Avec Naomi Klein, "changeons le système, pas le climat" !

jeudi 2 avril 2015

01 AVRIL 2015 | PAR MAXIME COMBES

Naomi Klein publie son nouveau livre, Tout peut changer et montre comment prendre au sérieux le changement climatique « change tout » (nom du titre du livre en anglais, This changes everything) et implique de remettre en cause le cœur même du capitalisme. A cette occasion, deux conférences-débats ont été organisées à Paris et Saint-Denis par Attac France, 350.org France, Médiapart, Basta et Actes Sud.

Grand succès, tant en termes de participation (600 et 250 personnes) qu’au niveau que la qualité des discussions, ces deux rencontres ont permis de mettre en débat quelques-uns des défis les plus fondamentaux auxquels sont confrontés ceux qui veulent véritablement lutter contre le changement climatique.

Captation video de la première conférence à Tolbiac lundi 30 mars : à venir et le reportage de CanalPlus !
Captation video de la seconde conférence à St-Denis mardi 31 mars : à venir
Je me permets également de partager ici la version écrite qui a servi de support à mon intervention lors de la conférence à Tolbiac lundi 30 mars (raccourcie et simplifiée à l’oral).

Intervention Conférence Naomi Klein - 30 mars 2015

Climat : qu’attendre et que faire d’ici Paris2015 et la COP21 ?

C’est un honneur et un plaisir que d’intervenir ce soir en compagnie de Naomi Klein. Notamment car je suis persuadé que le nouveau livre de Naomi marquera une génération de militant-e-s et d’activistes pour la justice climatique de la même manière que son premier livre, No Logo, a marqué la génération qui est la mienne, celle qui s’est engagée à la fin des années 1990, début des années 2000 avec le mouvement altermondialiste. Je ne peux que vous inviter à lire ce livre qui condense et cristallise les raisonnements et cheminements de bon nombre d’entre nous, de militants et d’organisations telles que Attac France qui se sont fortement engagés dans la lutte contre les dérèglements climatiques depuis une dizaines d’années.

Ce soir, j’ai la tâche de d’expliquer rapidement ce que nous pouvons attendre des négociations et ce qui nous amène à penser qu’il faut se concentrer sur notre propre agenda, nos propres exigences et notre propre histoire afin de construire un mouvement pour la justice climatique.

François Hollande annonce vouloir laisser « sa trace dans l’histoire » à travers une conférence et un accord qu’il annonce comme « historique ».

En 2009 déjà, la conférence de Copenhague devait être « historique ».

Intervenant juste après l’élection d’Obama, Copenhague fut présenté comme « le sommet de la dernière chance », celui qui devait « sauver le climat ». Le retour de bâton fut terrible : Copenhague a substitué la sidération à l’espérance et la résignation à la mobilisation. S’en souvenir devrait conduire à plus de modestie et de lucidité. De la lucidité, mais beaucoup d’ambition. Car comme l’explique Naomi Klein, prendre au sérieux le changement climatique « change tout » (nom du titre du livre en anglais, This changes everything) et implique de questionner le cœur même du capitalisme (Capitalism versus the climate, sous-titre du livre en anglais).


LIRE LA SUITE


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

les voeux des grévistes