Accueil > Attac dernières > Attac dernières

Attac dernières

Des rendez-vous, des textes, des images qui ont retenu notre attention

Articles de cette rubrique


RENCONTRE avec FRANCOIS DENORD autour de son livre « Néo-libéralisme Version française » Histoire d’une idéologie politique (Editions Demopolis) Jeudi 07 février à 18h00 à l’ IEP (Les rendez-vous d’Attac)

Les Amis du Monde Diplomatique - % Attac Pays d’Aix - Les Editions Demopolis -Le Comité Jean Jaurès de l’ IEP d’Aix en Provence
jeudi 7 février 2008

Jeudi 07 février à 18h00 à l’ IEP , 25 rue Gaston de Saporta, Aix en Provence


Depuis le milieu des années 1980, le « néo-libéralisme » passe pour avoir changé le monde. La seule évocation du terme fait surgir les figures de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan, accompagnées d’un cortège de politiques publiques et de slogans : privatisation, déréglementation, extension de la « concurrence libre et non faussée » à tous les domaines. Pourtant, le néo-libéralisme ne vient pas tout droit de Grande-Bretagne ou des Etats-Unis. Il n’est pas sorti armé de toutes pièces de la globalisation financière. Son histoire s’enracine, en France, dans le bouillonnement intellectuel et politique de l’entre deux-guerres, comme le montre le livre de François Denord « Néo-libéralisme Version française ». Des économistes, des patrons et des hauts fonctionnaires jettent alors les bases d’un libéralisme nouveau. L’Etat néo-libéral devra développer une politique active de l’économie destinée à préserver la concurrence et, simultanément, freiner la tendance « naturelle » de l’Etat à étendre son contrôle sur la sphère productive.

Cet essai est le premier à proposer une généalogie sociohistorique du néo-libéralisme français. Il met en évidence un ensemble de transformations qui affectent l’Etat, les concepts économiques et les modes d’action publique ; il permet de comprendre comment le néo-libéralisme s’est progressivement métamorphosé en une solution politique.



ATTAC AU JAS : « LA POSTE » entre libéralisme et résistances. Débat à partir d’extraits du documentaire "Poste restante" (Les rendez-vous d’Attac)

avec l’illustration de luttes locales pour le maintien de ce service public.
mardi 5 février 2008

Le nouveau plan stratégique de "La Poste" pour les 5 ans à venir se fixe pour objectif d’ "améliorer la rentabilité de l’entreprise et à parvenir, avec la libéralisation postale totale en 2011, à la hisser dans le peloton de tête des opérateurs postaux en Europe".

Avec un tel objectif, c’est le Service Public de La Poste dans les "zones non rentables" qui est menacé : fermeture de bureaux de poste, diminution des horaires d’ouverture, suppression d’agents entraînant l’exclusion de certains usagers des services postaux,...
Le film "Poste Restante" montre le peu de cas que les dirigeants de "La Poste" font des usagers, des salariés, des maires et des élus nationaux. Ce film montre aussi la lutte de petites communes d’Ardèche qui refusent le démantèlement des Services Publics.

Dans notre région aussi, certains quartiers en ville, et de petites localités voient le service postal se dégrader.
Des représentants d’usagers des postes de Vauvenargues et de Puy Sainte Réparade feront le point de la situation dans leur commune et des mobilisations engagées, en les reliant à la directive européenne sur la libéralisation du service postal, ainsi qu’aux recommandations de l’« Avis du Comité des régions sur les Services Postaux de la Communauté » (J.O. de l’UE du 24.08.07).



MEETING de Clôture de la campagne du CNR Dimanche 3 février à l’Agora à 17h à AUBAGNE à l’ AGORA d’AUBAGNE (Les rendez-vous d’Attac)

Tract en document joint à distribuer sans modération
dimanche 3 février 2008

Ce que le peuple a fait, seul le peuble peut le défaire !

Nous voulons un Référendum !

Tous à Aubagne le 3 février, pour un référendum



Succès populaire pour l’escale aixoise du FSM 2008 ! COMMUNIQUÉ du collectif d’organisation du FSM aixois, des photos (Les rendez-vous d’Attac)

mardi 29 janvier 2008

Le collectif d’organisation du FSM2008 à Aix se réjouit de le réussite populaire de l’escale aixoise du Forum Social Mondial 2008. En effet, environ un millier de personnes se sont présentées à l’École Supérieure d’Art où se sont tenus une trentaine de stands, des débats, projections vidéo, activités culturelles, concerts, relayés par le plateau de radio Zinzine, où des repas de qualité ont été servis, le tout dans une atmosphère empreinte de sérénité.

La projection du film de Keny Arkana "Carnet de route : un autre monde est possible", le débat qui a suivi, avec la participation de Françoise Escarpit journaliste spécialiste de l’Amérique latine, de Radhia Nasraoui, avocate et militante des droits de l’Homme en Tunisie et Donz le rappeur marseillais du film de Keny, enfin le concert de RIT, se sont déroulés dans un amphithéâtre complet. La soirée s’est terminée en musique avec Musical Riot.



Le FORUM SOCIAL MONDIAL fait escale à Aix-en Provence et dans les Bouches du Rhône du 19 au 27 janvier 2008 ! (Les rendez-vous d’Attac)

Tout le programme d’Aix et de la région en document joint
samedi 19 janvier 2008


Ce premier Forum Social à Aix-en-Provence a pour objectif de rassembler associations, syndicats et citoyens dans toute leur diversité pour élaborer des alternatives et des projets de Résistance, d’Action et de Solidarité, car il devient plus urgent que jamais d’instaurer une nouvelle répartition des richesses, plus juste, plus solidaire à l’échelle du monde, de l’Europe, de la France mais aussi à notre échelle de citoyen, dans notre commune ou notre département. Il se fera sur la base de la Charte des principes du Forum Social Mondial.

Premiers signataires :

Agence Provençale de l’Economie Alternative et Solidaire, Airelles Vidéo, Aix en Live, Aix Ensemble, Aix’Qui ?, Aix Solidarité, les Amis du Monde Diplomatique 13, Anonymal, Apatapéla, Artisans du Monde, Association des Etudiants Musulmans d’Aix, Association de Soutien à la Production Indépendante de Documentaires, Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés, Association des Travailleurs Maghrébins de France, Association des Usagers de la Poste de Vauvenargues, Association "Virgule et Pointillés" GRCA sous la direction de la Chorégraphe Marie-Hélène Desmaris, Attac (pays d’Aix, Arles, Gardanne Bassin Minier, La Ciotat, Marseille),la Bourse aux Graines, Centre de Documentation et Animation Tiers Monde 13, Cercle Bolivarien, Cercle des Tunisiens des 2 Rives, CIGALES La Mouette, CIMADE du pays d’Aix, Collectif 13 Vénézuela, Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde Aix, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, Comité Chili Amérique Latine, Comparse et Son, Consommation Logement et Cadre de Vie, Eclaireuses et éclaireurs de France, Fac Verte, Fédération des Conseils de Parents d’Elèves 13, Fédération Syndicale Unitaire Aix, Fédération des Vidéos des Pays et des Quartiers, Les Femmes en noir, La Fonderie, France Amérique latine, Génépi, Ligue des Droits de l’Homme Aix et 13, Marseille Solidaire, Médecins du Monde, Mille Bâbords, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples 13, Musical Riot, Pour Politis, Pulsa Batouk, Radio Zinzine 88.1 FM, le Repaire du pays d’Aix, Réseau Education Sans Frontières 13, Résister, Solidaires (SUD aérien, culture, étudiant, santé, Snui), Survie 13, Union Juive Française pour la Paix, Vivent les Services Publics.



% Attac Pays d’Aix au Ligourès* : Le droit du travail menacé par le libéralisme ? avec Luc Justet, ancien inspecteur du travail (Les rendez-vous d’Attac)

vendredi 11 janvier 2008

Dans le cadre d’un libéralisme politique et économique globalement dominant depuis la Révolution française,
au nom duquel la liberté est considérée comme naturellement individuelle et s’offre donc au plus fort, le droit
du travail organise dans l’entreprise une équation intenable : par le contrat de travail, il officialise juridiquement
la subordination du faible (le salarié) au fort (l’employeur) ; mais par les droits qu’il donne individuellement et collectivement au plus faible, il cherche à en atténuer les conséquences !

Pourtant, ce rapport quasi-schizophrénique que le droit du travail entretient avec le libéralisme, contribue
depuis la fin du XIX° siècle à un certain équilibre où se mêlent rapports de force et intérêts bien compris.

Or, après un siècle de progression, certes chaotique mais constante, le droit du travail est indéniablement,
depuis le milieu des années 80, en recul.

Aujourd’hui tout semble s’accélérer : remise en cause des 35 heures, sanctification des heures supplémentaires, limitations du droit de grève, injonctions lancées aux syndicats pour des négociations expresses et tout azimut, recodification mystérieuse, réorganisation amorcée de l’inspection du travail, suppression de Conseils de
Prud’hommes,... etc.

Ceci, alors que les conséquences sociales d’une interminable crise économique ne faiblissent pas :
travail davantage éclaté, émietté, isolé ; contrats de travail toujours plus précarisés, modifiés, instables ;
situations de travail empreintes de davantage de souffrances physiques et mentales.

En examinant les évolutions politiques, économiques et sociales, nous tenterons de comprendre ce
qu’est le droit du travail pour mieux savoir s’il est en réel danger et s’il existe des perspectives
plus réjouissantes.



ATTAC AU LIGOURES : "Grenelle de l’environnement" ou "Munich de l’écologie" par Jean Pierre Berlan, directeur de recherche à l’INRA (Les rendez-vous d’Attac)

jeudi 20 décembre 2007

Grenelle de l’environnement ou Munich de l’écologie (politique)

Le titre de cette conférence emprunté à Paul Ariès résume mon propos. "Grenelle" désigne les négociations qui, en 1968, mettent fin à une formidable crise de l’ordre établi. "Munich" désigne la capitulation en 1936 des démocraties garantes des frontières de la Tchécoslovaquie face à Hitler qui vient d’annexer la région tchèque des Sudètes.

"L’environnement" est le milieu naturel, économique, humain dans lequel l’individu évolue. Ainsi, l’individu (ou un groupe d’individus) exige-t-il que l’incinérateur soit dans le jardin du voisin, sans chercher plus loin. "L’écologie" est la science du « plus loin » du global : les rapports des organismes vivants et leur évolution.

Le Grenelle de l’environnement marque le triomphe de l’écologie technicienne, celle qui prétend conjuguer croissance et environnement et voit dans les nouvelles technologies la solution aux désastres provoqués par les précédentes. Ce qui implique l’exacerbation des tensions internationales. C’est aussi le Munich de l’écologie politique, celle qui montre que la croissance sans fin et sans merci du PIB ne compense plus celle des nuisances et que l’extinction de l’humanité est une possibilité historique.

« L’Angleterre, avait déclaré Churchill à propos de Munich, avait le choix entre déshonneur et la guerre. Elle a choisi le déshonneur, et elle aura la guerre. »



ATTAC AU JAS : Ce qu’il faut savoir pour « Résister aux lobbies OGM » (Les rendez-vous d’Attac)

jeudi 22 novembre 2007

"Vaincre la famine en Afrique, diminuer voire supprimer les pesticides en Europe,
augmenter les rendements en Inde et la valeur nutritive des céréales",....
- des promesses de solutions que les organismes génétiquement modifiés pourraient
apporter aux problèmes nutritionnels du monde à venir ?
ou....
- de simples arguments de vente adaptés à chaque zone de la planète, par des multinationales
qui cherchent à étendre leurs profits à l’ensemble du monde ?

Comment se fait-il, comme le montre le documentaire sur "la mort annoncé du blé" qu’après
l’expérience du colza transgénique, les grands céréaliers du Canada organisent la résistance
contre le blé transgénique de Monsanto ? Et qu’il en soit de même en Inde après l’expérience
du coton transgénique ?

Comment se faire une idée sur ce sujet compliqué que sont les OGM, et qui représente un enjeu
universel car il met en jeu la sécurité alimentaire ? C’est la tâche que s’est assignée Christian Vélot,
enseignant chercheur à l’université d’Orsay. Dans ses conférences publiques, dont nous projetterons
des extraits, ce chercheur veut donner aux citoyens les moyens de se faire une opinion informée
apte à déjouer les pièges que comportent les discours développés par les lobbies OGM. 

Ce combat pour l’information des citoyens sur la complexité des OGM est loin d’être gagné
puisque Christian Vélot vient d’apprendre, par la direction de son institut, que le contrat
de recherche de son équipe ne devrait pas être reconduit en janvier 2010.



Semaine de la Solidarité Internationale à Attac pays d’Aix : "Quand l’Europe s’occupe de ses anciennes colonies" NON (Les rendez-vous d’Attac)

Réunion au *Ligourès le jeudi 15 novembre 2007 à 19:00 et documentation
jeudi 15 novembre 2007

Présentation de la réunion :

Le 31 décembre 2007 devrait marquer la clôture des négociations des Accords de Partenariat Economique (APE), entre l’Union européenne (UE) et 78 pays ACP (Afrique, Caraïbes,Pacifique) accords qui sont la mise en oeuvre de l’accord de Cotonou.

Cet accord signé en 2000, met fin à des dispositions favorables, consenties par l’UE aux pays ACP (préférences tarifaires non réciproques, protocoles spéciaux et systèmes de garantie) qui sont désormais jugées incompatibles avec les règles de l’OMC.

Tout en présentant ces APE comme des instruments de "développement", l’UE propose désormais aux pays ACP des accords bilatéraux de libre-échange conformes aux règles de l’OMC. Mais il est à craindre que de tels accords, mettant en concurrence des économies aussi inégales que celles de l’UE et des pays ACP se fassent au détriment des plus pauvres. L’UE met une pression énorme, assortie de menaces, sur les pays ACP pour qu’ils signent ces accords avant la fin 2007. Peut-on encore parler de "partenariat" ?

Alors que la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) s’interroge sur les gains à espérer des accords de libre-échange entre pays industrialisés et pays en voie de développement, et que l’UE se transforme en forteresse, il est inadmissible d’amplifier les politiques qui aggravent la situation des pays du Tiers Monde, les désespérant encore un peu plus et les poussant à une émigration subie.

Pour mettre en échec ces APE et leur logique purement ultra- libérale, ATTAC se joint aux nombreuses organisations internationales qui continuent à dire : "NON aux APE !"



"La CNCL, c’est l’affaire des comités locaux " par les comités organisateurs (Vaucluse, Pays d’Aix, Gard) (Les rendez-vous d’Attac)

Prochaine CNCL : 10 et 11 novembre
samedi 10 novembre 2007

C’est un lieu de rencontres, d’échanges et de mutualisation.
C’est aussi un lieu de lancement des campagnes nationales



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 529680

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Attac dernières   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License