TAFTA : une nouvelle fuite révèle les ambitions climaticides de l’Union européenne

lundi 11 juillet 2016

lundi 11 juillet 2016, par AITEC

L’Aitec et Attac France ont obtenu la version du chapitre Énergie et matières premières qui sera proposée aux négociateurs américains lors du 14ème cycle de négociation qui commence aujourd’hui à Bruxelles.

Le texte, commenté dans une note d’analyse disponible ici, confirme nos craintes  : le TAFTA privera la puissance publique des instruments de contrôle et de réglementation nécessaires à la protection de l’environnement et la lutte contre les dérèglements climatiques. Aucun mécanisme de sauvegarde ni de protection ne figurent dans le projet de chapitre écrit par la DG Commerce afin de faire primer le droit international de l’environnement sur le commerce et l’investissement.

Composé de 9 articles et de deux annexes, le document atteste notamment de l’ambition de l’UE d’obtenir la levée de toutes les limitations des exportations de gaz naturel américain vers l’Union européenne.
Il comporte deux autres volets notables :
- un volet réglementaire relatif aux standards, réglementations et inspections dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.
- un volet de « coopération » entre les parties concernant le commerce et l’investissement dans le domaine de l’énergie et des matières premières : négociations internationales, mesures distorsives de parties tiers, auto-certification par les entreprises, données économiques et commerciales, « bonnes pratiques » nationales, usage efficace des ressources...

Or , à travers ce texte, de nouvelles menaces se font jour pour la planète et pour la santé publique.
En effet s’il devait être inséré dans le traité transatlantique, un tel chapitre aurait pour conséquence la suppression des limites à l’exportation d’énergies fossiles, et l’incitation à leur extraction et leur commercialisation, sans considération des implications écologiques d’une telle évolution : pollutions hydriques, atmosphériques, risques multipliés par le transport...
Il remettra également en cause un certain nombre de dispositifs de soutien à la production d’énergies propres, tels que les engagements de rachat d’électricité verte, ou encore la préférence donnée aux producteurs locaux/communautaires d’énergies renouvelables. Enfin il facilitera la substitution progressive des dispositifs d’auto-réglementation des entreprises dans le domaine de l’efficacité énergétique et des matières premières : adieu les mécanismes obligatoires d’étiquetage, ou encore l’interdiction de commercialiser des appareils trop énergivores.


LIRE LA SUITE


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.