À La Ciotat, le centre-ville et ses témoins du quotidien

samedi 11 mars 2017

Sylvain Fournier, La Marseillaise 23/02/2017

Le comité local d’Attac consacre sa réunion mensuelle au centre-ville ce jeudi soir en conviant plusieurs intervenants. Des projets immobiliers et touristiques aux difficultés du petit commerce et des structures culturelles. Pour un tour d’horizon des problématiques.

Entre deux déclarations d’intentions municipales, Patrick Boré, le maire (LR), a affirmé au lendemain de sa réélection qu’il faisait du « Vieux La Ciotat, la priorité de son mandat », plus d’un riverain exprime son découragement, son scepticisme voire sa colère de constater « un immobilisme », du moins apparent.

Le comité local d’Attac a ainsi décidé de donner la parole aux habitants, commerçants et protagonistes de la vie culturelle de ce vaste périmètre, jeudi soir à partir de 18h30, à la Maison des associations.

Dans le vif du sujet
Le découragement et la colère sont palpables à la lecture de chaque ligne des lettres d’information publiées par l’association Adhica, regroupant habitants et commerçants, qui sera représentée lors de cette rencontre par Jean-Marc Bayona, le poissonnier de la rue des Combattants.

La structure milite aujourd’hui pour la mise en place d’un « plan d’urgence » afin de sauver le petit commerce et revitaliser le centre-ville, au regard des « problèmes récurrents d’insalubrité, de sécurité et d’accès ».

Du côté de la promenade du bord de mer, ce sera au tour d’Henri Lotz, le président de la Coulée verte de la rue du rocher, de témoigner, non pas uniquement de leur opposition au projet de complexe hôtelier pour un point d’étape de leur combat, mais aussi de « l’absence depuis le lancement du projet de toute concertation » entre promoteur, Ville et habitants...

Absence de concertation
Être dans l’expectative. C’est le cas de Chantal Lescos, la présidente de l’Atelier jazz convergences et ses adhérents, qui ne savent toujours pas où pourra s’installer le siège de l’association en juin, date à partir de laquelle la structure devra quitter la Maison des musiques où elle réside depuis une décennie.

Une situation très paradoxale puisque la Ville a annoncé la création d’un « pôle musique » dans la deuxième partie de la médiathèque - soit l’ancien théâtre Saint-Jacques rénové - avec le conservatoire de musique mais sans eux.

Enfin, Christian Sagot, le président du CIQ du centre-ville, sera aussi au rendez-vous pour évoquer les « dossiers traités » par le comité d’intérêt de quartier.

Compte tenu de la richesse du sujet, certaines problématiques ne devraient être qu’évoquées pendant cette (première) soirée, qui en appelle d’autres.

Rencontre « le centre-ville, c’est l’affaire de tous », jeudi 23 février à partir de 18h30 à la Maison des associations, place Evariste-Gras (l’entrée se fera par l’avenue Géry).

Voir ci dessous un compte rendu de cette rencontre par Isabelle Masson,La Provence


Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.