Les participants au FSM marchent pour la paix

mercredi 25 mars 2015

« Les peuples du monde unis contre le terrorisme »

La Presse de Tunisie, le 25 mars 2015

Hier, en marchant de Bab Saâdoun jusqu’au siège de l’ARP, au Bardo, les démocrates du monde ont crié leur réprobation face au terrorisme et leur soutien à la Tunisie
Acte inaugural de la 13e édition du Forum social mondial (FSM) dont les travaux ont démarré hier au Campus universitaire Farhat-Hached El Manar à Tunis, la marche d’ouverture telle que prévue est partie, en début d’après-midi, de la place Bab Saâdoun en direction du musée du Bardo, cible, il y a une semaine, d’un attentat lâche au tribut humainement et économiquement très lourd.

Vers 15h00, la manifestation a pris forme sur l’avenue du 20-Mars, grande artère menant à l’ARP et au haut lieu du drame, le musée national. Déjà fermée à la circulation par un long cordon policier, l’avenue a connu une mobilisation citoyenne massive. Sous une forte pluie printanière, la marche qualifiée d’imposante, n’a cessé d’avancer, à pas sûrs. La marche, à laquelle ont participé, selon des estimations des organisateurs, quelque 15 mille manifestants, venus de tous bords, avait pour mot d’ordre : « Les peuples du monde unis contre le terrorisme ». Une manière d’agir et de réagir face à ce phénomène qui qui affecte le monde entier. Mais aussi un défi contre une guerre déclarée qui ne dit pas son nom. Le froid et le climat pluvieux n’ont pas, en fait, entamé la volonté d’aller jusqu’au bout, dénoncer l’hydre terrorise, là où les terroristes ont frappé, aveuglément, l’histoire de la mémoire nationale bien ancrée dans le musée sinistré. Et la société civile mondiale de braver le temps et l’espace, exprimant sa totale solidarité avec la Tunisie, ces jours-ci véritable capitale planétaire.
A chacun son drapeau, référence de son identité.
Face au mal qui nous ronge tous, personne n’est resté indifférent. Tous se sont aussi montrés unis, comme un seul homme, réunis sous la même bannière de l’humanisme et de la solidarité. Leurs slogans étaient hostiles à toutes les formes de violence, d’extrémisme et de sauvagerie sanguinaire. Cette marche du défi par excellence était, aussi, l’occasion pour plusieurs organisations civiles de défiler en connaissance de cause. D’outre-mer, au-delà des frontières, elles sont venues manifester sous nos cieux, scandant les mêmes slogans de condamnation, révélateurs du soutien international à notre pays. De la CGT française, des mouvements syndicalistes aux parlementaires progressistes, en passant par des défilés associatifs d’ici et d’ailleurs, le message était bien à forte connotation symbolique. La marche spectaculaire, de par son ampleur et ses symboles, est arrivée, enfin, à sa destination.
La mobilisation sécuritaire était également élevée devant le musée. A l’intérieur du lieu du crime terroriste, une cérémonie s’est tenue à l’occasion de la réouverture du musée, à laquelle ont pris part un certain nombre de responsables, de hautes personnalités nationales et étrangères, des membres du corps diplomatique accrédités à Tunis, ainsi que certains intellectuels et acteurs sociaux du pays.

Auteur : K. FERCHICHI
Ajouté le : 25-03-2015


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.