Accueil > Attac dernières > Attac dernières

Attac dernières

Des rendez-vous, des textes, des images qui ont retenu notre attention

Articles de cette rubrique


[Publication] Coronavirus : une révolution écologique et sociale pour construire le monde d’après par Attac France (Les rendez-vous d’Attac)

lundi 23 mars 2020

Info presse 23 mars 2020
« Nous ne voulons pas d’un retour à leur normalité, car la normalité néolibérale et productiviste est le problème. »

C’est ce qu’Attac essaye de démontrer dans cette note en proposant des solutions pour répondre à l’urgence sanitaire de manière efficace et juste tout en esquissant, dès maintenant, la révolution écologique et sociale qui devra être mise en oeuvre pour permettre aux peuples de reprendre le contrôle sur leurs vies et sur leur avenir.

Pour consulter la note, merci de cliquer sur ce lien

Au sommaire



Participez à "la chronique des jours confisqués" d’Attac Marseille (Les rendez-vous d’Attac)

lundi 23 mars 2020

Nous avons trouvé cette initiative très bonne et avons décidé, non pas de la faire entre nous du pays d’Aix, mais de nous associer à celle d’Attac Marseille afin de nous relier aux autres adhérents des Bouches du Rhône.
Vous trouverez la rubrique ICI : https://local.attac.org/marseille/chronique-des-jours-confines-on-arrete-tout-on-reflechit-et-c-est-pas-triste/
"Chronique des Jours Confisqués

Cette nouvelle rubrique qui se veut provisoire a pour objectif de maintenir un lien entre les adhérent-e-s pendant la période particulière que nous allons traverser, afin de permettre à toutes celles et ceux qui le souhaitent, de s’exprimer librement et sans aucun confinement sur n’importe quel sujet de son choix et sous la forme qui lui conviendra le mieux.

Quelques conditions tout de même pour ne pas faire exploser à la fois le site et le webmestre qui met les textes en ligne :



Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité ! dans Politis (Les rendez-vous d’Attac)

dimanche 22 mars 2020

Près de 230 médecins, infirmier.e.s., psychologues, réanimateurs, enseignant.e.s, comédien.ne.s, paysan.ne.s, artistes, chercheuses, scientifiques, musicien.ne.s, syndicalistes, éditeurs, libraires et autres personnalités appellent à s’auto-organiser face à la pandémie de Covid-19 et à rejoindre le réseau de solidarité COVID-ENTRAIDE FRANCE.



A lire pour mieux comprendre le coronavirus et ses conséquences mercredi 18 mars 2020, par Attac France (Les rendez-vous d’Attac)

jeudi 19 mars 2020

Attac vous propose une sélection d’articles, de tribunes et de contenus audio/vidéo pour appréhender les questions que posent le Coronavirus. Cette sélection sera mise à jour quotidiennement.
NB : Tous les liens des textes cités ci-dessus et la publication des nouveaux textes sont à retrouver sur le site d’Attac France ICI

Analyses et publications par des membres des réseaux Attac sur la crise du COVID-19

- Jean-Marie Harribey, "Capitalovirus", Blog Alternatives économiques, 16 mars 2020.
- Geneviève Azam, "Ce virus illustre la fin d’un monde", Politis, 11 mars 2020.
- Geneviève Azam, "Dans un monde aussi brutal, la convivialité est un combat", Le Monde, 13 mars 2020.
- Solidaires finances publiques, "Coronavirus, capitalisme, État, santé... : un avant et un après ?", 17 mars 2020.
- Maxime Combes, "Rester confiné chez soi, sur son canapé, n’a strictement rien à voir avec une période de guerre", Bastamag, 18 mars 2020. i

Autres analyses et publications



Les décrocheurs de portraits de Macron : douze militants libérés après 24 h de garde à vue 14 mars 2020 dans Reporterre (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 14 mars 2020

Ce vendredi 13 mars, deux jours avant le premier tour des élections municipales, les activistes d’ANV-COP21 donnaient rendez-vous à Emmanuel Macron devant l’Élysée, avec les portraits présidentiels réquisitionnés dans les mairies. Trois scientifiques présents ont été interpellés par les forces de l’ordre, ainsi que plusieurs activistes, dont Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac, Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre, et Priscillia Ludosky, figure des Gilets jaunes.

Peu après 11 h, trois scientifiques signataires de l’appel à la désobéissance civile publié en février ont pris la parole : « Dans son discours sur le coronavirus, Emmanuel Macron a évoqué plusieurs fois les alertes des scientifiques : en matière de climat et d’effondrement de la biodiversité, cela fait des années qu’elles existent », s’est exprimé l’épidémiologiste Kévin Jean. « Le gouvernement a sciemment ignoré ces alertes, a-t-il dénoncé. Le Haut conseil pour le climat l’a épinglé, et en janvier le gouvernement a quand même revu à la hausse ses émissions de gaz effet de serre pour les prochaines années. Il continue aussi de promouvoir des technologies énergivores et superflues, comme la 5G. Emmanuel Macron est à l’opposé de ses beaux discours. » Avec lui, un sociologue et un astrophysicien — Milan Bouchet-Valat [1] et Jérôme Guilet — ont reçu des portraits réquisitionnés de Macron. C’est le moment qu’ont choisi les gendarmes pour interpeller les trois scientifiques, qui ont été emmenés dans un fourgon.



Aurélie Trouvé et les 11 autres activistes relâchés après 24h de garde à vue Communiqué d’Attac France 14 mars 2020 (Les rendez-vous d’Attac)

samedi 14 mars 2020

Hier matin, Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, a été arrêtée avec 11 autres participant·e·s de l’action « démasquons Macron ». Ils et elles viennent d’être libéré.es sans poursuite après 24h de garde à vue. Pourquoi enfermer des militants pendant 24h s’il y a rien à leur reprocher sur le plan juridique ?

Ces GAV font suite à une action simple et symbolique : porter à proximité de l’Elysée des portraits d’E. Macron pour dénoncer la dissonance entre ses discours et ses actes : le non-respect des engagements climatiques de la France, la fragilisation du système social français et le creusement des inégalités, mais aussi la casse des services publics et notamment celle du secteur hospitalier.
24h de garde à vue pour une simple action consistant à exprimer notre désaccord avec la politique de ce gouvernement est totalement disproportionné et le signe d’un pouvoir de plus en plus autoritaire.



Aurélie Trouvé en garde à vue : appel à soutien pour sa libération immédiate Communiqué d’Attac France 13 mars 2020 (Les rendez-vous d’Attac)

vendredi 13 mars 2020

Ce matin, Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, a été arrêtée avec plusieurs autres participant·e·s de l’action « démasquons Macron ». Elle a été placée en garde à vue au commissariat du 5e arrondissement de Paris.

Scientifiques, urgentistes, syndicalistes, chercheurs·ses et représentant·e·s du mouvement social et pour le climat étaient réuni·e·s à quelques pas de l’Élysée pour dénoncer la dissonance entre les discours et les actes de l’exécutif. L’action #DémasquonsMacron souhaitait rapporter, au delà des discours, le " vrai bilan " d’Emmanuel Macron et dénoncer notamment : le non-respect des engagements climatiques de la France, la fragilisation du système social français et le creusement des inégalités, mais aussi la casse des services publics et notamment celle du secteur hospitalier.

Plusieurs personnes ont été arrêtées, dont trois des scientifiques signataires de " L’appel de 1 000 scientifiques



Communiqué d’Attac France 12 mars 2020 "Face à la crise du coronavirus, où sont les mesures concrètes face aux enjeux de justice sociale ?" (Les rendez-vous d’Attac)

vendredi 13 mars 2020

Ce 12 mars, Emmanuel Macron a cherché a gagné du temps et obtenir un moment de répit politique face à l’aggravation de la crise sanitaire liée au Covid-19. Il n’a pourtant mis sur la table aucune mesure précise et chiffrée, notamment pour résoudre la crise de l’hôpital public et satisfaire les revendications des personnels hospitaliers mobilisés depuis des mois. Face à la gravité de la crise sanitaire, doublée désormais d’une déstabilisation boursière de grande ampleur, les annonces en matière sociale et économique sont tout aussi floues alors qu’Emmanuel Macron aurait du annoncer des mesures d’ampleur, précises et chiffrées.



Message de Philippe Chouard, un des responsable du Cercle de Silence Aix en Provence et motifs de l’ANNULATION (Les rendez-vous d’Attac)

jeudi 12 mars 2020

Chers amis,

Migreurop, réseau européen et africain de militants et chercheurs dont l’objectif est de faire connaître et de lutter contre la généralisation de l’enfermement des étrangers et la multiplication des camps, a publié le 6 mars dernier un communiqué qui résume dans son introduction l’atroce actualité des personnes migrantes voulant fuir la Turquie,en voici une retranscription (adaptée) :

” Ces derniers jours, les violations des droits des migrants et réfugiés qui cherchent à accéder au territoire européen via la Grèce ont pris une tournure dramatique. Si les violences contre les exilés atteignent aujourd’hui un niveau inouï, les conditions de cette escalade ont été posées par les dirigeants européens depuis plusieurs années.



Position d’Attac pays d’Aix dans la campagne des municipales (Les rendez-vous d’Attac)

mardi 10 mars 2020

Attac pays d’Aix comme Attac France, dans un souci d’indépendance, ne peut soutenir aucun candidat ni aucune liste lors des élections. Cela n’empêche pas des militant.e.s à titre personnel de s’engager soit sur une liste soit en soutien dans la mesure où elles-ils ne se revendiquent pas d’Attac dans leur profession de foi ou leur soutien.

Cependant Attac est bien sûr concernée par les politiques menées ou proposées par les candidat.e.s, et nous avons un certain nombre d’exigences vis à vis des candidat.e.s à l’élection municipale.