Notre plus ambitieux projet face au plus grand problème de tous les temps

mardi 18 août 2015

Cher.e.s ami.e.s,

2015 sera probablement l’année la plus chaude jamais enregistrée et en décembre prochain, des centaines de gouvernements du monde entier se réuniront à Paris pour tenter d’obtenir un accord climatique planétaire. Il s’agit de la plus grande réunion de ce type depuis 2009. Ses conséquences pourraient être retentissantes pour notre mouvement mondial.

À Paris, nos gouvernements sont censés se mettre d’accord sur un objectif commun d’action pour le climat, en s’appuyant sur les plans nationaux qu’ils auront élaborés tout au long de l’année. Mais leurs engagements sont loin du compte. Tous ces débats n’empêcheront pas de trop nombreuses populations, parmi celles qui ont le moins pollué, d’être les victimes d’inondations, de la montée du niveau des mers et d’autres catastrophes.

Cela s’annonce comme un échec global, sans réelle ambition, alors même que les énergies renouvelables deviennent une force économique révolutionnaire susceptible d’alimenter une transition socialement juste en tournant la page des combustibles fossiles
Notre mouvement a énormément grandi. On s’en aperçoit chaque fois qu’un nouveau dirigeant déclare publiquement qu’il faut garder les combustibles fossiles sous terre ou qu’une université, une église ou un fonds de pension cessent d’investir dans les combustibles fossiles. Le problème tient à la puissance de l’industrie des combustibles fossiles.

Les négociations de Paris pourraient enfin donner le signal que les gouvernements du monde entier sont bien déterminés à garder le charbon, le gaz et le pétrole dans le sol. Un échec ne ferait qu’encourager l’industrie des combustibles fossiles et exposerait toujours plus de monde à la toxicité des extractions et aux catastrophes climatiques.

Les solutions sont évidentes : nous devons cesser d’extraire et de brûler des combustibles fossiles, commencer à exploiter les énergies renouvelables partout où nous le pouvons et veiller à ce que les populations les plus exposées au changement climatique disposent des ressources nécessaires pour faire face à la crise.

Il pourrait s’agir d’un tournant décisif... si nous le provoquons.Cliquez ici pour participer à notre appel mondial à l’action adressé aux gouvernements du monde entier, leur demandant de s’engager à garder au moins 80 % des combustibles fossiles dans le sol, et à financer une transition socialement juste vers une énergie totalement renouvelable d’ici à 2050.

C’est la fin du sentiment d’impuissance face au chaos climatique. Quoi qu’il arrive dans les salles de négociations, nous devons consolider notre pouvoir pour contraindre les dirigeants à respecter les principes de la justice et de la science.

Après de nombreux mois de consultations avec notre réseau mondial, voici le programme qui nous guidera jusqu’à Paris (« The Road Through Paris ») : élargir notre mouvement et rendre les dirigeants mondiaux responsables de l’action nécessaire.

Pour commencer, en septembre, nous donnerons le coup d’envoi d’un plan mondial pour développer le mouvement avant et après les négociations de Paris.
Le 10 septembre, Bill McKibben, Naomi Klein et d’autres personnalités seront rejoint.e.s par des leaders du mouvement mondial à New York afin d’exposer notre vision de l’avenir.

Le 26 septembre, des communautés des quatre coins de la planète tiendront des ateliers en vue de planifier l’action des mois à venir. Je pense que nous assisterons ensuite à plusieurs mois d’activité croissante, au fur à mesure que les groupes se mobiliseront partout dans le monde pour rappeler qu’il faut agir sans tarder.

Les négociations de Paris commenceront le 30 novembre et dureront deux semaines. Mais avant cela, les citoyen.ne.s du monde feront bloc lors d’un week-end d’action internationale, auquel sera associé un énorme défilé dans les rues de Paris. Pendant les négociations, l’équipe de 350 sur le terrain fera de son mieux pour vous tenir au courant des derniers développements. À la conclusion des négociations, nous préparons une action massive, à Paris, le 12 décembre pour nous assurer que les peuples, et non les politiciens, aient le dernier mot.

Mais le plus important est que nous n’en resterons pas là. Je voudrais que vous notiez dès maintenant le mois d’avril 2016 dans votre calendrier. Nous nous mobiliserons alors en effet lors d’une action mondiale d’une ampleur inédite. Ni pour une grande manifestation dans une seule ville, ni pour des actions locales éparpillées : nous lancerons en effet une série de rassemblements nationaux et continentaux visant à bloquer des projets d’extraction des combustibles fossiles et à soutenir les solutions énergétiques qui les remplaceront.

C’est le projet le plus ambitieux proposé par 350.org en six années d’existence. Or c’est justement d’ambition dont nous avons besoin, ainsi que de courage, de confiance mutuelle et de volonté à réagir lorsque les catastrophes s’abattent, que les politiciens aillent de l’avant ou qu’ils échouent.

Nous sommes plus proches que jamais de parvenir à concrétiser les changements pour lesquels nous nous sommes battu.e.s. J’espère être à vos côtés dans les prochains mois pour les voir se concrétiser.

May Boeve

Directrice exécutive


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.