Accueil > Attac dernières > Attac dernières

Attac dernières

Des rendez-vous, des textes, des images qui ont retenu notre attention

Articles de cette rubrique


Au cœur de la crise, construisons l’avenir : Tribune dans le Nouvel Obs (Les rendez-vous d’Attac)

vendredi 15 mai 2020

La pandémie de Covid-19 nous oblige à réinventer notre modèle social, économique et démocratique. Pour être à ce rendez-vous de l’Histoire, un collectif de personnalités publiques* propose l’organisation d’une « convention du monde commun », réunissant dans les prochains mois des citoyens, des formations politiques, des associations, des syndicats et des ONG.

Lire la tribune sur le Nouvel Obs ICI
*liste des personnalités ICI



Faire-part de naissance du Collectif d’échanges citoyens du Pays d’Aix (Les rendez-vous d’Attac)

jeudi 14 mai 2020

L’ association a vu le jour pendant le confinement.
Attac a le plaisir de vous informer de la création du Collectif d’échanges citoyens du Pays d’Aixen coopération avec toutes les associations et syndicats qui ont participé à l’aventure du QG Giono,ancienne école maternelle du quartier Encagnane, locaux prêtés par la Mairie aux Gilets jaunes pendant plus d’un an.

Depuis l’expulsion de ces locaux, sans préavis et en plein confinement, la mobilisation unitaire continue pour la création d’un nouveau lieu d’expression pour la justice sociale et climatique. Ce nouveau collectif devrait donc devenir un outil précieux pour l’action citoyenne pour Aix et ses environs ; qu’on se dise.



Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… » 6 mai 2020 Par Fabrice Arfi dans Médiapart (Les rendez-vous d’Attac)

vendredi 8 mai 2020

Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif : ne pas en rester là.



Faites entendre votre voix le 1er mai mardi 28 avril 2020, par Collectif (Les rendez-vous d’Attac)

mercredi 29 avril 2020

Avec 25 organisations qui portent la pétition « Plus jamais ça, signons pour le jour d’après », nous avons décidé de nous mobiliser le 1er mai pour soutenir les travailleurs/euses en première ligne et rendre visible ce que nous voulons en France comme ailleurs : un changement de cap, pour un futur écologique, social, féministe et démocratique !

Dans cet article, toutes les infos et matériels pour vous mobiliser avec nous.



Pourquoi la référence aux “Jours Heureux” dans le discours de Macron ne passe pas 14/04/20 : Interview de Gille Perret par Mathieu Dejean dans les Les Inrokuptiles (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 25 avril 2020

“Nous retrouverons les Jours Heureux”, a promis Emmanuel Macron dans son allocution le 13 avril. Une référence historique au programme du Conseil National de la Résistance qui fait grincer des dents.

Depuis 2007, le documentariste Gilles Perret est engagé dans un vaste programme de défense et de mise en valeur de la mémoire du Conseil National de la Résistance (CNR). “On a fait des résistants des icônes, mais on a oublié leur projet ?!”, avait-il dénoncé en 2010, à l’occasion de la venue de Nicolas Sarkozy sur le plateau des Glières, qui accueille le monument national de la Résistance. Cofondateur de l’association Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, il a réalisé trois films qui portent sur le programme du CNR ? : Walter, retour en résistance (2009), Les Jours heureux (2013) et La Sociale (2016). Alors qu’Emmanuel Macron a fait référence, dans son allocution du 13 avril, aux “Jours Heureux”, nous l’avons interrogé à ce sujet.

A la fin de son allocution du 13 avril, Emmanuel Macron a déclaré ? : “Mes chers compatriotes, nous aurons des jours meilleurs et nous retrouverons les Jours Heureux. J’en ai la conviction.” Comment réagissez-vous à cette référence au programme du CNR ??



"Premiers de cordée" - "c’est la faute à qui ?" - "Comme en 14" - "Retour vers le futur" : Les quatres fables de Quelou en temps de Covid-19 (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 25 avril 2020

Quelou du CA d’Attac Pays d’Aix a écrit trois petites fables inspirées par la gestion de nos gouvernants en ces temps de Covid-19
Les fable sont retranscrites dans le corps de l’article et en document Joint
1. Premiers de cordée
2. La faute à Qui ?
3. Comme en 14

et LA DERNIERE : "Retour vers le furur"

1.

Premiers de cordée"

lundi 23 mars 2020

C’était dans un État, appelé Macronie, les premiers de cordée en étaient les génies, les forces vives, les guides irremplaçables,
A la vie du pays, seuls indispensables.
Méritant largement tout l’argent qu’ils gagnaient
Pensant que la richesse, c’est eux qui la créaient.



Aucune aide à des entreprises dans les paradis fiscaux : un effet d’annonce jeudi 23 avril 2020, par Attac France, CCFD - Terre Solidaire, Oxfam France, Sherpa, Solidaires Finances publiques (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 25 avril 2020

Alors que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé ce matin qu’aucune aide liée au Covid ne serait accordée à des entreprises ayant des filiales dans les paradis fiscaux, le projet de loi de Finances rectificatives adopté cet après-midi ne comprend finalement aucune mesure en ce sens.
Si le principe de refuser tout soutien public à des entreprises qui pratiquent l’évasion fiscale est fondamental, le dispositif défendu par le ministre devrait rester symbolique puisqu’il s’appuie sur une liste de paradis fiscaux quasiment vide, dans laquelle ne figure aucun paradis fiscal européen.



Pour un renouveau de la liberté de la presse le jour d’après /17 avril 2020 / Arrêt sur images, Frustration, Là-bas si j’y suis, La Télé libre, Le Media TV, Le Vent se lève, Next Inpact, Reporterre (Les rendez-vous d’Attac)

mercredi 22 avril 2020

La chute brutale des recettes publicitaires touche un certain nombre de médias. Au lieu de subventionner les publicitaires, comme le propose une députée de la majorité, les médias - dont Reporterre - signant cette tribune proposent que cette crise soit l’occasion de poser la question de l’indépendance des médias et du renouveau de la liberté de la presse.



La mairie d’Aix-en-Provence expulse les Gilets Jaunes en plein confinement par Justin Carrette 19 avr. 2020 Par Lutte Labo Blog : Lutte, le labo des initiatives citoyennes (Les rendez-vous d’Attac)

lundi 20 avril 2020

Jeudi 9 avril, les forces de l’ordre ont expulsé trois personnes et scellé le local de l’ancienne école maternelle Jean Giono à Aix-en-Provence. Une décision surprenante pour les Gilets Jaunes et les associations aixoises.

Le collectif des Gilets Jaunes du Pays d’Aix - La Barque dans le local Giono. © Gilets Jaunes du Pays d’Aix - La Barque


Qui va payer la crise du coronavirus ? Nos propositions pour la justice fiscale. mercredi 8 avril 2020, par Attac France (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020

Face à l’urgence sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, l’État et les services publics ont un rôle décisif à jouer. La semaine dernière, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a lancé un « un grand appel à la solidarité nationale » et annoncé sa volonté de créer une « plateforme de dons » en ligne, tout en assurant que « la sortie de la crise ne passera pas par une augmentation de la fiscalité ». Loin d’avoir tiré les leçons de décennies d’affaiblissement des services publics et de réformes fiscales favorables aux plus riches et aux multinationales, voici un ministre qui en appelle à la charité pour pallier les défaillances de l’État.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 531270

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License