LE FORUM SOCIAL MONDIAL DE SALVADOR DE BAHIA - 12 AU 17 MARS 2018 : QUELQUES PREMIÈRES LEÇONS

mardi 10 avril 2018

Mercredi 28 mars 2018, par Gus MASSIAH

Le Forum Social Mondial de Salvador de Bahia s’est déroulé du 13 au 17 mars 2018. Le mot d’ordre retenu était « Résister c’est créer, résister c’est transformer ». Ce forum avait trois dimensions : un forum bahianais qui a été une grande réussite, un forum brésilien déterminé par la situation au Brésil et en Amérique latine, un forum international axé sur la situation mondiale et l’avenir des forums.

Le Forum a été très suivi. Entre la marche et les activités, il y a eu suivant les estimations entre 50000 et 80000 participants. Ils venaient massivement de Bahia et du Brésil. Comme c’est le cas dans tous les forums, la plupart des participants viennent du pays et de la région. Il y a eu des participants de 120 pays. Surtout d’Amérique Latine, avec quelques autres fortes délégations (Allemagne, Espagne, France, Maroc, Québec, Suisse). Plusieurs mouvements africains étaient représentés. Il y avait des mouvements asiatiques en petit nombre (Inde, Chine, Népal, Japon, Indonésie, …). Il y a eu près de 2000 activités, référencées autour de 19 axes thématiques.

Nous aborderons dans la suite : le forum bahianais, la situation au Brésil et en Amérique Latine, le forum international, la situation mondiale, les interrogations des mouvements, l’avenir des forums.

Dans le cadre de la délégation coordonnée par le CRID, Partager C’est Sympa a réalisé cinq excellentes vidéos de 5 minutes qui donnent à voir et à entendre le Forum.
Episode 1  :Un autre monde est possible
Episode 2 :Rendre l’argent
Episode 3 : Amplifier la révolte
Episode 4 :La révolution sera féministe
Episode 5  : L’Heure du bilan du FSM

Le Forum social mondial de Bahia

Le FSM de Bahia s’est déroulé dans une ambiance électrique. Joyeuse et enthousiaste au départ, tragique après l’assassinat de Marielle Franco. Le Forum a été porté par l’enthousiasme des mouvements bahianais dont on peut mesurer l’énergie très bien saisie dans la première vidéo de Partager C’est Sympa.

Trois grands mouvements ont porté le Forum : le mouvement des femmes ; le mouvement afro-brésilien ; le mouvement des peuples traditionnels. Le mouvement des femmes a pris en Amérique latine une énorme importance avec des manifestations monstres, pour le 8 mars, dans de nombreux pays et notamment en Argentine. L’Assemblée des Femmes, activité exclusive du 16 mars au matin a été un moment considérable (voir la vidéo de l’épisode 4, la révolution sera féministe). Le mouvement afro-brésilien a été très structurant. Il porte une revendication plus générale, celle du refus des discriminations et des racismes. Le mouvement des peuples traditionnels était très présent, portant la convergence entre les peuples autochtones et les peuples afro-brésiliens. Il y a eu aussi une très forte présence des mouvements de jeunesse et des mouvements étudiants pour la gratuité de l’Université.

L’assassinat de Marielle Franco a démontré la liaison dramatique entre les mouvements des femmes et les mouvements afro-brésiliens. Marielle, élue à Rio, militante du mouvement afro-brésilien, du mouvement des femmes et du mouvement lesbien animait une commission contre les violences policières dans les favelas à Rio. Cette favelara refusait que des policiers assassinent en toute impunité des Noirs et des enfants des favelas, pratiquement toujours des enfants noirs. Son assassinat pourrait marquer un tournant dans les affrontements sociaux et politiques au Brésil. Les manifestations de protestation à Rio, Sao Paulo, Salvador et dans tout le Brésil ont souligné l’importance de ce tournant.

La situation brésilienne et en Amérique latine


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.