Accueil > Attac dernières > Attac dernières

Attac dernières

Des rendez-vous, des textes, des images qui ont retenu notre attention

Articles de cette rubrique


"Premiers de cordée" - "c’est la faute à qui ?" - "Comme en 14" - "Retour vers le futur" : Les quatres fables de Quelou en temps de Covid-19 (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 25 avril 2020

Quelou du CA d’Attac Pays d’Aix a écrit trois petites fables inspirées par la gestion de nos gouvernants en ces temps de Covid-19
Les fable sont retranscrites dans le corps de l’article et en document Joint
1. Premiers de cordée
2. La faute à Qui ?
3. Comme en 14

et LA DERNIERE : "Retour vers le furur"

1.

Premiers de cordée"

lundi 23 mars 2020

C’était dans un État, appelé Macronie, les premiers de cordée en étaient les génies, les forces vives, les guides irremplaçables,
A la vie du pays, seuls indispensables.
Méritant largement tout l’argent qu’ils gagnaient
Pensant que la richesse, c’est eux qui la créaient.



Aucune aide à des entreprises dans les paradis fiscaux : un effet d’annonce jeudi 23 avril 2020, par Attac France, CCFD - Terre Solidaire, Oxfam France, Sherpa, Solidaires Finances publiques (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 25 avril 2020

Alors que le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé ce matin qu’aucune aide liée au Covid ne serait accordée à des entreprises ayant des filiales dans les paradis fiscaux, le projet de loi de Finances rectificatives adopté cet après-midi ne comprend finalement aucune mesure en ce sens.
Si le principe de refuser tout soutien public à des entreprises qui pratiquent l’évasion fiscale est fondamental, le dispositif défendu par le ministre devrait rester symbolique puisqu’il s’appuie sur une liste de paradis fiscaux quasiment vide, dans laquelle ne figure aucun paradis fiscal européen.



Pour un renouveau de la liberté de la presse le jour d’après /17 avril 2020 / Arrêt sur images, Frustration, Là-bas si j’y suis, La Télé libre, Le Media TV, Le Vent se lève, Next Inpact, Reporterre (Les rendez-vous d’Attac)

mercredi 22 avril 2020

La chute brutale des recettes publicitaires touche un certain nombre de médias. Au lieu de subventionner les publicitaires, comme le propose une députée de la majorité, les médias - dont Reporterre - signant cette tribune proposent que cette crise soit l’occasion de poser la question de l’indépendance des médias et du renouveau de la liberté de la presse.



La mairie d’Aix-en-Provence expulse les Gilets Jaunes en plein confinement par Justin Carrette 19 avr. 2020 Par Lutte Labo Blog : Lutte, le labo des initiatives citoyennes (Les rendez-vous d’Attac)

lundi 20 avril 2020

Jeudi 9 avril, les forces de l’ordre ont expulsé trois personnes et scellé le local de l’ancienne école maternelle Jean Giono à Aix-en-Provence. Une décision surprenante pour les Gilets Jaunes et les associations aixoises.

Le collectif des Gilets Jaunes du Pays d’Aix - La Barque dans le local Giono. © Gilets Jaunes du Pays d’Aix - La Barque


Qui va payer la crise du coronavirus ? Nos propositions pour la justice fiscale. mercredi 8 avril 2020, par Attac France (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020

Face à l’urgence sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, l’État et les services publics ont un rôle décisif à jouer. La semaine dernière, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a lancé un « un grand appel à la solidarité nationale » et annoncé sa volonté de créer une « plateforme de dons » en ligne, tout en assurant que « la sortie de la crise ne passera pas par une augmentation de la fiscalité ». Loin d’avoir tiré les leçons de décennies d’affaiblissement des services publics et de réformes fiscales favorables aux plus riches et aux multinationales, voici un ministre qui en appelle à la charité pour pallier les défaillances de l’État.



« Stop Covid » : une application de pistage du virus respectueuse des libertés est-elle possible ? par Rachel Knaebel 16 avril 2020 dans BASTA ! (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020

Le gouvernement français annonce développer une application qui tracerait les contaminations au coronavirus. Son utilisation serait volontaire et son code transparent, assurent les autorités. Pourtant les activistes des libertés numériques s’inquiètent : de tels outils pourraient contribuer à une surveillance généralisée de la population.



Vidéo : Edwy Plenel - Masques : ce que révèle l’enquête de Mediapart •3 avr. 2020 20 (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020


ECOUTER : MONIQUE PINÇON-CHARLOT : « Ces criminels devront rendre des comptes » dans La-bas s’y j’y suis (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020

« C’est un virus de classe », dit la sociologue Monique Pinçon-Charlot. C’est la première secousse d’un séisme plus profond, mais c’est aussi un rendez-vous historique. Il faut sortir de l’entre-soi et du petit marché de la contestation. La guerre qu’il faut livrer, c’est la guerre contre les riches et contre ce qu’il ne faut plus avoir peur de nommer, le capitalisme.

ECOUTE en accès libre sur le site de Là-Bas ICI



L’UE choisit comme conseiller sur l’environnement... BlackRock, investisseur dans le pétrole Par Hadrien Mathoux Publié le 13/04/2020 dans Marianne (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 18 avril 2020

Le gestionnaire d’actifs, qui détient des parts dans les plus grandes compagnies pétrolières et les plus grandes banques du monde, a remporté un appel d’offre organisé par la Commission européenne et rédigera un rapport sur la manière dont la supervision bancaire de l’UE pourrait prendre en compte le climat.

Imaginez que l’on confie à Bernard Arnault une étude sur une répartition moins inégale des richesses, ou que l’on demande au pape François de réfléchir aux moyens de rendre l’IVG plus accessible aux femmes...



La justice confirme l’insuffisance des mesures de sécurité dans les entrepôts Amazon Communiqué Attac 14 avril 2020 (Les rendez-vous d’Attac)

mercredi 15 avril 2020

Suite à une plainte déposée par le syndicat Sud commerce soutenu par les Amis de la Terre, le tribunal de Nanterre a ordonné ce mardi 14 avril à Amazon de « restreindre l’activité de ses entrepôts aux seules activités de réception des marchandises, de préparation et d’expédition des commandes de produits alimentaires, de produits d’hygiène et de produits médicaux, sous astreinte, d’un million d’euros par jour de retard et par infraction constatée » dans les 24 heures. Le tribunal considère que la société a « de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés .



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 527074

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License