Journée européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville et contre la spéculation : 19 octobre

jeudi 24 octobre 2013

La Coordination européenne d’actions est constituée par divers groupes, organisations et mouvements sociaux et s’est créée lors de réunions en Allemagne et en Grèce en 2013. Le 19 octobre, A été organisée une Journée d’actions pour le droit au logement et à la ville et contre la spéculation. Des groupes de différents villes d’Europe se sont rassemblés pour dire NON à la misère causée par la spéculation immobilière et foncière, la financiarisation du logement et les mesures d’austérité. Nous défendons une approche éthique et juste, où le logement est un droit humain et une nécessité, où tous les êtres humains, sans discrimination, ont un réel accès aux villes.

À Amsterdam, Athènes, Berlin, Budapest, Dublin, Düsseldorf, Genève, Lisbonne, Lorient, Malaga, Milan, Paris, Poznan, Rome, Rotterdam, Rouen, Toulouse, Varsovie, des actions auront lieu le 19 octobre pour revendiquer la baisse des loyers, la fin des expulsions, en particulier celles causées par les spéculateurs immobiliers, l’État et la Troïka, la construction de logements sociaux et la fin de la dette qui pèse sur les citoyen-n-es, sur le logement et les finances publiques. Les marchés financiers et les entreprises transnationales contrôlent une large part des stocks immobilier et foncier dans de nombreux pays européens. Nous affirmons que le logement, à travers l’Europe, doit être fondé sur les droits et besoins des citoyen-n-es et non sur le profit.
Nous devons sortir du marché les nouvelles constructions de logements et le stock existant de logements dans toutes les villes d’Europe, et nous devons promouvoir une gestion publique et un contrôle démocratique décentralisé. Les locataires, les endettés du logement, les habitant-e-s et les sans abris de toute l’Europe doivent pouvoir jouir de leurs droits et voir appliquer le droit international qui garantit les normes communes de sécurité de l’usage, d’abordabilité, d’accès, de construction de qualité, de participation démocratique et de justice.

Dans de nombreux pays d’Europe, la situation est critique pour des millions d’habitant-e-s. Le plus clair exemple est celui de l’Espagne. Ces cinq dernières années, plus de 300 000 familles et individus ont été expulsés de leurs logements, alors que trois millions de logements restaient vides. Les banques, les institutions financières se sont enrichies pendant que des vies étaient détruites. Cela doit immédiatement cesser

.

Nos demandes :

L’application du droit au logement pour toutes et tous, dans tous les États en Europe
- Le droit à la ville comme aspiration à un développement urbain, à une ville différente, fondée sur les luttes collectives, la solidarité, les biens communs, et la démocratie radicale.
- La fin des expulsions partout en Europe et ailleurs !
- La fin des politiques étatiques, de l’Union européenne et la Troïka qui engendrent des expulsions, du sans abrisme, et des coupes budgétaires dans les politiques de logement
- La fin de la financiarisation et la privatisation du logement. Protection du logement social contre les marchés financiers
- La fin de la criminalisation des sans abris et des militant-e-s pour le droit au logement - La mise en place de contrôle stricte des loyers dans les secteurs privés et publics
- La réquisition urgente des logements vides
paru dans les carnets de l’AITEC


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.