Projet d’argumentaire contre le projet municipal d’hôtel 4 étoiles en front de mer.

lundi 19 octobre 2015

Texte de Philippe Bonneau , adhérent Attac La Ciotat

Le projet d’hôtel 4 étoiles, sur une parcelle appartenant à la Ville, occupée par des équipements publics dont le théâtre du Golfe, actuellement en activité, n’est pas une opération d’ « intérêt général » comme le prétend la mairie, mais une opération d’intérêt strictement privé. Elle perturbe par ailleurs le fonctionnement d’un quartier ancien et sensible du cœur de ville.

1. Il s’agit d’une opération de cession du patrimoine public et de détournement de fonction d’un équipement culturel au seul bénéfice d’un promoteur immobilier, à des conditions très favorables pour ce dernier : prix estimé de vente de la parcelle : 500€ HT/m2 et autorisation de passer à une hauteur constructible de 19m pour rentabiliser l’hôtel (au lieu des 12m pour les bâtiments voisins et 3m de plus que ce qui est autorisé par le PLU actuel).

2. Où est l’intérêt général ?
« L’opération devrait conforter le tourisme de luxe et d’affaires » ! Certes mais quels bénéfices directs pour la population : aucun.
Un hôtel de plus à La Ciotat, alors que les hôtels existants ont du mal à tourner à plein régime : où est l’étude de faisabilité de ce projet ?
« On prétend que 80 emplois pourraient être créés » ! Quelle est la crédibilité de ce chiffre alors que les normes actuelles seraient plutôt d’un maximum de 40 emplois ? Et pour quel public de travailleurs ? La section restauration hôtellerie du Lycée Méditerranée n’envisage pas que le projet apporte des débouchés crédibles pour son public.
« Des commerces seraient intégrés dans l’opération ». Quelle crédibilité, alors que le commerce du centre-ville périclite et que les surfaces déjà proposées dans l’îlot Saint-Jacques sur l’ancien Collège Jean Jaurès sont vacants !?

3. La construction d’un hôtel de 19 m de haut sur la totalité de l’emprise représente un volume constituant une barrière visuelle, de nature à isoler le front de mer du cœur de ville et à gêner son accès.

4. « Le théâtre du Golfe serait remplacé par un nouvel équipement culturel à la Chaudronnerie ». Mais rien n’est dit sur l’échéance de ce projet, sur sa nature, son contenu, sa faisabilité. On nous propose donc de lâcher la proie pour l’ombre !

5. Les usages populaires se déroulant sur l’esplanade, concerts, spectacles, animations festives risquent d’être considérés comme malvenus et inappropriés par les clients fortunés et exigeants de l’hôtel. Donc en raison une nouvelle fois de l’ « intérêt général », les spectacles risquent d’être interdits !

6. On peut imaginer un autre avenir à cette parcelle. Tout équipement culturel ou socio-culturel serait le bienvenu au voisinage de la Chapelle de Pénitents bleus et du Cinéma de l’Eden.

L’enquête publique est en cours jusqu’à mercredi 21 octobre 19H.

Il est vivement conseillé d’aller déposer votre avis dans les délais, et si vous souhaitez rencontrer le commissaire enquêteur, c’est mardi 13 octobre de 9h à 12H et mercredi de 14 à 19h.

Vous trouverez ci-joint également un argumentaire plus fouillé, celui de l’association des riverains dont je fais partie "la coulée verte ».

Lire l’argumentaire de l’Association La Coulée Verte du Quartier du Rocher


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

Le Guide du manifestant arrêté enfin mis à jour !


Sans lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.