En Grande-Bretagne, les citoyens lancent l’offensive contre le grand marché transatlantique

lundi 14 juillet 2014

À l’approche du prochain cycle de négociations entre l’Union européenne et les États-Unis, les syndicats et organisations militantes britanniques organisent du 8 au 12 juillet une campagne nationale sur les dangers que représente le grand marché transatlantique (Tafta/TTIP). Services publics, environnement, droit du travail, service national de la santé... Autant de domaines mis en péril par cet accord de libre-échange, qui suscite une opposition croissante des citoyens britanniques. « Le mouvement anti-TTIP ne manque pas d’énergie ni d’engagement », prévient John Hilary, directeur de War on Want, organisation de lutte contre la pauvreté. « Nous sommes prêts pour la bataille. »

Construire un mouvement d’opposition aux accords de libre-échange n’est pas toujours facile en Grande-Bretagne.
En tant que petite nation insulaire, le commerce a dominé notre histoire. Pendant longtemps, la Grande-Bretagne a été en mesure de faire en sorte que le commerce « libre » serve ses propres intérêts, à travers l’exploitation massive de ses colonies durant l’époque impériale. Du fait de la prospérité héritée de cette exploitation de plusieurs siècles, il y a moins de résistance instinctive au libre-échange au Royaume Uni que dans d’autres pays européens.

LIRE LA SUITE

dans


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

les voeux des grévistes