Les banques françaises se retirent du plus grand projet charbonnier au monde

vendredi 17 avril 2015

Le Monde.fr 08.04.2015 Par Simon Roger

Les lettres de BNP Paribas, du Crédit agricole et de la Société générale sont arrivées tard sur le bureau des ONG, mais elles ont le mérite d’être claires. Quelques heures avant la fin de l’échéance fixée au 27 mars par les Amis de la Terre en France, Market Forces et Sunrise Project en Australie, les trois banques françaises se sont engagées par écrit à ne plus financer les projets miniers pharaoniques situés dans le bassin de Galilée, près de la côte orientale de l’Australie, où se dresse la Grande Barrière de corail.

« Société générale confirme avoir suspendu son implication dans le projet Alpha Coal l’un des neuf projets miniers du bassin de Galilée, qui comprend une mine, une voie ferrée et l’expansion d’un terminal portuaire à Abbot Point. Société générale aujourd’hui n’est pas impliquée, ni n’envisage d’implication, dans les projets de mines de charbon et d’infrastructures associées du bassin de Galilée, en Australie », écrit la direction du développement durable de l’établissement bancaire français dans son courrier daté du 27 mars.
Ses deux concurrents confirment eux aussi leur désengagement de cette région australe qui focalise l’attention des défenseurs de l’environnement. Et pour cause. Ce vaste bassin charbonnier, s’il entre en exploitation, émettra 705 millions de tonnes de CO2 par an, presque autant que l’Allemagne, le sixième émetteur mondial de dioxyde de carbone !


LIRE LA SUITE


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728291

Annonces

les voeux des grévistes