 juin prochain. Il s’agit de faire un bout de chemin à vélo avec le Tour dans une vélorution à son arrivée à Aix, mais aussi, pour les plus sportifs, plus longuement sur l’étape Aubagne-Aix le 25 ou Aix-Lauris le 26 juin. Il s’agit également d’accueillir le Tour à son arrivée à la Rotonde en fin de journée, en faisant la fête tous ensemble.

Vous êtes tous invités à participer à cette aventure en vélo ou pas, sur la route ou pendant la fête !



N° 27 des Echos de la LdH - Section d’Aix-en-Provence CHANGEMENT CLIMATIQUE ET DROITS HUMAINS : QUELLES PERSPECTIVES ? (Ecologie et société)

mercredi 10 juin 2015

Réchauffement de la planète, changement climatique… Il n’y a désormais plus de controverse sur ce phénomène ; nous sommes en présence d’une tendance lourde, longue, dont les conséquences seront de plus en plus graves si rien n’est fait.
Si la ligue des droits de l’Homme se préoccupe de cette situation c’est que bien des droits humains sont concernés et peuvent être mis en cause car leur exercice sera rendu plus difficile, en particulier pour les populations défavorisées. Il faut donc protéger à la fois la planète et les droits fondamentaux.
Alors que faire ? Comment relever le défi global du climat ? On met sous le terme de « transition énergétique » un ensemble de politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre (responsables du changement climatique). Encore faut-il qu’elles soient à la hauteur des enjeux.



« La dette publique est une blague ! La vraie dette est celle du capital naturel » 2 juin 2015 / Entretien avec Thomas Piketty (Ecologie et société)

mercredi 10 juin 2015

Source : Hervé Kempf pour Reporterre

Alors que le chômage atteint un record, montrant l’inanité de la politique néo-libérale, l’économiste Thomas Piketty rappelle que l’inégalité est au cœur du malaise actuel. Il pourfend les croissancistes. Et appelle à une refonte de la pensée économique pour prendre en compte « le capital naturel ».

Reporterre - Quelle idée principale inspire votre livre, Le Capital du XXIe siècle ?

Thomas Piketty - Mon travail déconstruit la vision idéologique selon laquelle la croissance permettrait spontanément le recul des inégalités.



Hollande pollue la COP21 et le climat des négociations 28 MAI 2015 | PAR MAXIME COMBES (blog de Médiapart) (Ecologie et société)

vendredi 29 mai 2015

En confiant une partie du financement de la conférence de l’ONU sur le changement climatique à des champions de la pollution, François Hollande et Laurent Fabius polluent les préparatifs de la COP21 et sabotent sa crédibilité. Une décision absurde pour qui annonce vouloir une conférence « historique » !

Tapis rouge pour les champions de la pollution



Jeudi 4 juin à 9 h Place de la Joliette à Marseille Mobilisation pour le Climat et contre TAFTA/CETA (Ecologie et société)

jeudi 28 mai 2015

La MedCop aura lieu du 4 au 6 juin à la Villa Méditerranée. C’est une grand-messe voulue par François Hollande et organisée par Michel Vauzelle avec des acteurs associatifs triés sur le volet, pour parler des impacts du dérèglement climatique en Méditerranée. Le problème c’est qu’avant de parler des impacts, les associations du Sud Est aimeraient parler des causes !

Ces associations, Attac Pays d’Aix, le collectif climat Pays d’Aix, le collectif stop Tafta Aix-Salon-Gardanne vous donnent RDV le 4 juin à 9h, Place de la Joliette , pour expliquer à François Hollande (qui sera présent à la MedCop) que la transition énergétique commence par l’arrêt des études de forages pétroliers et gaziers en Méditerranée, un non définitif au gaz de schistes, aux Centrales à Biomasse démesurées, aux gazoducs longeant les centrales nucléaires, aux traités de libre-échange comme Tafta (UE/USA), ou CETA (UE/Canada) qui accélèrent les émissions de CO2, portent atteintes aux droits environnementaux, ruinent les petits paysans, empêchent la relocalisation des activités, font primer le droit des multinationales sur celui des peuples, encouragent l’exploitation des gaz de schiste ou les sables bitumineux etc.…
On ne le dira jamais assez... venez nombreux et nombreuses !



Non ! Les sponsors privés de la COP21 ne sont pas climato-compatibles ! Communiqué 27 mai 2015 Attac France (Ecologie et société)

mercredi 27 mai 2015

Énergéticiens fossiles et fissiles, compagnie aérienne, constructeurs automobiles : la liste des mécènes de la 21e Conférence de l’ONU sur le climat (COP21), rendue publique aujourd’hui, comprend des multinationales françaises qui ne sont pas compatibles avec le climat. Les Amis de la Terre, Attac France, le Corporate Europe Observatory, WECF et 350.org dénoncent l’incohérence du gouvernement et redoutent que les négociations se retrouvent aux mains des pollueurs.



Le climat change ? Désinvestissez ! avec Nicolas haeringer sur France Culture (Ecologie et société)

lundi 18 mai 2015


samedi 30 mai à 15h à Aix, Place de la Rotonde, côté allées provençales, ACTIONS pour le CLIMAT ! avec des animations de rue drôles et sympas (Ecologie et société)

lundi 18 mai 2015

Cette action de rue se situe dans le cadre de l’appel de la coalition climat 21 "mille initiatives pour le climat" (voir l’appel ci-dessous) qui appelle à des mobilisations partout en France les 30 et 31 mai 2015

Appel
La France accueillera la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique (COP21) à Paris du 30 novembre au 12 décembre 2015.

Après plus d’un demi-siècle de discussions au plus haut niveau, les gouvernements et les institutions internationales ne se montrent toujours pas à la hauteur du défi climatique alors que les États et les multinationales, principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre, refusent toujours de se passer des ressources fossiles.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 508266

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Ecologie et société   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License