Action d’Attac à Marseille : Apple doit payer ses impôts !

samedi 2 décembre 2017

samedi 2 décembre 2017, par Attac France

Ce samedi 2 décembre, 35 militant·e·s d’Attac ont réalisé un happening dans l’Apple Store de Marseille. 18 d’entre eux, grimé·e·s en pommes véreuses, se sont plaqués contre les vitres en écrivant avec leurs corps « Apple paye tes impôts ».

Attac entend dénoncer l’évasion fiscale organisée par la marque à la pomme et interpelle Apple pour qu’elle paye enfin son amende de 13 milliards d’euros à laquelle l’a condamnée la Commission européenne, il y a plus d’un an. Au delà de cette revendication, Attac mène une campagne pour que les multinationales payent leur juste part d’impôts dans les pays où elles exercent réellement leurs activités.

Épinglée dans le cadre des « Paradise Papers » et dans le rapport « Apple le hold-up mondial », Apple continue, via des montages fiscaux sophistiqués, à ne pas payer ses impôts là où elle exerce réellement ses activités.

Raphael Pradeau, porte-parole d’Attac France, a expliqué que l’association avait envoyé une lettre à Tim Cook et au directeur d’Apple France : "Nous avons prévenu Apple que si elle ne répondait pas à notre première exigence en payant son amende de 13 milliards d’euros avant le 1er décembre, nous nous verrions contraints de repasser à l’action, dès le le lendemain, partout en France. Aujourd’hui, Attac organise ainsi des actions dans plus de 30 villes pour faire cesser cette grave injustice fiscale."

https://www.facebook.com/attacfr/videos/1770631916340482/


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.